Changer d'édition

Enquête d'opinion PolitMonitor: Nouvelle loi sur la nationalité: 3 propositions reçues sur 5
Luxembourg 2 min. 10.11.2015

Enquête d'opinion PolitMonitor: Nouvelle loi sur la nationalité: 3 propositions reçues sur 5

Enquête d'opinion PolitMonitor: Nouvelle loi sur la nationalité: 3 propositions reçues sur 5

Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 10.11.2015

Enquête d'opinion PolitMonitor: Nouvelle loi sur la nationalité: 3 propositions reçues sur 5

Alors que l'avant-projet de loi sur la nationalité luxembourgeoise est dans les tuyaux, le nouveau PolitMonitor révèle ce mardi que la population est favorable aux propositions du gouvernement liées au droit du sol et à la domiciliation. Mais l'idée d'acquérir la nationalité via le mariage (ou pacs) et de simplifier le test de langue, divisent clairement électeurs et étrangers.

(MF & DN) - Alors que l'avant-projet de loi sur la nationalité luxembourgeoise est dans les tuyaux, le nouveau PolitMonitor révèle ce mardi que la population est favorable aux propositions du gouvernement liées au droit du sol et à la domiciliation. Mais l'idée d'acquérir la nationalité via le mariage (ou pacs) et de simplifier le test de langue, divisent clairement électeurs et étrangers.

Le sondage effectué par TNS ILRES pour le Luxemburger Wort et RTL auprès de 1.020 personnes de plus de 18 ans entre le 29 octobre et le 5 novembre 2015 montre nettement que 3 des 5 nouvelles propositions faites par le ministre de la justice pour réformer la loi sont bien perçues par la population, qu'elle ait ou non le droit de vote. Pour les 2 autres, ça pêche du côté de l'électeur luxembourgeois.

Electeurs (64%) et étrangers (77%) sont très largement pour l'idée d'accorder automatiquement la nationalité luxembourgeoise aux enfants qui naissent et grandissent au Luxembourg.

C'est avec la même netteté (électeurs: 64% d'accord/ étrangers: 66% d'accord) que les sondés perçoivent comme bonne la proposition du gouvernement d'accorder à l'avenir la nationalité luxembourgeoise à la demande des parents aux enfants âgés de 12 ans nés au Luxembourg à la condition que les parents aient vécu au Luxembourg au moins un an avant la naissance de l'enfant.

La nouvelle proposition de vivre pendant cinq ans au Luxembourg -et non sept ans comme actuellement- pour acquérir la nationalité, recueille également l'avis favorable des deux côtés (électeurs: 55% d'accord / étrangers: 62% d'accord).

Le message au gouvernement est net pour les deux propositions qui déplaisent. Pas question de simplifier le test de langue luxembourgeoise pour acquérir la nationalité disent les électeurs: 70% ne sont pas d'accord avec cela. Les étrangers sont favorables à 58%.

L'idée d'attribuer la nationalité sans examen après mariage (ou pacs) avec un Luxembourgeois ne passe pas non plus pour les électeurs luxembourgeois: 65 % ne sont pas d'accord. A contrario, 57% des étrangers y sont favorables.


Sur le même sujet

Le saviez-vous?: Au Luxembourg, un résident sur 14 est Français
Le 14 juillet, c'est le jour de la fête nationale française. Pour la première fois, un grand bal populaire est organisé au cœur de la capitale luxembourgeoise. Toutes les nationalités sont conviées. Savez-vous combien de Français vivent au Luxembourg? Et saviez-vous que, pour la première fois, les Français ont surpassé les Portugais en 2014 en ce qui concerne les flux migratoires?
Pas loin de 3.900 Français se sont installés au Luxembourg en 2014.
Sondage sur le Référendum: Le droit de vote des étrangers divise l'électorat
48% des résidents luxembourgeois sont pour l'attribution du droit de vote aux étrangers, tandis que 44% sont contre. Et la moitié des électeurs luxembourgeois interrogés ne trouvent pas correct que la question de la séparation de l'Eglise et de l'Etat soit éliminée du référendum. Voilà ce qui ressort du dernier sondage TNS-Ilres commandé par le Luxemburger Wort et RTL en vue du référendum du 7 juin 2015.