Changer d'édition

Fin de l'occupation de la forêt de Bobësch
Luxembourg 04.08.2022
Après plus de deux semaines

Fin de l'occupation de la forêt de Bobësch

Les jeunes ont installé un campement dans la forêt près de Sassenheim.
Après plus de deux semaines

Fin de l'occupation de la forêt de Bobësch

Les jeunes ont installé un campement dans la forêt près de Sassenheim.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 04.08.2022
Après plus de deux semaines

Fin de l'occupation de la forêt de Bobësch

Glenn SCHWALLER
Glenn SCHWALLER
Après plus de deux semaines, les jeunes ont évacué le camp de tentes installé dans la forêt près de Sassenheim. D'autres actions devraient suivre à l'avenir.

L'occupation de la forêt de Bobësch, entre Niederkerschen et Sassenheim, a pris fin après plus de deux semaines. C'est ce qu'ont annoncé les organisateurs du collectif «Bobibleift» dans un communiqué de presse. L'action s'est achevée dimanche dernier.


Lokales, De Bobësch tëscht Suessem an Käerjeng ass besat, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des activistes s'opposent à une route de contournement
Quelques jeunes ont occupé une forêt à Sassenheim. Ils veulent ainsi empêcher la construction d'une route de contournement prévue.

Pour protester contre le projet de construction d'une route de contournement qui traverserait une zone Natura 2000 et entraînerait l'abattage de nombreux arbres, des jeunes avaient installé fin juillet un campement dans la forêt entre les deux communes du sud. Outre l'arrêt des travaux, ils réclamaient de manière générale une meilleure protection des forêts au Luxembourg et un engagement plus fort contre le changement climatique.

Une autre action devrait suivre en octobre

Dans leur communiqué, les responsables ont qualifié l'occupation de succès. Ils affirment avoir pu constituer un large cercle de soutien et avoir prouvé que l'occupation de parcelles de forêt ne fonctionne pas seulement à l'étranger.

Ils prévoient d'organiser fin octobre une randonnée en forêt dans les zones concernées par la construction de la route de contournement. Tous les fonctionnaires responsables impliqués dans la construction de la route devraient se joindre à la randonnée et reconsidérer leur position sur le projet, selon le souhait des représentants de «Bobibleift». Le ministre des Transports François Bausch (Déi Gréng) a été nommément cité dans le communiqué.

Cet article a été publié pour la première fois sur www.wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet