Changer d'édition

Fini le gaspi au restaurant: emportez vos restes chez vous
Luxembourg 3 min. 31.05.2018 Cet article est archivé

Fini le gaspi au restaurant: emportez vos restes chez vous

L'Ecobox entend réduire la production de déchets alimentaires au Luxembourg.

Fini le gaspi au restaurant: emportez vos restes chez vous

L'Ecobox entend réduire la production de déchets alimentaires au Luxembourg.
Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 31.05.2018 Cet article est archivé

Fini le gaspi au restaurant: emportez vos restes chez vous

Depuis le 2 mai dernier, 6 restaurants de Luxembourg-Ville permettent à leurs clients d'emporter leurs restes chez eux grâce à l'Ecobox, une boîte en plastique réutilisable.

Par Jean Vayssières 

En 2016, le ministère de l'environnement propose à la SuperDrecksKëscht, le service de gestion des déchets du Luxembourg, de prendre en charge la création d'un système de doggy bags, ces contenants dans lesquels les clients d'un restaurant peuvent emporter leurs restes. 

Le but du projet est simple: réduire le gaspillage alimentaire dans la restauration en permettant aux repas non terminés de finir dans des assiettes, non dans des poubelles. 

«Les gens comprennent tout de suite l'intérêt de la chose»

La SuperDrecksKëscht, en collaboration avec la Fédération Nationale des Hôteliers, Restaurateurs et Cafetiers (Horesca), a ainsi donné naissance à l'Ecobox: une boîte en plastique dur, proposée aux clients par les restaurants partenaires, résistante au lave-vaisselle et au micro-ondes. 

En échange d'une consigne de 5€, chacun peut choisir d'emporter ses restes chez soi. Il suffit ensuite de ramener la boîte dans n'importe lequel des restaurants participants afin de récupérer sa consigne, ou d'en emporter une autre après un nouveau repas. 

L'Ecobox ainsi rapportée est ensuite lavée par le restaurateur avant d'être réintroduite dans le circuit. L'initiative propose également la vente, à 10€, de couverts réutilisables facilement transportables, afin de lutter contre l'usage de couverts jetables. 

L'équipe de la SuperDrecksKëscht et la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, se sont retrouvées ce jeudi 31 mai au restaurant Casa Fabiana, partenaire du projet Ecobox à Luxembourg-Ville.
L'équipe de la SuperDrecksKëscht et la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, se sont retrouvées ce jeudi 31 mai au restaurant Casa Fabiana, partenaire du projet Ecobox à Luxembourg-Ville.
Photo: Pierre Matgé

Mise en place depuis le 2 mai dernier, l'initiative semble séduire, même si «le projet est encore trop jeune pour que l'on puisse en juger» selon Cheryl Klemens, de la SuperDrecksKëscht. Et pour cause: «pour l'instant, les partenaires sont des restaurants bio ou vegan, avec une clientèle déjà sensibilisée à l'écologie.». 

Selon Serge, serveur à la Casa Fabiana, l'un des restaurants partenaires du projet, «pas mal de gens utilisent l'Ecobox, surtout les clients réguliers. Ils ne sont pas timides: je crois qu'ils comprennent tout de suite l'intérêt de la chose». 

Objectif: moitié moins de déchets alimentaires en 2022

Pour l'heure, 6 restaurants de Luxembourg-Ville ont adopté le projet Ecobox: 

Au Luxembourg, pas moins de 68.000 tonnes de déchets alimentaires sont éliminés chaque année, selon une étude de l'Administration de l'environnement, réalisée en 2013 et 2014. Cela représente, au total, environ 124 kilos de déchets par personne tous les 12 mois. 

Selon cette même étude, 46% de ces déchets alimentaires, soit 10.640 tonnes par an ou trois camions-benne par jour, pourraient être économisés. C'est dans cet objectif qu'est né le Plan National de Gestion des Déchets et des Ressources (PNGDR), que le Conseil de Gouvernement adoptera sous peu. Son objectif: réduire de 50% la production de déchets alimentaires au Luxembourg d'ici 2022.

Le projet Ecobox entend se propager au-delà de la capitale, en fonction de la demande des restaurateurs. Les entreprises intéressées, qui doivent posséder un lave-vaisselle professionnel afin d'être à même de nettoyer les boîtes, peuvent contacter l'équipe de l'Ecobox à l'adresse mail suivante: info@ecobox.lu.   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Gaspillage alimentaire: manger mieux, jeter moins
124 kg par personne et par an: le gaspillage alimentaire est un déséquilibre environnemental et économique. Nous nous sommes penchés sur les actions menées dans la restauration collective, où des actions semblent porter leurs fruits.
Chaque habitant jette 124 kg de denrées périssables par an, en moyenne, au Luxembourg.
Gaspillage alimentaire au Luxembourg: «105 euros par personne et par an» jetés à la poubelle
Au Luxembourg, «nous jetons chacun 338 grammes d'aliments encore mangeables chaque jour». Mis bout à bout, c'est l'équivalent de «105 euros par personne et par an», assure Stéphanie Goergen de l'administration de l'Environnement. Les ménages sont les plus grands gaspilleurs. Ils jettent plus de la moitié des 31.000 tonnes de la nourriture trouvée dans les poubelles alors qu'elle serait encore consommable!