Changer d'édition

Et maintenant le variant sud-africain
Luxembourg 2 min. 27.01.2021

Et maintenant le variant sud-africain

Le LNS a déjà procédé au séquençage de 2.998 tests covid depuis mars 2020.

Et maintenant le variant sud-africain

Le LNS a déjà procédé au séquençage de 2.998 tests covid depuis mars 2020.
Photo AFP
Luxembourg 2 min. 27.01.2021

Et maintenant le variant sud-africain

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Laboratoire national de santé a découvert cette souche dans trois échantillons de tests covid effectués au Luxembourg.

Après l'annonce d'un 36e dépistage du variant britannique du covid-19, mercredi, le Laboratoire national de Santé (LNS) vient de confirmer la présence du variant sud-africain du virus dans trois échantillons traités par ses soins. 

Le rapport hebdomadaire du LNS indique que les deux premiers cas de ce variant désigné sous le nom de B.1.351 ont été détectés la deuxième semaine de janvier, avant la découverte d'un troisième cas la semaine dernière. A l'instar du variant britannique, le LNS classe le B.1.351 dans les variants «préoccupants». Leur transmissibilité plus élevée et la protection réduite offerte contre eux par des anticorps neutralisants sont en effet inquiétantes. Eux aussi classés dans cette catégorie, les cas de «variant japonais/brésilien» n'ont cependant pas encore été détectés au Luxembourg selon le LNS.

Douze variants différents ont tout de même été détectés grâce aux analyses réalisées par le Laboratoire national. Son rapport hebdomadaire indique qu'en cette fin de mois, «la lignée la plus répandue est la B.1.160 (38 %), suivie du variant britannique B.1.177 (16 %), toutes deux représentant de grands groupes européens».


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le variant britannique progresse encore
La souche infectieuse a été repérée dans 68% des échantillons de tests covid+ analysés par le laboratoire national de santé. Contre 64% la semaine passée. Mais la déclinaison du virus est loin d'être la seule en circulation.
A biologist of the OSE Immunotherapeutics pharmaceutical laboratory works on a program to develop a vaccine against the Covid-19 infection on March 31, 2021 in Nantes, western France. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
Le variant brésilien inaperçu au Grand-Duché
Le Laboratoire national de Santé n'a toujours pas trouvé de traces de cette souche dans les tests covid analysés par ses soins. Par contre, le variant britannique est bien devenu majoritaire dans le pays.
(FILES) In this file photo taken on January 25, 2021 a biochemist prepares samples as she works on a XAV-19 anti covid treatment as part of a clinical trial run at the Xenothera Biotech laboratory at Nantes University hospital, western France. - The Nantes-based biotech company Xenothera, created in 2014, is conducting a clinical trial in around twenty hospitals to test the therapeutic effectiveness of a Covid-19 treatment based on polyclonal antibodies, which is intended for patients at the beginning of their hospitalisation, the company announced on February 24, 2021. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
Le variant britannique domine désormais
Le dernier rapport du Laboratoire national de santé confirme la progression de la souche B.1.1.7 au Luxembourg. Elle a doublé en importance en une semaine, selon le séquençage de la dernière semaine de janvier.
ARCHIV - 01.02.2021, Rheinland-Pfalz, Ingelheim: Kunststoffröhrchen mit Corona-Abstrichen stehen nach dem PCR-Test im Großlabor von Bioscientia. (zu dpa «Ein Risiko für Lockerungen: «Große Sorgen» wegen Corona-Varianten») Foto: Andreas Arnold/dpa +++ dpa-Bildfunk +++