Changer d'édition

Fermeture de Cattenom: Bettel: «Je me réjouis de la déclaration de Ségolène Royal»
Luxembourg 3 min. 18.05.2016 Cet article est archivé

Fermeture de Cattenom: Bettel: «Je me réjouis de la déclaration de Ségolène Royal»

Xavier Bettel et Ségolène Royal lors de l'ouverture de la COP21 au Bourget à la fin novembre 2015.

Fermeture de Cattenom: Bettel: «Je me réjouis de la déclaration de Ségolène Royal»

Xavier Bettel et Ségolène Royal lors de l'ouverture de la COP21 au Bourget à la fin novembre 2015.
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 18.05.2016 Cet article est archivé

Fermeture de Cattenom: Bettel: «Je me réjouis de la déclaration de Ségolène Royal»

Maurice FICK
Maurice FICK
Le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, s'est réjoui ce mercredi de la première déclaration publique de Ségolène Royal au sujet de la fermeture de la centrale de Cattenom. Preuve selon lui que les efforts et discussions menés avec Hollande et Valls «ont porté leurs fruits». La centrale fête ses 30 ans d'existence ce samedi.

Par Maurice Fick

Le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, s'est réjoui ce mercredi de la première déclaration publique, le 17 mai, de la ministre de l'Ecologie française, Ségolène Royal, au sujet de la fermeture de la centrale de Cattenom. Preuve selon lui que les efforts et discussions menés avec Hollande et Valls «ont porté leurs fruits».

Madame Royal a annoncé que «priorité sera donnée à la fermeture des réacteurs frontaliers : Fessenheim, Bugey et Cattenom», reprend ce mercredi après-midi Xavier Bettel sur son compte Facebook.

Dans son «post», le Premier ministre luxembourgeois «constate avec satisfaction que nos efforts et discussions en faveur de la fermeture définitive de Cattenom, notamment avec le Président de la République, François Hollande, et Premier ministre français, Manuel Valls, lors de sa récente visite au Luxembourg, ont porté leurs fruits. Après cet engagement de Madame Royal, nous poursuivrons nos efforts auprès du gouvernement français».

Le contexte luxembourgeois

La petite phrase de Madame Royal au sujet de la fermeture prévisible de la centrale de Cattenom vient en écho aux propos tenus le 26 avril dernier par le Premier ministre luxembourgeois lors de son discours sur l'état de la Nation.

Il avait alors justement martelé la position antinucléaire du Luxembourg et ses interventions au plus haut niveau lors de la venue du président François Hollande au Luxembourg en mars 2015, puis de la visite de son homologue, Manuel Valls au Luxembourg le 11 avril dernier. «L'idéal, pour nous, serait que cette centrale ferme». Car «en cas de gros problème, à Cattenom, ce problème «rayerait le Grand Duché de la carte» avait alors déclaré Xavier Bettel.

Cette petite phrase prononcée mardi par Ségolène Royal a forcément une résonance particulière au Luxembourg où la pétition publique 621 prônant une «action en justice dans le but d'arrêter la centrale nucléaire» a officiellement été clôturée le 4 mai 2016 avec 10.012 signatures à la clef. Un vrai succès.

La centrale fête ses 30 ans samedi

Situé à 35 kilomètres de la capitale luxembourgeoise, le Centre nucléaire de production électrique (CNPE) de Cattenom est, avec une production annuelle de 36,8 milliards de kilowattheures, la deuxième centrale de production d'électricité en France (8% de la production nucléaire nationale) et la septième centrale au monde.

Le CNPE fête ses 30 ans ce samedi 21 mai 2016. Un anniversaire qui sera fêté «en famille» de 10 heures à 17 heures au Centre d'information du public de la centrale. EDF a prévu des ateliers autour de la science, de la météorologie, de l'astronomie et des animations sportives. A cette occasion seront présentés les métiers phares de la centrale et il sera possible de visiter le simulateur de la salle de commande. Mais il faut s'inscrire au préalable par mail à com-cattenom@edf.fr ou téléphoner au 00.333.82.51.70.

La première unité de production de la centrale avait été raccordée au réseau d'électricité en novembre 1986. A la fin de ce mois de mai 2016, l'unité de production n°1 sera arrêtée pour sa troisième visite décennale. A cette occasion, EDF va moderniser la salle de commande, inspecter de très près la cuve du réacteur et contrôler l'étanchéité du bâtiment réacteur.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet