Changer d'édition

Fage renonce à s'implanter au Luxembourg
Luxembourg 4 2 min. 22.09.2020

Fage renonce à s'implanter au Luxembourg

Après quatre années de discussions et d'atermoiements, la société Fage a renoncé à s'installer à proximité de Bettembourg. Les 15 hectares seront rachetés par le ministère de  l'Economie.

Fage renonce à s'implanter au Luxembourg

Après quatre années de discussions et d'atermoiements, la société Fage a renoncé à s'installer à proximité de Bettembourg. Les 15 hectares seront rachetés par le ministère de l'Economie.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 4 2 min. 22.09.2020

Fage renonce à s'implanter au Luxembourg

Le fabricant de yaourts grecs ne s'établira pas dans la zone Wolser entre Dudelange et Bettembourg, le projet a été abandonné, confirme mardi le ministère de l'Economie. Les 15 hectares acquis seront rétrocédés à l'Etat au prix de l'acquisition.

(ER et Jmh) - Évoquée depuis 2016, l'implantation du groupe Fage au Luxembourg ne se fera finalement pas. Selon une information de nos confrères de RTL, publiée mardi matin et confirmée auprès du Luxemburger Wort par le ministère de l'Economie, les négociations en cours ont échoué. Les 15 hectares acquis par l'industriel grec sur le site de Wolser, situés entre Bettembourg et Dudelange, n'accueilleront donc pas l'usine de yaourts qui devait produire près de 80.000 tonnes chaque année

Dans un communiqué publié en début d'après-midi, le ministère de l'Economie indique que «le groupe agroalimentaire Fage a informé (...) par courrier qu'il abandonne son projet de l'ordre de 227 millions d'euros pour construire une nouvelle unité de production de yaourt au Luxembourg supposée générer à terme environ 300 emplois».

Cité dans ce texte, Franz Fayot (LSAP), ministre de l'Economie, indique «déplorer» ce choix car «le projet aurait contribué au développement du tissu économique régional souffrant de la crise actuelle». Confirmant nos informations, le ministre indique que les responsables de Fage «vont rétrocéder le terrain dans la zone d’activité économique Wolser à l’Etat au prix d’acquisition».

Jeudi dernier devant les députés, les ministres Carole Dieschbourg (Déi Gréng, Environnement) et Franz Fayot (LSAP, Economie) avaient qualifié ce dossier de «bouillant». «Il s'agit d'un projet d'une envergure énorme et d'ancienne génération», avait expliqué la ministre de l'Environnement.  


Ministre Carole Dieschbourg - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le dossier Fage sur le bureau de Carole Dieschbourg
Après que communes et particuliers ont participé à l'enquête commodo/incommodo sur la possible implantation de l'usine de yaourts grecs à Bettembourg, la ministre de l'Environnement reprend la main.

Le projet d'implantation de l'usine de yaourt a suscité de nombreuses questions notamment sur les conséquences environnementales. La production annuelle de yaourts grecs aurait nécessité une consommation d'eau importante. Avec pour conséquence une dégradation de la qualité de l'eau potable et un approvisionnement limité de la région. 

Outre les conséquences environnementales, le dossier financier du projet relève aussi des zones d'ombre. La Cour des comptes enquête actuellement sur les conditions de cession de la zone Wolser au groupe grec pour un montant de 30 millions d'eurosDepuis le début du projet, près de 41 millions d'euros ont été investis. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le dossier Fage suscite toujours des inquiétudes
La possible arrivée du fabriquant de yaourts grecs dans la zone Wolser entre Dudelange et Bettembourg est loin d'être actée. Les ministres de l'Economie et de l'Environnement se sont expliqués ce jeudi devant les députés.
L'Etat prêt à investir 1,2 million pour la venue de Fage
Si l'usine de yaourts venait à s'implanter sur la zone d'activité Wolser, à Bettembourg, le ministère de l'Economie financerait le canal de rejet des eaux usées de l'usine. Une dépense logique aux yeux de Franz Fayot mais qui intervient dans un drôle de climat.
Contacto, ITV Wirtschaftsminister (Fränz Fayot), Foto: Lex Kleren/Contacto
Le projet Fage s'attire les critiques
L'implantation d'une usine de yaourts grecs est loin de faire l'unanimité. A commencer à Bettembourg et parmi les communes rassemblées autour de la préservation de l'Alzette. Tout juste l'industriel peut-il compter sur le soutien (timide) du bourgmestre de Dudelange
Desk, Industriegebiet, Gewerbezone, Corona Virus, Z.I. Wolser, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort