Changer d'édition

Faits divers: Nuit agitée pour la fête nationale

Faits divers: Nuit agitée pour la fête nationale

Archives LW
Luxembourg 24.06.2017

Faits divers: Nuit agitée pour la fête nationale

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Certains habitants ont abusé de la boisson le soir de la fête nationale, ce qui leur a coûté leur permis de conduire, voire une nuit en cellule de dégrisement.

Quatre automobilistes ont perdu leur permis de conduire dans la nuit qui a suivi les festivités de la fête nationale. Une personne a dû passer la nuit en cellule de dégrisement.

Vendredi après-midi vers 17 heures, une patrouille de police a arrêté deux motocyclistes qui circulaient sans casque dans la rue des Remparts à Esch-sur-Alzette. Ils ont été contrôlés positifs à l'alcootest et leur permis leur a été retiré sur-le-champ.

Vers 23 heures, la police a repéré un conducteur qui zigzaguait dans la rue de Mondercange à Ehlerange. Le contrôle a révélé que le conducteur avait dépassé la consommation autorisée d'alcool, il y a laissé son permis lui aussi.

Un peu plus tard, un autre automobiliste s'est fait remarquer dans la rue de Belval à Esch-sur-Alzette. Positif lui aussi à l'alcootest, son permis lui a été confisqué.

Tentative de fuite lors d'un contrôle

La police, qui patrouillait dans la rue Rahm à Junglinster, a repéré un automobiliste endormi à son volant, vers 1h20 du matin. Lorsqu'ils l'ont réveillé depuis l'extérieur du véhicule, car celui-ci était verrouillé, le chauffeur a aussitôt démarré et pris la fuite. Les policiers ont rapidement pu l'arrêter. L'alcootest s'est révélé positif, le permis de conduire a été retiré.

Fauteurs de trouble dans la capitale

Au cours de la nuit de vendredi à samedi, trois personnes alcoolisées ont fait du tapage nocturne à Luxembourg. La police en a repéré une vers 23 heures rue d'Eich, une autre vers 1h30 rue Saint-Esprit et une autre vers 5 heures à la gare. Ces trois personnes ont été arrêtées et placées en cellule de dégrisement pour la nuit.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet