Changer d'édition

Exploitation sexuelle des enfants: Un guide pour protéger les enfants au Luxembourg
Luxembourg 06.10.2017

Exploitation sexuelle des enfants: Un guide pour protéger les enfants au Luxembourg

Protéger les enfants des violences sexuelles passe par la prévention. Le référentiel publié cette semaine est un outil qui permet d'améliorer les conditions de travail des structures qui accueillent des enfants (écoles, clubs, hôpitaux...).

Exploitation sexuelle des enfants: Un guide pour protéger les enfants au Luxembourg

Protéger les enfants des violences sexuelles passe par la prévention. Le référentiel publié cette semaine est un outil qui permet d'améliorer les conditions de travail des structures qui accueillent des enfants (écoles, clubs, hôpitaux...).
Illustration: Shutterstock
Luxembourg 06.10.2017

Exploitation sexuelle des enfants: Un guide pour protéger les enfants au Luxembourg

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Ça existe aussi au Luxembourg: 20 cas de pédophilie condamnés en 2016: c'est l'un des constats qui ont poussé des structures à réagir et à proposer un guide aux collectivités afin de protéger les mineurs de la violence.

(AF) - 20 cas de pédophilie condamnés en 2016 -c'est donc sans compter ceux qui n'ont pas été dénoncés- 13% de filles de moins de 15 ans victimes d'abus ou de violences sexuels, au Luxembourg.

Face à ce triste constat récurrent, ECPAT Luxembourg (organisation de lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants), avec le soutien de l'Ombuds-comité pour les droits de l'enfant et et l'UNICEF, avait lancé en 2011 une plateforme contre l'abus et l'exploitation sexuels des enfants. 

Cette plateforme a permis d'identifier les besoins de ces organisations dans ce domaine. Un outil qui leur permettrait d'identifier les mesures à adopter pour la protection des mineurs. 

Fruit d'une réflexion commune et «issu d'un travail de longue haleine pour prendre les avis et recommandations de tout le secteur de la protection de l'enfance», cet outil vient de paraître: «Référentiel concernant la protection des mineurs contre les violences». 

Il est destiné notamment aux collectivités pour protéger les enfants de la violence, l'abus et l'exploitation sexuels: écoles, clubs, hôpitaux (services médicaux, socio-familiaux…), foyers d'accueil, etc. et leur permet d'«évaluer leur niveau de sensibilisation à la violence». 

«Ce référentiel est un outil de réflexion pour l'organisation qui veut s'améliorer», précise l'ECPAT Luxembourg dans un communiqué. «Il n'est pas un outil définitif et l'organisation doit se l'approprier et peut le transformer à son usage.»


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.