Changer d'édition

Feu vert officiel pour le pass sanitaire européen
Luxembourg 4 min. 21.05.2021

Feu vert officiel pour le pass sanitaire européen

Feu vert officiel pour le pass sanitaire européen

Photo: Anouk Antony
Luxembourg 4 min. 21.05.2021

Feu vert officiel pour le pass sanitaire européen

L'horizon se dégage pour les voyages au sein de l'UE cet été malgré la pandémie après que les eurodéputés et les Etats membres sont parvenus à un accord sur la mise en place du certificat vert qui devrait entrer en vigueur à partir du 1er juillet.

(Jmh avec AFP) -  Très attendu par les pays les plus dépendants du tourisme, et initialement suggéré par la Grèce, le pass sanitaire doit devenir réalité dans les prochaines semaines. Déjà en phase de test dans huit pays, dont le Luxembourg, le document vise à fournir un cadre harmonisé pour faciliter les déplacements dans l'Union cet été. Il devrait entrer en service le 1er juillet prochain, selon le calendrier avancé par les responsables européens.


(de g. à dr.) Anne-Catherine Ries, directrice du Service des médias et des communications, ministère d'État ; Mike Hentges, conseiller diplomatique du Premier ministre ;Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur ; Dennis Wernerus, rapporteur politique à la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg ; Fabrice Comptour, conseiller politique, membre du cabinet du commissaire Breton ; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État
«Nous voulons atteindre l'immunité collective à l'été»
Présent lundi au Luxembourg, le commissaire européen en charge notamment de l'approvisionnement en vaccin des Etats membres rappelle l'ambition de vacciner 70% des adultes d'ici la mi-juillet et annonce que 410 millions de doses seront livrées au cours du second semestre.

«Nous avons abouti sur ce nouvel instrument en un temps record pour sauvegarder la libre circulation pour tous les citoyens», s'est félicité le commissaire européen Didier Reynders, en charge du dossier. Pour la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, ce «certificat numérique européen covid» serait «un élément clé sur la voie d'une reprise des voyages de façon sûre et aisée à travers l'UE».

Ce document contiendra un QR code indiquant que son titulaire a été vacciné, qu'il a passé un test PCR ou antigénique rapide négatif ou qu'il est immunisé après avoir été infecté par le Covid-19. Il pourra être disponible sur smartphone mais aussi en version papier. Les Etats membres auront l'obligation d'accepter les vaccins autorisés par l'Agence européenne des médicaments (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Johnson&Johnson) mais seront libres d'en accepter d'autres, comme les vaccins russe Spoutnik ou chinois Sinopharm, utilisés en Hongrie.


19.01.2021, Hessen, Frankfurt/Main: Zeynep Kallmayer, Pflegegruppenleiterin der Covid-19-Intensivstation C1 am Uniklinikum Frankfurt, zeigt ihren Impfpass mit den beiden Eintragungen für die Corona-Impfung. Kallmayer hat ihre zweite Impfung gegen das Coronavirus erhalten. Für den vollen Impfschutz ist mit Abstand von mehreren Wochen eine zweite Impfung nötig. Foto: Andreas Arnold/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg n'accordera pas de passe-droit aux vaccinés
Alors que la campagne de vaccination s'accélère et que le dispositif sanitaire s'allège, le gouvernement se refuse à permettre aux personnes ayant reçu leur dose de bénéficier d'un quelconque avantage. Notamment dans l'accès aux bars et aux restaurants.

Les eurodéputés réclamaient initialement la gratuité des tests, une mesure à laquelle les Etats membres étaient opposés. Le compromis trouvé souligne la nécessité de tests «abordables et accessibles». La Commission s'est engagée à mobiliser 100 millions d'euros pour acheter des tests, en recourant à un financement européen, «l'instrument d'aide d'urgence», destinés à certaines catégories prioritaires. «L'idée est de faciliter l'accès d'abord à ceux qui traversent souvent la frontière, pour aller travailler, à l'école, voir leur famille, et puis on regardera les catégories qu'on peut aider, on pense aux enfants qui accompagnent leurs parents pour des voyages», a expliqué Didier Reynders.

L'accès à des tests abordables «est important pour tous les Européens qui attendront encore d'être vaccinés dans les semaines et les mois à venir. Eux aussi doivent pouvoir voyager», a souligné le président du groupe Renew Europe (centristes et libéraux), Dacian Ciolos. Le Parlement européen demandait aussi au départ que les détenteurs de certificat ne puissent pas se voir imposer de mesures restrictives telle une quarantaine à leur arrivée dans un pays.


ARCHIV - 26.04.2021, Brandenburg, Potsdam: In einem Impfausweis ist der Eintrag einer Erstimpfung gegen das Coronavirus zu lesen (zu dpa: «Impfdrängler und gefälschte Impfausweise werden zunehmend zum Problem »). Foto: Patrick Pleul/dpa-Zentralbild/ZB +++ dpa-Bildfunk +++
Un tiers des résidents officiellement vaccinés
Avec 204.869 personnes ayant reçu leur première dose sur les 291.503 utilisées depuis le début de la campagne de vaccination, c'est 32,7% de la population du Luxembourg qui est passée par l'un des centres de vaccination. Un chiffre dévoilé mardi soir, alors que la pandémie semble marquer le pas.

Mais les Vingt-Sept, soulignant qu'il s'agit d'une compétence nationale, voulaient se garder cette possibilité, par exemple en cas d'apparition d'un variant. Le texte prévoit que les Etats membres «s'abstiennent d'imposer des restrictions de voyage supplémentaires» comme des tests ou quarantaine, «à moins qu'elles ne soient nécessaires et proportionnées pour protéger la santé publique».

Le pass sanitaire figure au menu du sommet des dirigeants européens lundi et mardi prochains. L'accord devra être approuvé par le Parlement, dont la prochaine plénière est prévue du 7 au 10 juin à Strasbourg. Ce qui permettra une entrée en vigueur du règlement le 1er juillet, a indiqué l'eurodéputé espagnol Juan Fernando Lopez Aguilar, négociateur du Parlement. Une période de six semaines de transition est toutefois prévue pour l'émission de certificats, afin de permettre aux pays d'adapter leur système. Parallèlement aux négociations politiques, le système de certificat européen fait l'objet de tests techniques auprès des Etats pour vérifier son interopérabilité.


online.fr, Findel, Polizei, Brexit, Fluggäste werden kontrolliert, Kontrolle am Flughafen,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Vers une Europe accessible aux étrangers vaccinés
La Commission européenne a proposé lundi de permettre l'entrée dans l'Union européenne aux voyageurs en provenance de pays tiers ayant reçu les doses nécessaires de sérum anti-covid. Mais uniquement celles autorisées au niveau européen.

A partir du 1er juin, les pays membres pourront commencer à se servir du système dans des conditions réelles s'ils sont prêts, selon la Commission. «Nous visons uniquement la libre circulation, mais les Etats membres peuvent décider d'utiliser le même certificat à d'autres fins, par exemple l'accès à des festivals, à des concerts, certains parlent des restaurants, pour cela il faudra une loi nationale», a précisé Didier Reynders. Il revient aussi aux Etats membres de décider s'ils intègrent ce certificat dans leur application de traçage nationale ou s'ils utilisent une application distincte.


Sur le même sujet

Le certificat sanitaire européen entre en vigueur jeudi pour faciliter les déplacements et relancer le tourisme au sein de l'Union européenne cet été, sous la menace toutefois de nouvelles perturbations liées au variant Delta.
Alors que la campagne de vaccination s'accélère et que le dispositif sanitaire s'allège, le gouvernement se refuse à permettre aux personnes ayant reçu leur dose de bénéficier d'un quelconque avantage. Notamment dans l'accès aux bars et aux restaurants.
19.01.2021, Hessen, Frankfurt/Main: Zeynep Kallmayer, Pflegegruppenleiterin der Covid-19-Intensivstation C1 am Uniklinikum Frankfurt, zeigt ihren Impfpass mit den beiden Eintragungen für die Corona-Impfung. Kallmayer hat ihre zweite Impfung gegen das Coronavirus erhalten. Für den vollen Impfschutz ist mit Abstand von mehreren Wochen eine zweite Impfung nötig. Foto: Andreas Arnold/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Présent lundi au Luxembourg, le commissaire européen en charge notamment de l'approvisionnement en vaccin des Etats membres rappelle l'ambition de vacciner 70% des adultes d'ici la mi-juillet et annonce que 410 millions de doses seront livrées au cours du second semestre.
(de g. à dr.) Anne-Catherine Ries, directrice du Service des médias et des communications, ministère d'État ; Mike Hentges, conseiller diplomatique du Premier ministre ;Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur ; Dennis Wernerus, rapporteur politique à la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg ; Fabrice Comptour, conseiller politique, membre du cabinet du commissaire Breton ; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État
La Commission européenne a proposé lundi de permettre l'entrée dans l'Union européenne aux voyageurs en provenance de pays tiers ayant reçu les doses nécessaires de sérum anti-covid. Mais uniquement celles autorisées au niveau européen.
online.fr, Findel, Polizei, Brexit, Fluggäste werden kontrolliert, Kontrolle am Flughafen,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le Parlement européen a validé, jeudi, la mise en place d'un «certificat européen covid-19» qui doit permettre de voyager au sein de l'UE, mais avec des amendements qui risquent de compliquer la mise en place que la Commission souhaite effective avant la fin juin.
WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Luxairport, Urlaub, Reisende,Covid19,Corona,Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les députés européens ont voté jeudi le recours à une procédure d'urgence. Le Parlement entend ainsi accélérer la mise en place du certificat vert numérique. L'objectif: relancer le tourisme d'ici à l'été.
WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Luxairport, Urlaub, Reisende,Covid19,Corona,Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort