Changer d'édition

Face à la polémique des réfugiés ukrainiens, Luxexpo réagit
Luxembourg 4 min. 14.04.2022 Cet article est archivé
Déplacés sur un parking

Face à la polémique des réfugiés ukrainiens, Luxexpo réagit

Une nouvelle structure de primo-accueil pour les réfugiés sera disponible sur un parking de la rue Tony Rollman au Kirchberg à partir de vendredi.
Déplacés sur un parking

Face à la polémique des réfugiés ukrainiens, Luxexpo réagit

Une nouvelle structure de primo-accueil pour les réfugiés sera disponible sur un parking de la rue Tony Rollman au Kirchberg à partir de vendredi.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 4 min. 14.04.2022 Cet article est archivé
Déplacés sur un parking

Face à la polémique des réfugiés ukrainiens, Luxexpo réagit

Simon MARTIN
Simon MARTIN
La polémique enfle au sujet des réfugiés ukrainiens ayant dû quitter le hall 7 de Luxexpo.

Le dossier de l'accueil des réfugiés dans un hall de tentes du côté du Kirchberg ne cesse de faire des remous. Cette fois-ci, c'est l'opposition politique qui a même allumé la mèche. Pour comprendre l'origine de la polémique, il faut savoir qu'à partir du 15 avril prochain, une nouvelle structure de primo-accueil pour les réfugiés sera disponible sur un parking de la rue Tony Rollman au Kirchberg. Cette structure comprendra une cinquantaine de tentes et pourra accueillir entre 400 et 500 personnes. 


1.000 Ukrainiens iront à l'école après Pâques
Le ministère de l'Éducation nationale travaille à la mise en place d'une offre scolaire pour les enfants réfugiés ukrainiens. Les écoles internationales jouent un rôle important.

Parmi ces premiers bénéficiaires, quelques centaines d'Ukrainiens qui logeaient auparavant au sein du hall 7 de LuxExpo. Dans un premier temps, ces derniers devaient être accueillis dans un hall dédié à Contern. Toutefois, cette proposition a été rejetée par les pompiers luxembourgeois, entre autres pour des raisons de sécurité et un manque de sanitaires. Si la commune se préparait à l'arrivée de 1.000 réfugiés ukrainiens dans cet entrepôt de la zone industrielle, il n'en est finalement rien. L'endroit ne sera d'ailleurs prêt que fin 2022 dans le meilleur des cas.

Des solutions provisoires

Un nouveau problème de taille s'est ensuite ajouté à l'équation: LuxExpo avait besoin de réquisitionner son hall 7 afin d'accueillir divers événements, dont l'International Dog Show qui doit prendre place tout au long de ce week-end. De leur côté, les autorités, sachant que LuxExpo n'était qu'une solution provisoire, ont dû trouver une nouvelle infrastructure en urgence. Une solution qui a donc pris la forme du transfert des réfugiés sur ce parking du Kirchberg. En attendant, les pensionnaires actuels de LuxExpo ont dû être répartis provisoirement dans d'autres structures, dont le gymnase du Lycée technique du Centre. Selon le ministre de l'Immigration Jean Asselborn (LSAP), 240 personnes y ont trouvé refuge. 

Bref, en raison de ces quelques cafouillages, la polémique enfle. En effet, certains s'offusquent du traitement réservé à ces réfugiés, bougés de droite à gauche alors que ces derniers n'aspirent qu'à une seule chose: le calme après les horreurs vécues en Ukraine. 


Lokalws,Tiny Houses Schifflingen für ukrainische Flüchtinge.Xavier Mahy,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Des tiny houses pour accueillir les réfugiés ukrainiens
Schifflange est la première commune du pays à avoir commandé des maisons modulaires pour héberger des réfugiés. Un concept qui pourrait faire école.

La classe politique elle-même qui s'est invitée dans le débat, tout du moins l'opposition. En effet, Sven Clement, le député du Parti Pirate, a eu des mots très durs vis-à-vis de LuxExpo concernant leur décision de déplacer les personnes fuyant le conflit hors de la structure événementielle. «L'humanité n'est-elle pas plus importante?», s'est demandé le député sur Twitter. «Mettre des réfugiés sous des tentes au profit d'une exposition canine n'est pas seulement honteux mais quasi misanthrope», ajoute-t-il dans un autre tweet. Rappelons qu'il y a quatre ans, un événement similaire, également organisé par la fédération cynologique luxembourgeoise, avait été annulé en raison de problèmes liés au bien-être animal rencontrés lors des éditions précédentes. 

De son côté, LuxExpo a réagi à nos sollicitations par un communiqué. Le directeur général de LuxExpo The Box, Morgan Gromy, a pris la parole pour répondre à des déclarations qu'il qualifie d'«infondées» et «émanant de personnes étrangères au dossier». Ce dernier a rappelé que l'accueil des réfugiés au sein du hall 7 n'était qu'une solution temporaire dès le départ. «Le contrat conclu entre les parties (l’ONA, le gouvernement et LuxExpo, NDLR) le 15 mars dernier stipule qu'il est conclu pour une durée fixe du 15 mars au 10 avril 2022. Sans surprise et conformément aux accords qui ont été passés, le site a été libéré à la date convenue», dit-il, assurant donc que la structure a respecté sa part du contrat.

Morgan Gromy a d'ailleurs tenu à remercier ses 36 collaboratrices et collaborateurs pour «les efforts qu'ils ont déployés afin que cet accueil, organisé dans l'urgence, ait pu se faire dans de bonnes conditions».  

Une autre structure d'accueil en préparation

Comme indiqué ci-dessus, le hall de tentes situé dans le parking du Kirchberg ne concerne que les primo-arrivants. Ceux ayant obtenu le statut de protection temporaire seront logés au sein du «centre de traduction», à côté de la Banque européenne d'investissement. Ce bâtiment est actuellement vide mais d'importants travaux (chauffage, plomberie, etc.) doivent encore y être effectués, de sorte que les premiers réfugiés ne pourront pas être accueillis avant au moins six semaines. 


schule
Comment réussir l'intégration des élèves ukrainiens
Deux scientifiques donnent leur éclairage sur la manière dont l'école devrait prendre en charge les enfants et les jeunes Ukrainiens qui se sont réfugiés au Luxembourg.

Selon Jean Asselborn, 4.500 personnes originaires d'Ukraine ont déposé une demande de protection temporaire au Luxembourg. C'est 400 de plus qu'il y a une semaine. 88,5% des demandeurs sont de nationalité ukrainienne. Un tiers des demandeurs sont des mineurs. Enfin, 1.660 personnes ont obtenu la protection. Grâce au «guichet unique» de l'avenue Emile Reuter, où tout est regroupé, il est désormais possible de traiter entre 100 et 120 demandes par jour.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Certaines entreprises luxembourgeoises ont réduit leurs activités dans le pays de Vladimir Poutine, d'autres y ont mis fin. Pendant ce temps, ArcelorMittal remet en service le haut fourneau de son usine ukrainienne.
Ukraine Werk Arcelor Mittal
La confiance des Luxembourgeois dans l'Union européenne n'a pas entièrement résisté à la pandémie. Ainsi, quatre résidents sur dix conservent une image positive de l'UE, tandis que 41% se disent pessimistes face à l'avenir.