Changer d'édition

Etienne Schneider: «Tess Burton a ma confiance pour un poste ministériel»
Luxembourg 2 min. 15.07.2016 Cet article est archivé
Remaniement gouvernemental

Etienne Schneider: «Tess Burton a ma confiance pour un poste ministériel»

Etienne Schneider: «Je suis convaincu que l'on peut attribuer un poste ministériel à Tess Burton».
Remaniement gouvernemental

Etienne Schneider: «Tess Burton a ma confiance pour un poste ministériel»

Etienne Schneider: «Je suis convaincu que l'on peut attribuer un poste ministériel à Tess Burton».
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 15.07.2016 Cet article est archivé
Remaniement gouvernemental

Etienne Schneider: «Tess Burton a ma confiance pour un poste ministériel»

Maurice FICK
Maurice FICK
Suite au départ prévisible du ministre du Travail, il y a du remaniement dans l'air. Pour la première fois, Etienne Schneider, vice-Premier ministre, donne son avis sur celle qui pourrait succéder à Nicolas Schmit au sein du gouvernement Bettel.

(MF avec CBu) - Suite au départ prévisible du ministre du Travail, il y a du remaniement dans l'air. Pour la première fois, Etienne Schneider, vice-Premier ministre (LSAP), donne son avis sur celle qui pourrait succéder à Nicolas Schmit au sein du gouvernement Bettel.

En vue du remaniement gouvernemental que provoquerait le départ de  Nicolas Schmit de son poste de ministre du Travail pour remplacer Henri Grethen à la Cour des comptes européenne, la jeune députée socialiste de la circonscription Est, Tess Burton, a de grandes chances d'être ministrable.

Tess Burton serait même son «premier choix» pour prendre un poste ministériel si Nicolas Schmit devait quitter la coalition gouvernementale DP-LSAP-Les Verts cet automne, a expliqué Etienne Schneider au Luxemburger Wort.  «Je suis convaincu que l'on peut attribuer un poste ministériel à Tess Burton», explique-t-il. Il la soutiendra mais ce sont les instances du parti socialiste qui décideront.

Et Paulette Lenert?

Pour lui, ce scénario est même «très vraisemblable». Si Nicolas Schmit démissionne du gouvernement, Romain Schneider reprendra le portefeuille ministériel du Travail et de l'Emploi, en plus de celui de la Sécurité sociale et rendra au moins l'un de ses portefeuilles ministériels. Romain Schneider est également ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire et ministre des Sports. Etienne Schneider a déjà la réponse: «ce sera le portefeuille de la Coopération.» Un secrétaire d'Etat pourrait être désigné pour les Sports ou l'Economie solidaire.

Etienne Schneider qualifie le départ de Nicolas Schmit de «grosse perte» pour la coalition gouvernementale. Mais Nicolas Schmit n'a pas caché qu'il cherchait à relever un nouveau «défi européen». Etienne Schneider voit le prochain remaniement comme une occasion de renouveau.

D'autres candidates issues de la circonscription Est pourraient coller au poste ministériel. Le nom de Paulette Lenert, Première conseillère gouvernementale au ministère de la Fonction Publique, circule en coulisses sans qu'il n'y ait eu de commentaire officiel au sein du parti pour l'heure.

Une candidature potentielle d'une nouvelle venue non élue qu'Etienne Schneider ne retient pas: «Il y a aussi cette possibilité mais à mon avis, elle ne s'impose pas dans cette situation concrète». Lui-même était haut fonctionnaire au ministère de l'Economie et n'avait jamais été élu lorsqu'il était devenu ministre de l'Economie en novembre 2011 à la place de Jeannot Krecké. Il était alors le seul candidat proposé par le comité directeur du LSAP.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Etienne Schneider (LSAP) a démenti les informations selon lesquelles il quitterait ses fonctions gouvernementales au 3 février 2020 et assure également ne «pas négocier de poste». Référence à un transfert potentiel vers un poste d'administrateur d'ArcelorMittal.
Politik, Sommerinterview Etienne Schneider, Minister für Wirtschaft und Gesundheit, Vizepremierminister. Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
Le nouveau gouvernement DP-Les Verts-LSAP est en place. Un peu plus de sept semaines après les élections législatives du 14 octobre, le Premier ministre reconduit, Xavier Bettel, et ses 16 ministres ont officiellement été assermentés par le grand-duc Henri ce mercredi. Voici les 8 points qui caractérisent le nouveau gouvernement.
La photo officielle du nouveau gouvernement DP-Les Verts-LSAP.
Un remaniement ministériel pourrait s'opérer dans les prochains mois: Nicolas Schmit pourrait démissionner de son poste de ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire et prendre la succession d'Henri Grethen à la Cour des comptes européenne.