Changer d'édition

Extension de la zone tampon belge contre la peste porcine
Luxembourg 3 min. 28.06.2019

Extension de la zone tampon belge contre la peste porcine

Extension de la zone tampon belge contre la peste porcine

Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 28.06.2019

Extension de la zone tampon belge contre la peste porcine

Le virus de la peste porcine africaine continue de sévir en Wallonie. Ce 1er juillet, 7.000 hectares supplémentaires de forêt seront interdits à la circulation. Epargné jusqu'ici, le Luxembourg vise le «dépeuplement total» de sangliers de sa zone blanche.

Par un nouvel arrêté, le ministre wallon de la Nature et de la Forêt, René Collin a décidé de «restreindre la zone dans laquelle il est autorisé de circuler» à compter du lundi 1er juillet et jusqu'au 14 septembre. Et pour cause, «un sanglier infecté a été repéré le 21 juin à 700 mètres de la première clôture dans la zone tampon», a-t-il annoncé jeudi lors d'une conférence de presse, comme le rapporte L'Avenir.


Grande chasse en juillet dans la zone blanche
Tout ne va pas aussi vite que le prévoyait le ministre de l'Agriculture. Alors qu'il avait annoncé l'éradication de tous les cochons sauvages entre Steinfort et Pétange «d'ici fin juin», Romain Schneider a repoussé mercredi ce délai à «la fin de l'été, fin septembre».

Le ministre précisant que des analyses sont en cours pour voir si d'autres sangliers ont été infectés par le virus de la peste porcine africaine dans le même secteur. Un agrandissement de la zone tampon n'est pas à exclure par la suite.

Le dispositif de lutte contre l'épidémie a permis jusqu'ici d'analyser 3.166 sangliers (ou sont en cours d'analyse) et de détecter 823 cas positifs au 24 juin 2019, indique le portail wallonie.be dans son dernier état des lieux.

En attendant, il sera interdit de circuler dans près de 7.000 hectares supplémentaires de forêt cet été. Une nouvelle zone qui englobe Virton, Musson, Saint-Léger et Aubange. Le ministre wallon a besoin des chasseurs pour éliminer tous les sangliers dans la zone infectée avant le 31 décembre comme le prévoit un arrêté gouvernemental.

Grande chasse prévue sous peu au Luxembourg

Pas plus tard que mardi 2 juillet, le ministre de l'Agriculture, Romain Schneider (LSAP), de son côté présentera de nouvelles mesures de prévention pour parvenir au «dépeuplement total» de sangliers à l'intérieur de la zone blanche.


Prof. Rejko Krüger - Parkinson-Erkrankung - Photo : Pierre Matgé
Un vaccin contre la peste porcine bientôt disponible?
La zone blanche mise en place entre la Belgique, la France et le Luxembourg pourrait ne plus avoir de raison d'être selon des chercheurs espagnols qui affirment avoir mis au point un antidote jugé comme «efficace». Une affirmation qu'entendent vérifier les autorités.

Il avait annoncé le 19 juin qu'il ferait un premier bilan «début juillet» des mesures prises pour atteindre l'objectif. Mi-juin, les chasseurs luxembourgeois avaient été «encouragés à beaucoup tirer dans la zone blanche» alors que l'Administration de la nature et des forêts (ANF) était chargée d'élaborer un plan pour tirer plus intensivement dans les lots de chasse.

«Début juillet, nous organiserons une chasse commune entre l'ANF, les chasseurs, les preneurs et les collègues belges pour compter les sangliers. Suivra une action avec l'ANF pour ériger des pièges et pour que la zone soit effectivement blanche d'ici la fin de l'été, fin septembre», avait expliqué Romain Schneider. 

Eloigner la zone blanche de Linger

Le tracé de la zone blanche va être modifié dans la pointe sud du Luxembourg. Pas plus tard que mercredi 26 juin, Michel Wolter (CSV), bourgmestre de Bascharage a signé la demande de construction d'une clôture provisoire contre la propagation de la peste porcine émanant du ministre de l'Agriculture.


Tous les sangliers seront abattus «d'ici fin juin»
«Nous devons faire en sorte qu'il n'y ait plus aucun sanglier dans la zone blanche d'ici fin juin», déclare Romain Schneider. Le ministre de l'Agriculture donnera aux chasseurs une «prime de 100 euros pour chaque sanglier tiré». La peste porcine menace.

La zone blanche actuelle va, par conséquent, être alignée au tracé retenu. Ce tracé alternatif respectera au final la proposition faite le 15 avril par la commune, fermera Clemency et écartera la clôture des abords immédiats de Linger.

Pour rassurer ses administrés, le bourgmestre et ses échevins ont adressé un courrier le 26 juin aux habitants de Linger dans lequel est écrit: «Notre but principal est de déplacer la zone blanche du village de Linger vers la frontière belge. Ceci n'est toutefois possible que si l'Etat démarre sans tarder la construction de la clôture le long de la frontière».


Sur le même sujet

Deux jours de battues pour éradiquer tous les sangliers
Ces jeudi et vendredi près de 100 fusils et 50 traqueurs seront mobilisés pour tirer sur tous les sangliers qui se trouveront dans la zone blanche au sud-ouest du Luxembourg. Un dépeuplement pour éviter la peste porcine africaine qui tombe au mauvais moment.
Grande chasse en juillet dans la zone blanche
Tout ne va pas aussi vite que le prévoyait le ministre de l'Agriculture. Alors qu'il avait annoncé l'éradication de tous les cochons sauvages entre Steinfort et Pétange «d'ici fin juin», Romain Schneider a repoussé mercredi ce délai à «la fin de l'été, fin septembre».
Tous les sangliers seront abattus «d'ici fin juin»
«Nous devons faire en sorte qu'il n'y ait plus aucun sanglier dans la zone blanche d'ici fin juin», déclare Romain Schneider. Le ministre de l'Agriculture donnera aux chasseurs une «prime de 100 euros pour chaque sanglier tiré». La peste porcine menace.
Un cas de peste porcine limiterait les loisirs
Si le virus de la peste porcine passait la frontière, toutes les activités humaines dans la forêt concernée, seraient immédiatement interdites. Ce qui «pourrait avoir un impact sur le tourisme» au Luxembourg, reconnaissent les ministres.
Une clôture de 8 kilomètres contre la peste porcine
Comme en Belgique, le gouvernement luxembourgeois va ériger «dans les prochains jours» une clôture de 8 kilomètres de long qui s'étendra de Steinfort à Pétange. Il étudie aussi la possibilité de créer une «zone blanche» qui sera alors vidée de ses sangliers.