Changer d'édition

Gros écarts de salaires selon le domaine d'activité
Luxembourg 02.02.2017 Cet article est archivé
Etude du STATEC

Gros écarts de salaires selon le domaine d'activité

Etude du STATEC

Gros écarts de salaires selon le domaine d'activité

Shutterstock
Luxembourg 02.02.2017 Cet article est archivé
Etude du STATEC

Gros écarts de salaires selon le domaine d'activité

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Les secteurs financier ou de l'éducation au Luxembourg offrent les salaires les plus élevés, pouvant atteindre 90.000 euros par an, révèle une nouvelle étude du STATEC. La restauration en revanche plafonne à 30.000 euros et quelques.

Ceux qui travaillent dans le secteur financier ou de l'éducation au Luxembourg perçoivent les salaires les plus élevés, pouvant atteindre 90.000 euros par an, révèle une nouvelle étude du STATEC.

Cette étude montre aussi que l'immobilier et la restauration comportent les salaires les plus bas.

Pour le STATEC, ces différences de salaires s'expliquent par le profil des employés: niveau d'éducation, âge et ancienneté dans l'entreprise.

Si le salaire moyen est de 59.700 euros par an, il peut atteindre 90.000 euros pour ceux qui travaillent dans le secteur financier, l'éducation ou les assurances.

Dans le domaine de la restauration, le salaire moyen est à peine plus élevé que 30.000 euros par an.

Seuls 29% de tous les salariés sont luxembourgeois, suivis par les Français et les Portugais.

Les Luxembourgeois travaillent principalement dans l'administration publique, l'éducation, la santé ou les secteurs sociaux. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les résidents luxembourgeois ne constituent que 26% de la population active au Grand-Duché. Plutôt «cols blancs», ils sont «surreprésentés dans les secteurs les plus rémunérateurs», indique la dernière étude du Statec.
Leute Menschen Arbeiten Gewerkschaft zusammen verschieden viele divers (Shutterstock)
L'Institut national de la statistique et des études économiques du Grand-Duché a publié ce vendredi son enquête sur les salaires au pays. Comme en 2014, les employés du secteur de la finance occupent la tête du classement.
La grande majorité des travailleurs qui ont un emploi au Luxembourg sont contents de leur travail. Notamment dans le secteur public mais aussi les banques et la construction. Le récent rapport du Statec révèle également que 70% sont plutôt contents de leur paie.
L'écart salarial entre les hommes et les femmes au Luxembourg est de 6% et se trouve être parmi les plus bas de l'Union européenne. Les femmes entre 25 et 34 ans sont mieux payées que leurs congénères.
Le coût salarial moyen n’a augmenté que de 0,8% au premier semestre 2015 au Luxembourg, selon les chiffres publiés ce mercredi par le Statec. Cette hausse est particulièrement faible au regard des années précédentes : +2,9% en 2014 et +3,6% en 2013.
La faible inflation et la non-indexation des salaires expliquent la modération salariale.
Dans un avis relatif à l'augmentation du salaire minimum, l'organisation patronale rappelle qu'un coût du travail plus élevé que chez les concurrents peut nuire à la compétitivité prix, aux exportations et donc à l'économie en général.
Selon la Chambre de commerce, si le salaire augmente plus vite ici que chez les voisins, la compétitivité en souffre.