Changer d'édition

Faux comprimés de type Viagra: un vrai danger pour la santé
Luxembourg 3 min. 27.11.2022
Saisies des douanes

Faux comprimés de type Viagra: un vrai danger pour la santé

Des milliers de médicaments non certifiés sont saisis chaque année au Luxembourg.
Saisies des douanes

Faux comprimés de type Viagra: un vrai danger pour la santé

Des milliers de médicaments non certifiés sont saisis chaque année au Luxembourg.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 27.11.2022
Saisies des douanes

Faux comprimés de type Viagra: un vrai danger pour la santé

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Plus de la moitié des faux médicaments, souvent commandés sur le web, saisis par les douanes au Luxembourg sont des comprimés de type Viagra. Cela peut prêter à sourire de prime abord, mais le danger pour la santé est réel.

Sur les cinq dernières années, 5.570 produits médicamenteux, achetés illégalement sur des sites internet, ont été saisis par la douane luxembourgeoise. Et plus de la moitié de ces produits - 55% précisément à en croire une communication du Laboratoire national de santé (LNS) - sont des médicaments indiqués dans les troubles de l'érection du type «Viagra». Quelle vigueur!


Dans un rapport rendu public en décembre, les six organisations estimaient que près de la moitié des médicaments vendus sur internet en dehors des sites légaux seraient des faux.
Les professionnels de santé tirent la sonnette d'alarme
Les trois Ordres et les trois Académies de santé (médecins, pharmaciens, vétérinaires) lancent un cri d'alarme contre le "fléau" des médicaments falsifiés dans un manifeste qui réclame des mesures de répression à l'échelle internationale allant au-delà de simples coups de filet.

Pourquoi le LNS se penche-t-il et communique-t-il sur ces saisies en particulier? Car, depuis 2016, son service de toxicologie analytique-chimie pharmaceutique dissèque systématiquement la qualité chimique des médicaments interceptés. Il s'agit d'un travail et d'une étude menés en partenariat avec la douane et la direction de la Santé.

Concernant les comprimés de type «Viagra», l'équipe du LNS s'est penchée sur un échantillon de 991 produits contenant le principe actif (ou molécule) appelé sildénafil, pour en vérifier la quantité, mais aussi la présence de contaminants non déclarés, sur l'étiquette du produit par exemple.

Un comprimé sur trois ne répond pas aux critères de qualité

Résultats: «Entre 2016 et 2020, la proportion de comprimés ayant un dosage conforme à l'étiquetage a augmenté de 38,5% à 67,3% et la présence de contaminants non indiqués a diminué de 36,5% à 15,9%», indique le LNS. 

Cependant, malgré ce qui pourrait être considéré comme une amélioration, la prudence et la vigilance restent de mise: «Même en 2021, environ un comprimé sur trois ne correspondait pas aux critères de qualité requis au sein de l’Union européenne, soit parce que la quantité de sildénafil ne correspondait pas à l'étiquetage (pouvant entraîner un sur ou un sousdosage), soit parce que la présence de molécules pharmacologiquement actives était détectée bien que non renseignée sur l'étiquette ou l'emballage.»

Et que l'on ne s'y trompe pas: surdosage ne veut pas dire sur-performance! C'est même tout le contraire: cela peut avoir de réelles et graves conséquences. «Les médicaments non conformes ou falsifiés peuvent nuire à la santé des consommateurs. Ils peuvent, en effet, provoquer une résistance aux antibiotiques, des infections ou des effets secondaires imprévus, voire même engendrer une augmentation de la mortalité ou de la morbidité», poursuivent le Dr Serge Schneider et le pharmacien inspecteur Marc Schmit de la direction de la Santé.

Où et comment se fournissent ces consommateurs ? Contacté, le LNS nous indique qu'il s'agit généralement «d'envois postaux en provenance d'Asie pour la grande majorité qui arrivent à Bettembourg (Au centre de tri de Post, NDLR) pour être dispatchés. Les saisies ont donc lieu à Bettembourg.»

Un encadrement strict

Pour rappels, les produits prescrits, administrés ou vendus au Luxembourg sont autorisés par l'Agence européenne du médicament, selon des critères stricts et des contrôles de qualité. Ce qui n'est souvent pas le cas pour les produits que l'on peut acheter, sans ordonnance, sur Internet. «Les saisies concernent des médicaments nécessitant en majorité une ordonnance, mais aussi pour les médicaments en vente libre», nous informe toutefois le LNS. «Le commerce est strictement réglé, chaque médicament nécessitant une autorisation ministérielle (fabricant, distributeur, pharmacie).»

Aussi, «pour des raisons de santé publique, la direction de la Santé tient à mettre en garde le public quant aux achats sur des sites illégaux vendant des médicaments falsifiés et non autorisés dans l'Union européenne. La vente en ligne de médicaments au Luxembourg est réservée aux médicaments en vente libre et est uniquement autorisée aux sites portant un logo officiel garantissant au patient la légalité du vendeur», conclut le LNS.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.