Changer d'édition

Le futur du château de Sanem se précise
Luxembourg 2 min. 13.09.2021
Enseignement

Le futur du château de Sanem se précise

A l'avenir, il sera doublement question restauration : celle du bâtiment, et celle enseignée entre les murs du monument.
Enseignement

Le futur du château de Sanem se précise

A l'avenir, il sera doublement question restauration : celle du bâtiment, et celle enseignée entre les murs du monument.
Photo : Claude Piscitelli
Luxembourg 2 min. 13.09.2021
Enseignement

Le futur du château de Sanem se précise

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'école d’hôtellerie et de tourisme du Luxembourg va étendre d'ici peu son campus. En plus des cours donnés à Diekirch, l'établissement occupera une partie du château de Sanem qui reprend, enfin, vie.

Cette année, 293 élèves devraient faire leur rentrée à l'ETHL. Autrement dit à l'école d'hôtellerie et de tourisme du Luxembourg (ETHL) de Diekirch. Mais à la veille d'accueillir une nouvelle promotion de jeunes intéressés par les métiers de l'Horeca, c'est une autre nouvelle qui fait la joie de la direction de l'établissement dont les origines remontent à 1949. Le gouvernement vient en effet d'acter la possibilité pour la seule école de ce genre au pays d'ouvrir un nouveau site d'enseignement. Direction le sud du pays, et le château de Sanem.


Lokales, Sassenheimer Schloss: Geschichte und künftige Nutzung, Chateau de Sanem, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le château de Sanem se cherche un avenir
Privée de visiteurs depuis cinq ans, la bâtisse médiévale peine à reprendre vie. Et visiblement, faute d'une rénovation poussée, le château n'est pas près de retrouver des occupants.

Une bonne nouvelle pour l'école, dont certaines recrues n'auront ainsi plus à faire de longs déplacements pour rejoindre les salles de cours. Mais c'est aussi une bonne nouvelle pour la bâtisse délaissée depuis plusieurs années d'activités majeures.

Au printemps dernier, le ministre des Finances avait précisé qu'il n'était pas dans l'intention du gouvernement d'investir massivement dans une restauration de l'édifice, l'annonce de cette arrivée va sans doute modifier la donne. Tant mieux pour la partie Renaissance du château qui devrait abriter le futur campus.

C'est par un simple tweet que le ministre de l'Education nationale a rendu la nouvelle publique. Claude Meisch (DP) assurant que «toutes sortes de formations, du cuisinier au directeur d’hôtel, du DAP au BTS, seront proposées sur ce site».

Cet avenir scolaire ne devrait pas empêcher la commune de Sanem de pouvoir continuer à se servir de la demeure comme cœur de nombreuses animations. Cet été encore, les environs du château ont prêté leur cadre à des projections cinéma en plein air, et le Wanterfeeling reste toujours un temps fort de l'automne. Il appartiendra à la bourgmestre Simone Asselborn-Bintz et son conseil de voir comment marier ce programme de détente et le fonctionnement de l'école. Mais l'élue a déjà fait savoir qu'elle était «vraiment heureuse» de la future affectation à un «grand projet».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En achetant des tickets spécifiques à la Française des jeux, les joueurs permettront de financer la restauration d'une centaine de lieux historiques en France. En contrepartie, six tirages de deux millions d'euros minimum seront organisés en septembre.
La chapelle du château de Preisch fait partie des sites sélectionnés pour cette édition du loto du patrimoine.