Changer d'édition

François Bausch et le tram: «A terme, il n'y aura presque plus de bus en centre-ville»
Luxembourg 6 min. 08.12.2017

François Bausch et le tram: «A terme, il n'y aura presque plus de bus en centre-ville»

François Bausch et le tram: «A terme, il n'y aura presque plus de bus en centre-ville»

Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 6 min. 08.12.2017

François Bausch et le tram: «A terme, il n'y aura presque plus de bus en centre-ville»

Diane LECORSAIS
Diane LECORSAIS
François Bausch, ministre des Infrastructures nous explique en quoi le tram va soulager la capitale et peut-être même nous conduire à terme à Esch/Alzette.

Interview: Diane Lecorsais, traduction Sophie Wiessler

Ce dimanche 10 décembre, quatre projets vont être inaugurés dans la capitale. François Bausch, ministre des Infrastructures nous explique en quoi le tram va soulager la capitale et peut-être même nous conduire à terme à Esch/Alzette.

François Bausch, ce dimanche aura lieu l'inauguration du tramway, mais aussi du funiculaire et de deux nouvelles gares. Le plus gros est fait, mais il reste encore du travail non?

En effet, ce dimanche, les gens auront un avant-goût des améliorations à venir dans les deux ou quatre prochaines années. La gare de Howald sera partiellement ouverte, la station Pfaffenthal sera mise en service ainsi que le funiculaire et une partie du tracé du tramway.

Ces premiers changements vont montrer l'interaction que nous voulons mettre en place entre le train, le bus et la voiture, via ces "pôles d'échanges" qui se créent.

Dans une première phase, le tramway ne va que de Luxexpo au Pont Rouge. Quand verrons-nous le tracé prolongé?

Nous progressons bien à Limpertsberg. Le "Pôle d'échange Stäreplaz" (place de l'Etoile) ouvrira d'ici l'été 2018. C'est une connexion importante qui permettra de relier le Glacis au tram et de créer ainsi un accès vers le centre-ville. Nous incluons là aussi le quartier de Limpertsberg, où se trouvent déjà de nombreux étudiants et employés, qui pourront profiter du tram.

La place de l'Etoile est importante car les bus de l'ouest du pays, comme ceux de Steinfort et du canton de Redange, s'arrêteront là à l'avenir.

Fin 2019, le tram continuera sur la place de Paris, au printemps 2020 vers la gare principale. Enfin, il faudra attendre la fin de 2021 pour les deux dernières étapes que sont le Findel et la Cloche d'Or.

D'ici l'été 2018, le tram devrait aller au "Stäreplaz". C'est un point de transit important pour les passagers des bus RGTR venant de l'ouest.
D'ici l'été 2018, le tram devrait aller au "Stäreplaz". C'est un point de transit important pour les passagers des bus RGTR venant de l'ouest.
Photo: Pierre Matgé

Les passagers des bus venant de l'ouest devront donc prendre le tram place de l'Etoile et ceux de l'est à Luxexpo. Autrement dit, les bus vont disparaître progressivement du paysage urbain?

Le problème aujourd'hui, c'est qu'il y a tellement de bus en centre-ville qu'ils se nuisent mutuellement. La capacité ne suffit plus, ils sont complètement pleins aux heures de pointe. Nous voulions que tous les bus sillonnent la ville, mais cela devient trop complexe.

Lorsque toute la ligne de tram entre le Findel et la Cloche d'or sera mise en place, il y aura 2.200 bus en moins en ville chaque jour. Plus aucun bus RGTR ne la traversera par exemple.

Tout le monde arrivera à un pôle d'échange où il y aura possibilité de prendre le tram. Il n'y aura donc plus que des bus de la Ville de Luxembourg en centre-ville.

Les passagers vont donc devoir adopter de nouvelles habitudes.

La chose importante ici est que le transfert sera pratique, avec une bonne connexion et que ce sera mieux qu'auparavant.

Bien sûr, dans un premier temps, lorsque le tracé du tram ne sera pas encore tout à fait terminé, il y aura des inconvénients: certains passagers devront changer de bus à Luxexpo par exemple. Ils n'auront aucun avantage.

Mais ce ne sera qu'une phase transitoire jusqu'à ce que toute la ville soit desservie. Les bus RGTR prennent parfois jusqu'à 50 minutes pour traverser la ville. Donc le bus n'est pas plus attrayant.

Le tramway lui, roulera sur un "site propre". Il pourra traverser la circulation et circulera toutes les trois minutes aux heures de pointe.

Vous dites donc que les bus sont tout aussi coincés dans un embouteillage que les voitures et ne sont donc plus fiables?

Les horaires d'autobus actuels ne fonctionnent plus. C'est aussi pour cette raison que nous envisageons de créer un corridor sur l'autoroute d'Esch. Si nous n'agissons pas préventivement maintenant, nous risquons d'avoir le même problème dans le Sud que dans la capitale. 

Déjà aujourd'hui, il y a des liaisons de bus entre Esch et la capitale toutes les trois minutes. Mais ces bus sont bondés et bloqués sur l'autoroute, dans la circulation. Je pense que l'ère des bus est en train d'arriver à son terme.

Le tram devrait aider à mettre fin au chaos quotidien des bus dans le centre-ville.
Le tram devrait aider à mettre fin au chaos quotidien des bus dans le centre-ville.
Photo: Guy Jallay

Pour cette connexion rapide entre Esch et la capitale, vous avez envisagé un soi-disant Superbus. Pourquoi ne pas prendre le tram jusqu'à Esch?

Nous collectons encore des données grâce notamment à l'étude de mobilité Luxmobil que nous avons réalisée. Nous voyons qu'un bus sur cette route ne suffira pas par exemple.

C'est pourquoi nous allons étudier les différentes possibilités: superbus, train, mono-rail ou tram... nous verrons ce qui est le plus approprié. Lors de la présentation de la nouvelle stratégie de mobilité "Modu 2.0" en mai, nous serons en mesure de vous donner plus de détails.

La semaine prochaine, vous devrez soumettre vos projets d'extensions du tram vers le Findel et la Cloche d'Or au Parlement.

C'est exact. L'extension de la ligne entre la gare principale et la Cloche d'Or est la plus importante pour moi. Nous avons commis un grand péché au cours des 15 dernières années: nous avons développé une zone qui sera finalement au moins aussi grande que Kirchberg, mais nous avons oublié les infrastructures. 

Nous devons arrêter la planification urbaine si on ne sait pas comment la relier à une infrastructure de transport appropriée.

«Il est important que les usagers ressentent une amélioration grâce à ces nouveaux moyens de transports», souligne le ministre.
«Il est important que les usagers ressentent une amélioration grâce à ces nouveaux moyens de transports», souligne le ministre.
Photo: Gerry Huberty

Si l'itinéraire complet entre le Findel et Cloche d'Or est desservi, le réseau de tramway s'étendra sur 16,4 kilomètres. Il y a 60 ans, le tramway électrique desservait 37,5 kilomètres. Va-t-on égaler ce chiffre?

Je pense que le réseau doit s'agrandir. Il y a déjà trois extensions de prévu. La première au Kirchberg, sur le boulevard Konrad Adenaueur. La deuxième entre le pôle "Stäreplaz" de la place de l'Etoile et Mamer. Quelque chose devra aussi se faire dans l'ouest de la ville, y  compris à Bertrange et Strassen. Et nous allons également nous étendre du côté du nouveau quartier qui va être construit à Hollerich.

Qu'en est-il de Leudelange?

Cela dépendra de ce que nous décidons pour la nouvelle connexion entre Esch et la capitale. Si nous conduisons directement d'Esch à Hollerich, à mon avis le tram doit venir à Leudelange. Mais si on décide maintenant que le nouveau moyen de transport - quel qu'il soit - passe de Esch via Leudelange à la Cloche d'Or, ce serait une solution possible.

Pourquoi l'agrandissement sur le boulevard Konrad Adenauer?

Deux grandes zones résidentielles vont être construites à coté de RTL: jusqu'à 16.000 personnes pourraient y vivre. Le nouveau lycée Michel Lucius sera également dans cette zone. Et aujourd'hui déjà, il y a beaucoup d'emplois et d'appartements là-bas.

Dans une première phase, le tramway parcourra 4,4 kilomètres à travers l'avenue Kennedy. L'ensemble du parcours entre le Findel et la Cloche d'Or aura une longueur de 16,4 kilomètres.
Dans une première phase, le tramway parcourra 4,4 kilomètres à travers l'avenue Kennedy. L'ensemble du parcours entre le Findel et la Cloche d'Or aura une longueur de 16,4 kilomètres.
Photo: Gerry Huberty

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur les changements de mobilité du 10 décembre dans notre dossier: Mobilité: les changements du 10 décembre 2017

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Tram, trains, funiculaire et bus chamboulent Luxembourg
«Good Morning Mobilitéit» et bienvenue dans la nouvelle réalité des transports urbains! Le dimanche 10 décembre, la Ville de Luxembourg inaugurera deux nouvelles gares, son tram, le premier funiculaire du pays, une vraie piste cyclable et deux pôles d'échange au Kirchberg. Zoom sur les grands changements à venir et leurs conséquences pour les voyageurs.
La nouvelle mobilité et ses promesses
Le tramway et le funiculaire entrent en circulation et deux nouvelles gares ferroviaires - Howald et Pfaffenthal - ouvrent également leurs portes. On fait le point sur ces projets dans notre dossier.
Fin 2021 le tram ira du Findel à la Cloche d'Or
«Dans quatre ans le tram circulera sur un tracé de 16,4 km du Findel jusqu'au nouveau Stade à la Cloche d'Or», annonce François Bausch. Conséquence: «2.000 bus circuleront en moins chaque jour dans la capitale!» Le tracé du tram s'étendra vers le Nord et le Sud de la capitale. Coût: 214 millions d'euros.
Un tout nouveau pont devra enjamber l'A1, l'autoroute de Trèves, d'ici quatre ans, pour permettre au tram de relier Luxexpo à son terminus devant l'aéroport du Findel.
Un tram à Luxembourg en 2017
La ville de Luxembourg mise sur le tram pour améliorer son offre de transports en commun. Retrouvez ici tout ce qu'il faut savoir sur le projet. Son tracé, son histoire, son coût.