Changer d'édition

Fonction publique et Digitalisation montent au front
Luxembourg 4 min. 09.04.2020

Fonction publique et Digitalisation montent au front

Pour le ministre Marc Hansen «il faudra tirer les leçons du passage réussi au télétravail d'une grande partie de notre administration».

Fonction publique et Digitalisation montent au front

Pour le ministre Marc Hansen «il faudra tirer les leçons du passage réussi au télétravail d'une grande partie de notre administration».
Photo : Guy Wolff
Luxembourg 4 min. 09.04.2020

Fonction publique et Digitalisation montent au front

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Les deux ministères dirigés par Marc Hansen (DP) jouent un rôle aussi discret que précieux actuellement.

Si le pays est en guerre face au covid-19, Marc Hansen (DP) assume de servir dans l'intendance. Entendez que le ministre de la Fonction publique et de la Digitalisation n'apparaît pas en première ligne mais soutient bien les troupes. «Avec les équipes de ces deux ministères, nous sommes là en support pour que toute la logistique, humaine et informatique, suive.» Une mission délicate tant l'épidémie et ses conséquences entraînent des changements quotidiens pour suivre la stratégie sanitaire ou économique. 

Certes, le ministère de la Fonction publique veille sur le salaire, le recrutement, la formation des 29.000 fonctionnaires et employés d'Etat. Mais en réalité ses propres troupes se limitent à 350 personnes. Chaque autre ministère étant le propre chef de son administration. «Mais comme ailleurs, j'ai ressenti un formidable élan pour être à la hauteur de la situation. Les uns demandant à être déployés auprès de la hotline, les autres dans les fonctions administratives indispensables au bon fonctionnement des quatre centres de soins avancés, par exemple.»


La propagation luxembourgeoise du covid-19 à la loupe
Les résidents qui n'ont aucun symptôme ou très peu seront au centre de la nouvelle étude lancée par Research Luxembourg. Ce suivi de 1.500 participants permettra d'évaluer les dynamiques de la propagation du COVID-19 dans la population.

C'est aussi ce ministère qui assure le back-office de certaines initiatives récemment mises en place. Comme l'analyse des profils reçus sur govjobs.lu de la part des personnes volontaires pour renforcer la réserve sanitaire ou les équipes de soignants ici ou là. 

Même chose pour les médecins ou professionnels libéraux qui, faute d'activité en cabinet, souhaitent se rendre utiles auprès de malades, en disposant temporairement d'un CDD sous statut public. A charge pour le service ressources humaines du ministère d'apporter son expertise dans la gestion des demandes.

Nos équipes tournent à plein tube

Incontestablement, les personnels du ministère de la Digitalisation assurent aussi de nombreuses missions ces derniers temps. A commencer par la mise à jour régulière du site guichet.lu. C'est bien simple, en près de trois semaines, pas moins de 75 nouvelles pages ont été créées pour parfaitement relayer les nombreux changements administratifs, les nouveaux dispositifs de chômage partiel, de congés pour raisons familiales ou les aides spécifiques à telle ou telle entreprise en difficulté.

«Nos équipes tournent à plein tube», note le ministre. Et il le faut à voir la fréquentation incroyable de guichet.lu. Ainsi, en 2019, le pic d'utilisation avait noté 25.000 visiteurs uniques sur la plateforme. Le 16 mars, il était cette fois question de 65.000 visiteurs avides d'informations, de pièces administratives à télécharger, d'indications simples à décrypter. 


Le télétravail s'ouvre à plus de fonctionnaires
Le ministre de la Fonction publique veut réviser les textes déterminant le travail détaché à domicile proposé à certains agents de l'Administration. Une conséquence du projet-pilote mené sur neuf mois, entre 2017 et 2018.

Il a aussi fallu veiller à ce qu'au sein des différents ministères, chacun puisse accéder à des fonctions de télétravail. Là encore, les techniciens n'ont pas chômé. En février, il y avait 4.500 sessions ouvertes pour des fonctionnaires et agents d'Etat (hors Education nationale). «Nous en sommes aujourd'hui à 9.800 personnes pouvant continuer leur activité depuis la maison, à temps plein ou en alternance avec du présentiel au bureau.» Logique donc que le temps passé en conférence online entre collègues ait, lui aussi, bondi d'une moyenne de 75 heures par mois au total à 2.500 aujourd'hui... 

Incontestablement d'ailleurs, comme pour le secteur privé, il y aurait un avant et un après sur le télétravail. Marc Hansen, qui voulait déployer cette offre dans l'administration, vit là une expérience grandeur nature de ce qu'il est possible de confier à ce type d'organisation des services. On en tirera les leçons. Tout comme de son côté, le ministre de l'Education veille à l'expérience vécue par les 12.000 enseignants télétravaillant depuis la fermeture des établissements scolaires. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le CTIE, bras armé numérique du Luxembourg
Demande de chômage partiel, de congé pour raisons familiales ou formulaire pour le passage des frontières : les consultations de Guichet.lu ont triplé ces derniers jours. En coulisses, le Centre des technologies de l'information de l'Etat s'active jour et nuit.
Cinq jours de congé en plus pour 2.000 fonctionnaires
La réforme du temps de travail des personnels de l'administration est actée depuis ce mardi. Cet accord met fin à 17 années de discussions entre l’État et la CGFP. C'est ainsi que les agents du service public qui travaillent de manière irrégulière à l'année disposeront de cinq jours de congé supplémentaires.
Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Photo : Pierre Matge
Valse de déménagements ministériels en préparation
Pour répondre au manque de place, plusieurs bâtiments du centre de la capitale utilisés par le gouvernement s'apprêtent à être désertés d'ici à l'horizon 2022. Direction Kirchberg, Cloche d'Or ou Hamm. Avec l'idée de libérer des espaces et «créer des logements».