Changer d'édition

Et si le CovidCheck s'imposait à la porte du lycée?
Luxembourg 2 min. 30.08.2021
Enseignement

Et si le CovidCheck s'imposait à la porte du lycée?

Adopter le CovidCheck dans les lycées pourrait dispenser les élèves vaccinés ou guéris de pratiquer un autotest.
Enseignement

Et si le CovidCheck s'imposait à la porte du lycée?

Adopter le CovidCheck dans les lycées pourrait dispenser les élèves vaccinés ou guéris de pratiquer un autotest.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 30.08.2021
Enseignement

Et si le CovidCheck s'imposait à la porte du lycée?

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
La Féduse propose de contrôler le bon état de santé des professeurs, lycéens et autres personnels avant l'entrée dans les sites d'enseignement dans le secondaire. Le dispositif permettrait selon la fédération de «soulager» tout le monde.

Après les restaurants, les bars, et les concerts, le dispositif CovidCheck pourrait s'inviter à l'entrée des lycées. C'est en tout cas le souhait exprimé par la Fédération enseignants Féduse/CGFP. Alors que ses représentants syndicaux s'apprêtent à rencontrer le ministre de l'Education en ce début de semaine, la Féduse demande donc à ce que les QR codes sanitaires soient aussi scannés à l'entrée des classes dans le secondaire.


87% des enseignants totalement vaccinés, ah bon?
Comment le ministre de l'Education nationale peut-il tweeter le taux de vaccination d'une catégorie professionnelle précise?

Adolescents, professeurs et autres membres du personnels devraient donc prouver qu'ils sont guéris, vaccinés ou testés négatifs contre le covid avant chaque journée de cours. Une contrainte bien plus pesante que les autotests (facultatifs) jusque-là demandés pour dépister au plus tôt les nouveaux cas covid+.

Par ailleurs, la Féduse demande à ce que le Vacci-bus soit aussi déployé aux abords de la cinquantaine de lycées du pays. La Fédération enseignants estime que le passage de l'Impf-bus, «une fois par semaine», permettrait d'accélérer la campagne de vaccination des 12-17 ans, dont le ministre Claude Meisch estime que seule la moitié ont reçu les injections préconisées.  Un accès aux vaccins bien évidemment contrainte à la présentation préalable d'un accord des parents.

Aux yeux de la Féduse, la mesure apparaît comme «la solution la plus simple et la plus efficace pour ramener le plus de normalité possible au sein de l'enseignement secondaire». 

En effet, comme pour le secteur de l'Horeca ou l’événementiel, le contrôle des QR codes permettrait à chacun de «se déplacer sans masque et sans distanciation». Cela offrirait un «grand soulagement» pour tous, selon la fédération.  «Nous exigeons également l'utilisation de systèmes de filtres à air mobiles», précisent les enseignants. Une demande partagée d'ailleurs par les autres syndicats scolaires, SEW et SNE. 


18.08.2021, Nordrhein-Westfalen, Münster: Zwei Schülerinnen der Klasse 5c an der Gesamtschule in Münster, malen mit ihrer Schutzmaske ein Schwein, Kleeblatt, Hufeisen und einen Luftballon an die Tafel. Nach rund sechs Wochen Sommerferien starteten in Nordrhein-Westfalen Schülerinnen und Schüler am Mittwoch, 18.08.2021, ins neue Schuljahr - bereits zum zweiten Mal unter Corona-Bedingungen. Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les modalités de rentrée restent dans le flou
A deux semaines de la reprise des cours, le ministre de l'Education n'a toujours rien de concret à sortir de son sac. Logique, Claude Meisch va seulement en discuter avec les partenaires du système scolaire les 30 et 31 août prochains.

Après deux jours de rencontres avec les partenaires sociaux, le ministre de l'Education nationale suggérera un nouveau dispositif mercredi 1er août au Conseil de gouvernement. Des mesures qui, avant de s'imposer aux quelque 49.000 lycéens et aux milliers de salariés de l'enseignement secondaire, devront sans doute être approuvées dans la nouvelle loi covid dont la Chambre va discuter prochainement. 

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La souche dite indienne assoit un peu plus sa présence au Grand-Duché, selon les dernières analyses du Laboratoire national de santé. Avec d'ailleurs de nouvelles formes de symptômes pour les sujets vaccinés ou non.
26.08.2021, Hamburg: Eine Frau protestiert bei einer Kundgebung gegen einen geplanten Stellenabbau bei Aida Cruises mit einer roten Ratsche in der Hand. Das Kreuzfahrtunternehmen plant 50 der 85 Stellen im Entertainmentbereich in Hamburg abzubauen. Foto: Axel Heimken/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur im vollen Format +++ dpa-Bildfunk +++
A deux semaines de la reprise des cours, le ministre de l'Education n'a toujours rien de concret à sortir de son sac. Logique, Claude Meisch va seulement en discuter avec les partenaires du système scolaire les 30 et 31 août prochains.
18.08.2021, Nordrhein-Westfalen, Münster: Zwei Schülerinnen der Klasse 5c an der Gesamtschule in Münster, malen mit ihrer Schutzmaske ein Schwein, Kleeblatt, Hufeisen und einen Luftballon an die Tafel. Nach rund sechs Wochen Sommerferien starteten in Nordrhein-Westfalen Schülerinnen und Schüler am Mittwoch, 18.08.2021, ins neue Schuljahr - bereits zum zweiten Mal unter Corona-Bedingungen. Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
En l'espace d'une semaine, les nouvelles infections ont augmenté de presque 50% au Luxembourg. Une hausse particulièrement observée parmi les 20-29 ans, que le ministère de la Santé impute majoritairement aux retours de vacances.
Personnels et résidents des structures pour personnes âgées continueront d'être testés régulièrement «jusqu'en décembre», a indiqué Corinne Cahen. Une prolongation que recommande notamment le Conseil supérieur des maladies infectieuses.