Changer d'édition

Face au covid, les communes mettent la main à la poche
Luxembourg 2 min. 16.04.2021 Cet article est archivé

Face au covid, les communes mettent la main à la poche

Une trentaine de communes du Grand-Duché ont mis en place des «bons corona» pour soutenir particuliers et entreprises.

Face au covid, les communes mettent la main à la poche

Une trentaine de communes du Grand-Duché ont mis en place des «bons corona» pour soutenir particuliers et entreprises.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 16.04.2021 Cet article est archivé

Face au covid, les communes mettent la main à la poche

Pour maintenir l'économie locale à flot, une trentaine de municipalités du Luxembourg ont délivré des «bons Corona». Coupons d'aides pour les particuliers ou bons aux associations, chacune a créé son propre système.

(m.d. avec Danielle Schumacher) Derrière les millions d'euros d'aides octroyés par l'Etat pour faire face à la crise covid, se cache aussi une solidarité plus locale. Ainsi, à leur niveau, près d'un tiers des communes du Grand-Duché ont choisi d'aider les asbl ou leurs concitoyens à passer les moments difficiles. 


Wi , PK Lex Delles , Lancement Campagne Smile Again , Commerce , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'extension des bons de 50 euros devrait être la dernière
Décidée mercredi en Conseil de gouvernement, la deuxième prolongation du dispositif destiné à soutenir le secteur hôtelier «ne fait pas l'objet de discussions actuellement», indique vendredi le ministère des Classes moyennes. La mesure représente, pour l'heure, 5,4 millions d'euros.

Ces «bons corona», Emile van der Vekene les a recensés minutieusement. Et le conservateur à la Bibliothèque nationale vient de les éditer dans un ouvrage intitulé Corona-Bongen zu Lëtzebuerg (trad. «Les bons corona au Luxembourg»).

Dans ce recueil, figurent en bonne place les coupons visant à favoriser les achats dans les commerces de proximité. Selon les cas, des municipalités ont fait le choix d'offrir un coupon par foyer quand d'autres se faisaient plus généreuses en octroyant un bon par habitant. 

Echternach fait fort

La Ville de Luxembourg, elle, a fait le choix de miser 1,86 million d'euros en chèques-cadeaux. En juillet dernier, elle a ainsi gâté les clients attirés vers les boutiques de la capitale. Et même si ceux-ci n'utilisaient pas leur offre (21.700 coupons édités), chaque enseigne participante a reçu une aide de la municipalité à hauteur de 1.000 euros. Un quart de ces bons ont d'ailleurs, faut-il souligner, été adressés à des ménages en situation précaire. Charité bien ordonnée donc.

La municipalité d'Echternach multiplie les distributions de coupons.
La municipalité d'Echternach multiplie les distributions de coupons.
Photo: TRIFOLION Echternach

Plus original, Echternach a organisé un calendrier de l'Avent géant. Chaque jour avant Noël, un commerce ou un restaurant différent proposait un coupon de réduction à utiliser dans son enseigne. Un jeu de piste aussi ludique que profitable. 

«Auparavant, nous avions déjà offert pour 53.000 euros de coupons à nos habitants», chiffre Marina Leisen. City manager pour la commune d'Echternach, elle se félicite du succès de cette opération de Noël. «Nous prévoyons prochainement une nouvelle campagne de coupons pour soutenir nos restaurants.»

A Grevenmacher, les habitants continuent de recevoir régulièrement des bons d'achat. Distribués par la Ville pour la quatrième fois mi-avril, ces coupons de 10 euros représentent une enveloppe de 21.000 euros aux frais de la municipalité. «Ils ne sont utilisables que chez nos commerçants», souligne Tom Schartz, city manager de Grevenmacher.


Plus de 21.700 bons d'achat pour soutenir les commerces
Pour relancer la consommation, la Ville de Luxembourg n'hésite pas à mettre la main au portefeuille. Au total, elle a déboursé 1,86 million d'euros en chèques-cadeaux et reversé près de 3,3 millions d'euros en subsides. Objectif: permettre aux enseignes de la capitale de sortir la tête de l'eau.

Autre formule repérée par Emile van der Vekene : les bons à destination des associations. Privées de l'organisation de leurs festivals, fêtes et autres rencontres, les clubs et asbl ont en effet vu fondre leurs recettes. Il fallait donc là aussi apporter un coup de pouce, au-delà des éventuels subsides d'Etat. A Wincrange par exemple, la commune a mis à disposition des bons d'achat de 500€. «Sur les 80 associations de notre ville, 45 nous ont adressé une demande», indique ainsi Paul Schroeder, secrétaire communal. Soit une dépense de 22.500 euros. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Décidée mercredi en Conseil de gouvernement, la deuxième prolongation du dispositif destiné à soutenir le secteur hôtelier «ne fait pas l'objet de discussions actuellement», indique vendredi le ministère des Classes moyennes. La mesure représente, pour l'heure, 5,4 millions d'euros.
Wi , PK Lex Delles , Lancement Campagne Smile Again , Commerce , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Redoutée depuis le début de l'épidémie, la faillite a touché 70 entreprises au mois de février. En revanche, les liquidations ont progressé de 68% depuis 2020. Des chiffres qui pourraient encore évoluer dès la fin des aides, selon le Statec.
12.9. Gucci / 7 rue Phillippe II / Konkurs   Foto: Guy Jallay
Pour soutenir ses commerces, la Ville de Luxembourg a lancé une vaste opération de jeux-concours pour distribuer 21.700 bons d'achat avant fin octobre. Près d'un quart sont réservés aux ménages les moins bien lotis.
Angucken ist erlaubt, anprobieren nicht überall.
Pour relancer la consommation, la Ville de Luxembourg n'hésite pas à mettre la main au portefeuille. Au total, elle a déboursé 1,86 million d'euros en chèques-cadeaux et reversé près de 3,3 millions d'euros en subsides. Objectif: permettre aux enseignes de la capitale de sortir la tête de l'eau.