Changer d'édition

Fête de l'Octave: Une tradition incontournable au Luxembourg
Un événement attendu à Luxembourg.

Fête de l'Octave: Une tradition incontournable au Luxembourg

Sophie Wiessler
Un événement attendu à Luxembourg.
Luxembourg 13.05.2014

Fête de l'Octave: Une tradition incontournable au Luxembourg

C'est une tradition dans le Grand-Duché depuis 1666. La fête de l'Octave rend hommage à Marie, Mère de Dieu et rassemble des centaines de pèlerins dans la capitale luxembourgeoise. Retour sur cette tradition.

• Qu'est-ce que c'est? Ce sont les paroisses du pays ainsi que les croyants de la région allemande de l’Eifel, de la province de Luxembourg belge et de la Lorraine qui partent en pèlerinage, du 10 au 25 mai, vers la capitale du Luxembourg. Pourquoi? Pour célébrer Marie, la Mère de Dieu, patronne du pays et consolatrice des affligés qui a stoppé la peste qui faisait rage à l'époque.

• Que fait-on? Suite à leur périple, les pèlerins arrivent à la périphérie de la ville où ils forment des processions qui se rendent en priant à la cathédrale. Durant les quinze jours qui suivent, les paroisses et certaines organisations célèbrent alors leurs messes. La fin de l’Octave est marquée par une procession solennelle finale au cours de laquelle la statue de Marie est portée à travers les rues de la capitale. Outre les croyants, s’y joignent aussi les représentants de la maison grand-ducale, du gouvernement, de la Chambre des députés, de la justice et d’autres institutions de la vie publique. Un beau petit monde en perspective.

• Le plus? Ici, le petit "plus" de l'événement, c'est sans aucun doute l’Oktavsmäertchen. Ce marché avait pour but à la base de permettre aux pèlerins de boire et de manger après la messe, et d'acquérir quelques souvenirs et articles religieux s'ils le souhaitaient. Mais au fil du temps, de nombreux stands s'y sont ajoutés et le "Mäertchen" s'est quelque peu transformé en kermesse populaire où bières et autres saucisses dominent en masse. Cette année, le marché de l'Octave se déroulera du 10 au 25 mai sur la place Guillaume II et la place de la Constitution.

Sophie Wiessler