Changer d'édition

Enquête sur la mobilité: Encore et toujours trop de voitures au Luxembourg
73% des sondés utilisent ainsi une voiture particulière pour se rendre au travail.

Enquête sur la mobilité: Encore et toujours trop de voitures au Luxembourg

Guy Jallay
73% des sondés utilisent ainsi une voiture particulière pour se rendre au travail.
Luxembourg 2 min. 07.12.2017

Enquête sur la mobilité: Encore et toujours trop de voitures au Luxembourg

Les premiers résultats de l'étude sur la mobilité menée par le ministère des Infrastructures ont été dévoilés ce jeudi après-midi. Sans surprise, on y découvre que c'est la voiture qui est le moyen de transport le plus utilisé par les résidents et les frontaliers pour se déplacer.

(SW) - Les premiers résultats de l'étude sur la mobilité menée par le ministère des Infrastructures ont été dévoilés ce jeudi après-midi.

Sans surprise, on y découvre que les personnes sollicitées pour ce sondage - qui avait lieu de février à mai 2017 - prennent majoritairement la voiture pour se déplacer au Luxembourg.

40.000 foyers résidents et 45.000 frontaliers ont été plébiscités pour répondre à ces questions: le taux de réponse le plus élevé provient des frontaliers allemands, avec 34% de réponse, suivi des Belges avec 30%, des Luxembourgeois 28% et les Français, 26%.

Pour François Bausch, ces taux de réponse sont «suffisamment élevés pour que les résultats soient représentatifs», a-t-il expliqué. Bien qu'ils ne soient pas parfaits, le ministre s'est dit tout de même satisfait.

«Cela nous donne un très bon aperçu du comportement de mobilité des résidents et des travailleurs frontaliers. Et bien que les chiffres ne soient pas vraiment surprenants, nous disposons pour la première fois de statistiques fiables sur lesquelles nous pouvons construire de futures stratégies de transport, pas seulement des estimations», a-t-il déclaré également.

Travail et école aux heures de pointe

Le constat est sans appel: comme depuis de nombreuses années, c'est la voiture qui est largement utilisée pour se déplacer durant les heures de pointe et ce, la plupart du temps, pour aller au travail.

73% des sondés utilisent ainsi une voiture particulière pour se rendre au travail, contre 19% en transports en commun, 6% à pied et 2% en vélo. Ils circulent en général entre 6h30 et 9h30 du matin.

Ces heures coïncident bien souvent avec celles auxquelles les parents amènent leurs enfants à l'école, ce qui contribue, là aussi, à l'engorgement des routes. «La part d'élèves et de lycéens transportés en voiture est très élevée», souligne François Bausch.

Ainsi, 39% des élèves sont emmenés à l'école en voiture, contre 38% qui y vont en transports publics. L'écart est très mince mais le ministre appelle les parents à un «réel changement de mentalité» en utilisant d'autres moyens de transport notamment.

«Nous devons absolument améliorer les infrastructures pour ces utilisateurs. Les parents n'encourageront pas leurs enfants à aller à l'école à pied ou à bicyclette à moins que la route ne soit complètement sûre», nuance-t-il toutefois.

Un appel lancé à tous, y compris aux frontaliers, que le ministre invite à prendre les transports en commun et... le vélo, pour finir leurs trajets une fois arrivés au Grand-Duché.

Ces résultats vont servir de base de travail pour un débat de consultation le 19 avril prochain à la Chambre des députés. L'objectif étant de créer une version définitive de "partage modal" pour l'horizon 2025: une stratégie que François Bausch compte bien présenter en mai 2018.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Transports publics pour les étudiants: François Bausch: la carte "Jumbo" est "quasi-gratuite"
Les étudiants luxembourgeois ne bénéficient plus de la gratuité des transports en commun depuis la Rentrée. Mais ils doivent acheter la carte "Jumbo" pour voyager dans tout le pays, toute l'année. A "1,41 euro par semaine ou 2 centimes par jour", c'est vraiment pas cher et "très favorable à une grande utilisation des transports publics", juge le ministre du Développement durable.
"De toute façon la majorité des jeunes gens et d'étudiants possèdent une Jumbokaart", sait le ministre François Bausch.