Changer d'édition

«Félix est de retour»
Luxembourg 1 10.07.2020

«Félix est de retour»

Après huit mois passés à l'hôpital, Félix Braz a pu regagner son domicile depuis trois mois.

«Félix est de retour»

Après huit mois passés à l'hôpital, Félix Braz a pu regagner son domicile depuis trois mois.
Photo: Sophie Marque - Déi Gréng
Luxembourg 1 10.07.2020

«Félix est de retour»

Félix Braz, l'ancien vice-Premier ministre victime d'un malaise cardiaque le 22 août 2019, a pris la parole lors du premier congrès numérique de Déi Gréng jeudi. Il a indiqué qu’il était «très heureux d'être rentré à la maison» et qu’il pouvait désormais marcher seul.

L'intervention de Félix Braz (54 ans) n'était pas officiellement programmée lors du premier congrès digital des Verts, jeudi soir, mais elle a fait chaud au  cœur des participants. L'ancien vice-Premier ministre et ministre de la Justice avait tenu à participer à sa manière et a lancé un «Ech sinn erëm doheem»à l'adresse de ses collègues du parti. «Félix est de retour», a-t-il insisté.

Victime d'un malaise cardiaque à l'été 2019, le natif de Differdange avait été hospitalisé en soins intensifs en Belgique avant d'être soigné dans une clinique durant huit mois. Il a pu regagner son domicile depuis trois mois et a assuré pouvoir marcher sans aide désormais.

Djuna Bernard, la coprésidente des Verts a mis en exergue l'esprit combatif et l'énergie déployée par l'ancien ministre. «C'est une immense inspiration pour nous tous», a-t-elle souligné avant de lui souhaiter force et courage au nom du parti.

Voici les propos tenus par  l'ancien vice-Premier ministre et ministre de la Justice:

«Bonjour chères amies et chers amis,

Je suis de nouveau chez moi. Félix est de retour. Après huit mois à l'hôpital suite à une crise cardiaque, je suis à la maison depuis environ trois mois. Je suis très content d'être revenu et je me réjouis de participer au prochain congrès du parti et peut-être même d'y tenir un discours. Ce que j'ai toujours fait avec beaucoup de plaisir lors de chaque congrès finalement.

Je voudrais simplement vous dire que je suis très heureux d'être rentré à la maison, et que depuis quelques jours, j'arrive même à marcher seul, sans déambulateur. Au revoir et à bientôt j'espère.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Sortir de la crise d'une manière socialement juste»
A 28 ans, Meris Sehovic a été élu jeudi nouveau coprésident de Déi Gréng. Aux côtés de Djuna Bernard, 28 ans également, ils entendent non seulement élargir la base électorale du parti, mais aussi peser sur la coalition gouvernementale pour «réajuster les priorités» d'ici 2023.
Wortfr, Meris Sehovic, Déi Gréng, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
«Une superbe année verte»
Forts d'un millier d'adhérents, les Verts se sont félicités de surfer sur la vague à l'occasion de la cérémonie des vœux du parti, jeudi soir aux Rotondes de Luxembourg-Bonnevoie. Les écologistes ont aussi rappelé la prochaine gratuité des transports publics et la tarification carbone qui entrera en vigueur en 2021.
Die grünen Mandatsträger strahlen - es sind so einige neue Gesichter dabei.
L'état de santé de Félix Braz «s'est stabilisé»
Toujours hospitalisé en Belgique suite à un malaise cardiaque en août, le ministre de la Justice «n'est plus en danger de mort» a assuré Xavier Bettel ce vendredi. Mais le Premier ministre indique qu'il est toujours dans un «état de conscience minimal».
Sam Tanson prend la suite de Félix Braz
Deux semaines après l'annonce du malaise cardiaque qui a foudroyé le ministre, le gouvernement a dévoilé ce vendredi la nouvelle organisation gouvernementale. La charge de la Justice sera désormais assurée par la ministre du Logement et de la Culture.
Félix Braz reste hospitalisé
Quatre jours après l'annonce du «malaise cardiaque» qui a foudroyé le ministre de la Justice lors de ses vacances en Belgique, le gouvernement a confirmé que le vice-premier ministre se trouvait toujours en soins intensifs en Belgique.
PK Koalitionsverhandlungen - Félix Braz -  Foto : Pierre Matgé/Pierre Matgé