Changer d'édition

Esch-sur-Alzette: Feu vert pour les négociations de coalition à trois
Luxembourg 14.10.2017

Esch-sur-Alzette: Feu vert pour les négociations de coalition à trois

Martin Kox a eu l'aval de sa base chez les Verts pour démarrer des négociations de coalitions à Esch-sur Alzette avec Les Verts et le DP.

Esch-sur-Alzette: Feu vert pour les négociations de coalition à trois

Martin Kox a eu l'aval de sa base chez les Verts pour démarrer des négociations de coalitions à Esch-sur Alzette avec Les Verts et le DP.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 14.10.2017

Esch-sur-Alzette: Feu vert pour les négociations de coalition à trois

Maurice FICK
Maurice FICK
Cinq jours après l'officialisation des résultats des élections communales, les négociations de coalition entre CSV, DP et Les Verts sont lancées. Alors que ça coinçait encore jeudi, la base des Verts a donné un feu vert lumineux à Martin Kox.

(MF avec L.E.et na) - Cinq jours après l'officialisation des résultats des élections communales, les négociations de coalition entre CSV, DP et Les Verts sont lancées. Alors que ça coinçait encore jeudi, la base des Verts a donné vendredi soir un feu vert lumineux à Martin Kox.

80% de la base du parti a avalisé l'idée de négocier une future coalition avec le CSV et le DP. La tête de liste des Verts, Martin Kox, a jugé vendredi soir, alors que certains délégués n'étaient pas favorables à une coalition  CSV-Les Verts-DP avant la réunion, qu'«avec un tel résultat de vote, nous partons renforcés dans les négociations de coalition».

Rappelons que la base des Verts avait refusé de donner son aval à son leader lors d'une réunion jeudi soir à l'hôtel de ville car tous les membres des Verts eschois n'avaient pas été invités à la réunion.

Comme le CSV et le DP s'étaient déjà prononcés en faveur des pourparlers de coalition, la voie est désormais libre. Si ces négociations aboutissent, le prochain bourgmestre de la 2e ville du pays sera sans nul doute Georges Mischo (CSV). Le LSAP se retrouverait alors sur les bancs de l'opposition à Esch.

Mais si les négociations capotent, le LSAP pourrait tirer les marrons du feu et mettre en place une autre coalition. Comme on le sait, le LSAP avait écrit à plusieurs partis pour proposer des discussions exploratoires.

Rappelons que dimanche 8 octobre 2017, le CSV est devenu le parti fort à Esch en remportant 2 sièges supplémentaires au conseil communal. Mais il dispose de six sièges, soit autant que le LSAP. Les Verts et le DP en ont chacun gagné un.


Sur le même sujet

Quels sont les enjeux de ces élections législatives?
Troisième et dernière vidéo explicative sur les élections législatives au Luxembourg. Cette fois-ci, nous nous intéressons aux enjeux de ce scrutin 2018 qui va, pour la première fois, juger l'action d'une coalition à trois. Qui joue gros? Qui va finir dans l'opposition? Réponses en images.