Changer d'édition

Fête Nationale: Les rues de Luxembourg en joie
Luxembourg 16 3 min. 23.06.2017

Fête Nationale: Les rues de Luxembourg en joie

Le feu d'artifice a clos en beauté cette soirée de festivités, dans la musique et la lumière

Fête Nationale: Les rues de Luxembourg en joie

Le feu d'artifice a clos en beauté cette soirée de festivités, dans la musique et la lumière
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 16 3 min. 23.06.2017

Fête Nationale: Les rues de Luxembourg en joie

Les festivités ont battu leur plein dans les rues de Luxembourg, jeudi soir, à l'occasion de la fête nationale. De la retraite aux flambeaux au feu d'artifice, retour sur la soirée en photos et en vidéo.

Par Jean Vayssières

Les festivités ont battu leur plein dans les rues de Luxembourg, jeudi soir, à l'occasion de la fête nationale. De la retraite aux flambeaux au feu d'artifice, retour sur la soirée en photos et en vidéo.

Sur le coup de 23 heures, le feu d'artifice illumine le ciel au-dessus d'un pont Adolphe flambant neuf. Une première depuis le début des travaux de rénovation. Sur le viaduc, la foule de curieux se masse et admire le spectacle, tandis que la Musique Militaire Grand-Ducale marque chaque explosion d'un profond coup de tambour.

Peu avant le bouquet final, son et lumière s'harmonisent en chœur sur le rythme du Boléro de Maurice Ravel. Mais cet impressionnant spectacle n'est pas le premier à avoir mis la ville en fête.


Des centaines de flambeaux

Deux heures plus tôt, aux alentours de 21h20, c'est sous la chaleur écrasante d'une trentaine de degrés que les participants au cortège de la retraite aux flambeaux se mettent en marche sur les pavés de la Grand-Rue.

Une myriade de groupes avance d'un même pas: les sapeurs-pompiers, casque sur la tête, côtoient les scouts, qui suivent de près la cohorte des associations locales. On trouve là les joueurs d'une équipe de lacrosse, les représentants d'un chenil, différentes associations sportives... tous ont à la main une torche aux allures d'épée et forment une rivière de flammes déambulant dans les rues.

"Nous sommes portugais mais le Luxembourg, c'est aussi notre pays" livre dans un sourire Eugénio Marques, d'origine portugaise, chef d'une troupe de scouts des LGS, Guides et Scouts du Luxembourg. Rendre hommage au Grand-Duc en paradant est important, car "c'est notre grand chef, à la fin".

La musique des joueurs de tambour résonne d'une façade à l'autre, se mêlant aux grosses caisses électroniques crachées par les haut-parleurs. Les enfants jouent des coudes pour aller profiter d'une fontaine à eau publique, tandis que les marcheurs allument, l'un après l'autre, leurs flambeaux sur les torches à gaz des pompiers. Seuls les représentants de la communauté portugaise n'en portent pas, soucieux de ne pas mettre en danger leurs amples costumes de parade.

"Les scouts, c'est un mouvement énorme" poursuit Engénio Marques. C'est toujours important d'être là, pour que les personnes nous regardent et pour appeler, aussi, les autres jeunes à participer". Car ce genre d'événement sert également de vitrine à de nombreuses institutions et associations. "C'est comme ça qu'on fait notre publicité: si on se montre et participe, les autres regardent et rejoindront peut-être le groupe un jour".

Aux marcheurs se succèdent les moteurs crépitants des chars de parade. L'un, mené par le Centre d'Appui Social et Associatif, est tiré par un tracteur. Accrochés à sa carrosserie, des jambons et des oignons se balancent sous le cahot des pavés. L'autre, un bus rouge tout droit sorti de l'imaginaire londonien, est conduit par un passionné de bus anciens. À sa suite, une étonnante tente fichée sur une remorque met en valeur les couleurs des scouts.

Sur les trottoirs, derrière les barrières, la foule applaudit, chante, salue un frère, une sœur ou une amie du cortège. Malgré la chaleur étouffante de plusieurs centaines de flambeaux, en ce lendemain du jour le plus long de l'année, Luxembourg était en liesse.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.