Changer d'édition

Enzo, 4 ans, mort suite à des douleurs au ventre
Luxembourg 2 min. 13.02.2017 Cet article est archivé
Enquête en cours

Enzo, 4 ans, mort suite à des douleurs au ventre

Le petit Enzo, 4 ans, est mort aux urgences de la Kannerklinik.
Enquête en cours

Enzo, 4 ans, mort suite à des douleurs au ventre

Le petit Enzo, 4 ans, est mort aux urgences de la Kannerklinik.
Photo: DR
Luxembourg 2 min. 13.02.2017 Cet article est archivé
Enquête en cours

Enzo, 4 ans, mort suite à des douleurs au ventre

Jacques GANSER
Jacques GANSER
Le ministère de la Santé a ouvert une enquête pour comprendre ce qui a pu causer la mort d'un petit garçon de 4 ans. Ses parents l'ont emmené au CHEM puis à la Kannerklinik car il se plaignait de douleurs au ventre. Mais rien d'alarmant n'avait été constaté. Il devait subir d'autres examens.

(jag/AF) - Mercredi après-midi, le petit Enzo, 4 ans, s'est plaint de fortes douleurs au ventre et s'est mis à vomir.

Les douleurs ne passant pas, ses parents l'ont emmené aux urgences du CHEM à Esch-sur-Alzette.

Le médecin de permanence lui a diagnostiqué une infection intestinale. Enzo et ses parents sont aussitôt rentrés chez eux. Mais l'état de santé du petit garçon ne s'est pas amélioré les jours suivants. Les parents sont donc retournés aux urgences du CHEM. Le diagnostic médical a été le même.

Aucun examen n'a alors été pratiqué sur le petit Enzo, rapporte son grand-père. La nuit suivante, Enzo a toujours mal. On l'emmène à la Kannerklinik, toujours aux urgences. Il a été pris en charge immédiatement pour lui faire une prise de sang et d'autres examens. Le médecin l'a mis sous perfusion afin de le réhydrater.

Le médecin de garde a dit que son système digestif était complètement à l'arrêt, relate le grand-père d'Enzo. Le cas du petit garçon ne semblait pourtant pas si alarmant. Une échographie était prévue pour le lendemain, samedi matin, à 8 heures.

Mais le petit Enzo n'a pas vécu assez longtemps pour poursuivre ces examens. Vers 8 heures, il a demandé de l'eau à son père, qui a passé la nuit avec lui à l'hôpital dans la chambre. Enzo vomit de nouveau et décède dans les bras de son père.

Les tentatives du service médical pour le ranimer sont restées vaines. L'entourage familial d'Enzo est abattu et n'a pas pour le moment d'explication sur la mort du petit garçon. «Nous n'accusons personne, nous voulons des réponses à nos questions. Comment cela a pu être possible? Tous les moyens ont-ils été employés pour sauver Enzo»?

Une autopsie sera pratiquée. Le grand-père d'Enzo a contacté le ministère de la Santé. Une plainte a été adressée aux deux hôpitaux, mais la famille n'a pas entamé de démarche judiciaire pour le moment. Elle attend les résultats de l'autopsie.

Une enquête interne devra déterminer si une erreur a été commise lors des diagnostics dans les deux hôpitaux. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet