Changer d'édition

Faciliter le travail de la police via votre smartphone
Luxembourg 4 3 min. 11.05.2021

Faciliter le travail de la police via votre smartphone

La fonction «My Safe» de la nouvelle application de la police permet de stocker de manière ordonnée des informations et des images d'objets de valeur sur votre smartphone.

Faciliter le travail de la police via votre smartphone

La fonction «My Safe» de la nouvelle application de la police permet de stocker de manière ordonnée des informations et des images d'objets de valeur sur votre smartphone.
Photo: Steve Remesch
Luxembourg 4 3 min. 11.05.2021

Faciliter le travail de la police via votre smartphone

La police grand-ducale vient de mettre à jour son application avec une fonctionnalité simplifiant les procédures de déclaration de vol ou de perte.

(pj avec str) Les vélos et les cyclistes, ainsi que leur sécurité, sont au centre des préoccupations de la police. Elle l'a encore réaffirmé au cours d'une opération spéciale la semaine passée. Mais les agents luxembourgeois entendent aussi lutter contre le vol de bicyclettes qui a grimpé au même rythme que le nombre de vélos en circulation augmentait. Et c'est là où l'appli de la police grand-ducale récemment mise à jour pourrait jouer un rôle.


Les cambrioleurs préfèrent les vendredis et samedis
La police grand-ducale a constaté que ces deux jours de la semaine étaient ceux concentrant le plus de vols dans les habitations, hangars ou commerces. Et cela sur les 1.638 cambriolages enregistrés l'an dernier.

Contrairement aux a priori, la plupart des disparitions de vélos ne sont pas signalées dans les espaces publics; les voleurs récupèrent généralement les deux-roues dans les garages ou dans les caves des particuliers. Et le phénomène est loin d'être mineur puisque, rien qu'en 2020, plus de 720 signalements de vols ont été enregistrés.

Jusqu'à présent, à titre préventif, la police luxembourgeoise incitait les propriétaires à coder leurs vélos. Une fois le cadre gravé d'un numéro d'identification, il était plus simple de rendre à son légitime possesseur le vélo éventuellement retrouvé. Mais le dispositif s'avère impossible à mettre en oeuvre sur les nouveaux cadres carbone des modèles les plus récents (et les plus chers...). Aussi, a-t-il été trouvé une solution 2.0 via son appli mobile.

La nouveauté s'appelle «My Safe»; une fonctionnalité permettant à chacun de photographier ses biens les plus précieux (vélos mais aussi objets de valeur) et de saisir un maximum d'informations sur l'objet en question. Type, marque, modèle, numéro de série éventuel, détails spécifiques : autant d'éléments qui, en cas de vol, pourront aider les enquêteurs à identifier l'objet s'il devait être retrouvé après un larcin.

Une fois ces informations enregistrées dans la zone «Mon coffre-fort» de l'application, les données restent stockées sur le téléphone mobile et, le cas échéant, dans le cloud de l'opérateur. En cas de vol, il est alors facile pour la victime non seulement de signaler les faits à la police mais également lui expédier directement un signalement normalisé du bien dérobé. Les enquêteurs recevront alors directement un e-mail ou un fichier PDF. 

Appel à témoins

Dans sa dernière version, l'application de police s'est aussi dotée de diverses nouvelles fonctionnalités. L'une permet par exemple aux forces de l'ordre de lancer un appel à témoins. D'un simple push, la police peut envoyer des photos rapidement après un délit et ainsi permettre de retrouver les auteurs plus rapidement ou confirmer les circonstances d'un accident. 


Lok , Speedmarathon , Geschwindigkeitskontrolle ,  Radarkontrolle , Polizei , Police , Sicherheit Verkehr , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
656.000 avertissements taxés dressés en un an
Ce ne sont pas les infractions qui ont manqué en 2019. Aussi, police grand-ducale, agents communaux et douaniers ont-ils dû plus souvent sortir le carnet de contraventions. De quoi rapporter 4,7 millions d'euros à l'Etat.

Une autre fonctionnalité permet d'envoyer un rapport de vol via le E-Commissariat au cas où aucune trace de l'auteur ne pourrait être relevée sur place ou si le vol s'est fait sans violence ou dégradations. De plus, l'application permet de trouver le chemin vers le bureau de police le plus proche, y compris ses heures d'ouverture. Sur son mobile, l'usager pourra également avoir un aperçu de la situation du trafic, la présence des radars fixes ou les éventuelles limitations de vitesse temporaires. Même les offres d'emploi au sein des forces de sécurité sont répertoriées désormais. 

Enfin, l'application luxembourgeoise est maintenant disponible en quatre langues et téléchargeable pour les smartphones des plateformes iOS, Android et Huawei.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Suite aux inquiétudes du CSV concernant la criminalité dans la capitale, les députés ont échangé jeudi sur les moyens que l'Etat peut mettre à disposition de la commune pour l'endiguer. Pour Stéphanie Empain, présidente de la commission de la Sécurité intérieure, cela passe par la prévention.
C'est à Cannes que vient de rebondir l'affaire mettant en cause une société abritée au Luxembourg. Un des administrateurs d'Avrox (soupçonné d'escroquerie à l'encontre du ministère de la Défense belge) est maintenant entre les mains de la police.
Les forces de l'ordre présentaient mardi leur nouvelle campagne de sécurité routière, axée sur les utilisateurs de deux roues. Si l'opération est préventive cette semaine, les contraventions pourraient pleuvoir à partir de lundi prochain.
En une année, le nombre de vélos dérobés au Luxembourg a plus que doublé. Une campagne d'information policière a été lancée ce mercredi matin pour contrer cette tendance.
Lokales, Fahrradklau,Velo,Diebstahl von Fahrradklau. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort.