Changer d'édition

François Bausch tire un trait sur Twitter
François Bausch souhaite désormais «ne plus être connecté 24h/24».

François Bausch tire un trait sur Twitter

Photo: Guy Jallay
François Bausch souhaite désormais «ne plus être connecté 24h/24».
Luxembourg 14.04.2019

François Bausch tire un trait sur Twitter

Au centre d'une polémique, le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, mais aussi de la Sécurité intérieure et de la Défense a choisi de quitter le réseau social. Officiellement pour «ne plus être connecté 24h/24».

(Jmh) - Depuis samedi, ne cherchez plus à contacter François Bausch (Déi Gréng) sur Twitter, son compte n'existe plus. Et pour cause, le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, mais aussi de la Sécurité intérieure et de la Défense a fait le choix de se retirer de la plateforme. 

Une décision qui peut paraître anecdotique mais qui reste surprenante pour celui qui avait rejoint ce réseau social dès mars 2009 et était parvenu à fédérer une communauté de quelque 6.000 followers. Ce qui faisait de lui l'un des hommes politiques luxembourgeois les plus influents de la plateforme. Des membres du gouvernement, seuls le Premier ministre Xavier Bettel (DP, 75.800 abonnés), Claude Turmes (Déi Gréng, 9.001) et Étienne Schneider (LSAP, 8.920) faisaient mieux.

Une décision d'autant plus importante pour l'actuel locataire de la Héischhaus que ce dernier était le membre du gouvernement le plus adepte de Twitter. Et de loin.

Interrogé par nos confrères de RTL, François Bausch justifie sa décision car il «ne voit plus la plus-value de cet outil» et souhaite désormais «ne plus être connecté 24h/24». Sa page Facebook, dimanche, restait accessible, bien que la dernière actualisation remontait au 3 avril dernier.

Ce retrait intervient toutefois peu de temps après les critiques du CSV sur de supposées pressions exercées sur l'institution judiciaire. Vendredi dernier, Frank Engel, président du principal parti d'opposition, demandait la démission du ministre. Dans une lettre envoyée en juillet 2018, ce dernier s'étonnait auprès du procureur général d'État de «la façon de procéder» d'un magistrat.


Sur le même sujet

Le nouveau gouvernement luxembourgeois en 8 points
Le nouveau gouvernement DP-Les Verts-LSAP est en place. Un peu plus de sept semaines après les élections législatives du 14 octobre, le Premier ministre reconduit, Xavier Bettel, et ses 16 ministres ont officiellement été assermentés par le grand-duc Henri ce mercredi. Voici les 8 points qui caractérisent le nouveau gouvernement.
La photo officielle du nouveau gouvernement DP-Les Verts-LSAP.