Changer d'édition

Face à la SNCT, la concurrence s'étoffe
Luxembourg 2 min. 06.02.2019 Cet article est archivé

Face à la SNCT, la concurrence s'étoffe

Le marché du contrôle technique des véhicules au Luxembourg est libéralisé depuis 2016. Les automobilistes peuvent faire contrôler leur véhicule non seulement par la SNCT, mais aussi chez Dekra à Bertrange et bientôt à Lorentzweiler.

Face à la SNCT, la concurrence s'étoffe

Le marché du contrôle technique des véhicules au Luxembourg est libéralisé depuis 2016. Les automobilistes peuvent faire contrôler leur véhicule non seulement par la SNCT, mais aussi chez Dekra à Bertrange et bientôt à Lorentzweiler.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 06.02.2019 Cet article est archivé

Face à la SNCT, la concurrence s'étoffe

Conséquence de la libéralisation du marché du contrôle technique en 2016, de nouveaux acteurs s'implantent au Luxembourg. Après Dekra, c'est au tour d'Allain Dasthy de se lancer à Lorentzweiler fin avril, début mai.

(jt) - Lorentzweiler comme alternative à Sandweiler? Alors que l'augmentation de près de 40 pourcents du prix du contrôle technique est vivement critiquée, un troisième centre de contrôle technique va ouvrir ses portes au Luxembourg, non loin de l'autoroute A7. En construction depuis une bonne année, il est en passe d'être achevé.

La procédure officielle d'agrément de ce troisième acteur du marché - en plus de la Société nationale de contrôle technique (SNCT) et du groupe allemand Dekra - n'est pas encore terminée. Cependant, depuis la fin du mois de janvier, des employés ont été embauchés pour ce nouveau centre de contrôle technique situé à Lorentzweiler .

"Le futur organisme de contrôle technique des véhicules routiers au Luxembourg est à la recherche de plusieurs inspecteurs techniques", peut-on lire dans l'offre d'emploi de l'entreprise. Des bureaux, des magasins et un restaurant emménageront également dans le nouveau bâtiment qui s'élève sur trois étages.

SNCT, Dekra et Dasthy

Derrière le projet se cache l'investisseur privé luxembourgeois et expert automobile, Allain Dasthy. A la tête du "Luerenzweiler Kontrollstatioun", l'investisseur a placé l'ancien directeur de la SNCT, Armand Biberich. Le nouveau centre de contrôle ne manquera donc pas d'expertise.

"Je discute avec Allain Dasthy depuis un certain temps ", explique Armand Biberich, responsable du Contrôle technique à Sandweiler entre 2012 et 2017. "L'idée est de combiner un bureau d'experts et un poste de contrôle technique sous un même toit."

Biberich prévoit une ouverture du centre fin avril, début mai. Mais avant cela, certains problèmes de construction doivent être résolus.

Des bureaux, des magasins et un restaurant emménageront également dans le nouveau bâtiment à Lorentzweiler.
Des bureaux, des magasins et un restaurant emménageront également dans le nouveau bâtiment à Lorentzweiler.
Photo: Frank Weyrich

Le marché du contrôle technique des véhicules au Luxembourg est libéralisé depuis 2016. Les automobilistes peuvent faire contrôler leur véhicule non seulement par la SNCT, mais aussi chez Dekra à Bertrange et bientôt à Lorentzweiler.

Depuis la hausse récente et controversée des tarifs de la SNCT, les prix des deux sociétés ont presque atteint le même niveau. En ce qui concerne les tarifs, "aucun accord définitif n'a encore été conclu", a déclaré Armand Biberich, "mais le tarif ne sera pas au-dessus de 59 euros, tarif proposé par Dekra".

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet