Changer d'édition

Enseignants vulnérables, levez le doigt !
Luxembourg 06.05.2020 Cet article est archivé

Enseignants vulnérables, levez le doigt !

Le 25 mai, les enseignants du fondamental retrouveront le chemin de leur classe

Enseignants vulnérables, levez le doigt !

Le 25 mai, les enseignants du fondamental retrouveront le chemin de leur classe
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 06.05.2020 Cet article est archivé

Enseignants vulnérables, levez le doigt !

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le personnel de l'enseignement fondamental reprendra le travail de terrain le 25 mai. Ses membres ont jusqu'à cette date pour accomplir les démarches nécessaires afin d'être reconnus comme personnes «vulnérables».

Lorsqu'il a défini les différentes mesures d'accompagnement du déconfinement progressif mi-avril, le gouvernement a fait une mention spéciale concernant la protection des personnes dites «vulnérables». Et cela particulièrement dans le cadre de la réouverture par étapes des écoles. Ainsi l'autorité gouvernementale a insisté sur le ciblage des élèves, enseignants et du personnel socio-éducatif dont la santé déjà fragilisée pourrait être mise en péril par une infection au covid-19.

Concernant spécifiquement le personnel de l'enseignement fondamental - qui reprendra les cours le 25 mai -, les directions régionales ont mis au point fin avril «un formulaire d'enquête en ligne dans le respect des règles de confidentialité», a expliqué mercredi Claude Meisch (DP). Le ministre de l'Éducation nationale souligne que ce formulaire réalisé en collaboration avec le Centre de gestion informatique de l'éducation (CGIE) est «simple d'usage» et ne nécessite «que peu de temps» pour être rempli.

Une fois ce formulaire dûment rempli avec leurs données individuelles, les membres du personnel entrant dans la catégorie «vulnérables» ont jusqu'au 25 mai pour y adjoindre un certificat médical approprié, s'ils n'en disposent pas déjà. Les cabinets médicaux ayant rouvert leurs portes depuis le 4 mai, les personnes concernées ont «largement le temps de prendre rendez-vous chez leur médecin» pour obtenir le document nécessaire, répond Claude Meisch à une question posée par le député de l'ADR, Fernand Kartheiser.

A noter que les élèves du fondamental, eux aussi potentiellement vulnérables, pourront également être exemptés de classe. A défaut de bénéficier du cours en vis-à-vis avec l'enseignant ou des études surveillées, ils pourront poursuivre l'enseignement à distance comme ces dernières semaines. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Claude Meisch a présenté la nouvelle organisation de l'enseignement fondamental, valable à compter du 25 mai. Les 6.000 écoliers seront séparés en groupes, avec cours obligatoire de 8h à 13h et un encadrement facultatif l'après-midi.
Primärschule Cycle 4 in Lallingen Esch Alzette. Foto: Guy Wolff
Une partie du secondaire a repris le chemin de l’école lundi matin dans des conditions singulières. Si cette rentrée des classes se fait dans un contexte tendu, l’inquiétude semble toutefois avoir été laissée à la porte des établissements.
Lokales, Rentree für die Abschlussklassen, Schüler des  Lycée Hubert Clement, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le déconfinement progressif des écoles est en marche depuis ce lundi. Malgré les critiques et les nombreuses interrogations, le ministre de l'Education compte bien respecter les échéances mises en place par le gouvernement.
Claude Meisch, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Au jour un du déconfinement scolaire, l'UNEL et le SEW/OGBL se rebellent contre un ministre de l'Education nationale sourd à leur demande et appellent les élèves de terminale à continuer à télé-étudier et les professeurs à être indulgents.
Lokales, Rentree für die Abschlussklassen, Schüler des  Lycée Hubert Clement, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Pouvoir terminer l'année scolaire tout en respectant toutes les mesures de sécurité, c'est le défi que va tenter de relever le monde de l'enseignement. Claude Meisch (DP) s'est expliqué ce mercredi devant les membres de la Commission de l'Education nationale.
Lehrer, Eltern und Schüler blicken der Schulöffnung mit gemischten Gefühlen entgegen.