Changer d'édition

Finis les intermédiaires entre Etat et communes: Le ministre de l'Intérieur annonce la fin des districts
Dan Kersch, ministre de l'Intérieur

Finis les intermédiaires entre Etat et communes: Le ministre de l'Intérieur annonce la fin des districts

Photo: Serge Waldbillig
Dan Kersch, ministre de l'Intérieur
Luxembourg 19.07.2014

Finis les intermédiaires entre Etat et communes: Le ministre de l'Intérieur annonce la fin des districts

Les trois commissariats de district (de Luxembourg, de Diekirch et de Grevenmacher) que comptait jusqu'ici le Luxembourg vont être abolis. Le projet de loi vient d'être adopté par le gouvernement réuni en Conseil.

(MF) - Les trois commissariats de district (de Luxembourg, de Diekirch et de Grevenmacher) que comptait jusqu'ici le Luxembourg vont être abolis. Le projet de loi a été adopté par les ministres réunis en Conseil de gouvernement vendredi.

"Il était vraiment grand temps que nous avancions dans ce dossier", estime Dan Kersch, ministre de l'Intérieur. Ancien président du SYVICOL, il n'a pas manqué, lors du briefing d'après Conseil de gouvernement, de rappeler que le Syndicat des villes et des communes luxembourgeoises  "s'était prononcé plus d'une fois en faveur" du projet et qu'il "faisait consensus", tous partis politiques confondus.

"Avec ce projet de loi nous ne laissons aucune porte ouverte pour créer une autre institution qui interférerait entre l'Etat et les communes. Les commissariats de district sont tout simplement abolis", a lancé Dan Kersch.

Le projet de loi abolit les districts et, du coup,  la fonction de commissaire de district. Le ministre de l'Intérieur précisant qu'une partie des 25 employés, qui travaillaient dans les commissariats de district, seront intégrés au ministère de l'Intérieur.

L’évolution de la société et des techniques de communication "exige aujourd’hui une réforme de la surveillance des communes et une accélération des procédures". Le texte prévoit de revenir au système antérieur des commissions des loyers communales pour toutes les communes.

 Intermédiaire entre le Gouvernement et les administrations communales, les syndicats de communes et les établissements publics communaux, le commissaire de district exerçait jusqu'ici une surveillance générale sur ces administrations et œuvrait directement sous la tutelle du ministre de l'Intérieur. C'était le cas depuis... 170 ans.