Changer d'édition

En huit ans : Quatre fois plus de BAC+4 au chômage
Luxembourg 4 min. 29.11.2016 Cet article est archivé

En huit ans : Quatre fois plus de BAC+4 au chômage

En 2016, les demandeurs d'emploi de niveau de formation supérieur représentent 19% de l'ensemble des jeunes à la recherche d'un travail.

En huit ans : Quatre fois plus de BAC+4 au chômage

En 2016, les demandeurs d'emploi de niveau de formation supérieur représentent 19% de l'ensemble des jeunes à la recherche d'un travail.
Shutterstock
Luxembourg 4 min. 29.11.2016 Cet article est archivé

En huit ans : Quatre fois plus de BAC+4 au chômage

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Entre 2008 et 2016, les demandeurs d'emploi de niveau supérieur à BAC+4 ont été multipliés par 4,39. Un chiffre à la hausse pour tous les jeunes ayant fait des études supérieures.

Entre 2008 et 2016, les demandeurs d'emploi de niveau supérieur à BAC+4 ont été multipliés par 4,39. Un chiffre à la hausse pour tous les jeunes ayant fait des études supérieures.

En 2016, les demandeurs d'emploi de niveau de formation supérieur représentent 19% de l'ensemble des jeunes à la recherche d'un travail. En 2006, ils étaient 12,8%. D'après le ministère du Travail, le nombre de demandeurs d'emploi résidant au Luxembourg ayant une formation de niveau supérieur a presque triplé (+2,92).

En 2016, les jeunes ayant un niveau supérieur à BAC+4 représentaient 28.7% de l'ensemble des demandeurs d'emploi du pays alors qu'ils étaient 19,1% en 2008.

Les filières les plus touchées

Parmi les demandeurs d'emploi de niveau de formation supérieur, plus d'une personne sur quatre a une formation dans le domaine des sciences économiques.

Les personnes issues des filières du droit et des sciences économiques ont connu une évolution moins favorable que la moyenne. Leur nombre a été multiplié par 3,11 et 3,74 entre 2006 et 2016.

C'est la filière des beaux-arts qui est la moins touchée, son nombre a été multiplié par 1,78.

Quel âge ont-ils?

En 2016, les demandeurs d'emploi de niveau de formation supérieur de moins de trente ans représentent 19,7% contre 26,9% en 2006.

En revanche, les personnes à la recherche d'un emploi de 40 ans et plus ayant le même profil représentaient 38,9% en 2006 contre 45,9% en 2016.

Entre 2006 et 2016 ce sont les demandeurs d'emploi de plus de 40 ans qui ont enregistré la progression relative la plus importante (x 3,45). Sur la même période, le nombre de chômeurs de moins de 30 ans a été multiplié par 2,14.

Des chômeurs inscrits plus longtemps

Entre 2006 et 2016, la part des demandeurs d'emploi résidents disponibles de niveau de formation supérieur inscrits depuis 12 mois est passée de 25,6% à 29,2%. Sur la même période, la part des chômeurs de moins de six mois de durée d'inscription s'est réduite pour atteindre 49% en 2016 contre 54,4% en 2008.

Entre 2006 et 2016, et ce quelle que soit la durée d'inscription, tous les demandeurs d'emploi ont progressé mais ce sont ceux inscrits depuis plus de deux ans qui ont proportionnellement progressé le plus.

Depuis 2014, on remarque également un tassement des demandeurs d'emploi de un à deux ans de durée d'inscription.

Présents également dans les initiatives pour l'emploi

Entre juin 2006 et septembre 2016, quelque 8.342 personnes inscrites à l'ADEM ont bénéficié d'un passage par une initiative sociale.

3,7% de ces personnes (307) affichent une formation de niveau supérieur. Il convient de signaler qu'au cours des années 2012 et 2013 environ, 5% des personnes qui sont passées par une initiative sociale étaient de niveau de formation "supérieur". Cette part n'est plus que de 3% en 2015 et 2016.

Parmi ces 307 personnes, 19% étaient issues des sciences économiques, 18% des sciences appliquées, 14% des sciences sociales et éducatives et 11% des lettres.

Apprendre à se "vendre"

L'ADEM a mis en place un accompagnement spécifique pour les demandeurs d'emploi de niveau de formation supérieure.

Depuis janvier 2014, un conseiller de l'ADEM dédié aux demandeurs d'emploi titulaires d'un diplôme universitaire organise des ateliers spécifiques à leur intention ainsi qu'un suivi individualisé à travers des entretiens personnels. Ce conseiller fait partie du Service employeurs ce qui permet de mettre les demandeurs d'emploi directement en relation avec des employeurs potentiels qui recherchent ce genre de profils.

Les ateliers visent à sensibiliser les universitaires sur l'importance de bien se vendre en entretien d'embauche, de leur faire prendre conscience de leurs lacunes et de les corriger ainsi que de leur donner tous les outils et conseils, en fonction de leurs personnalité et compétences, afin de leur donner les meilleures chances de réussite lors des entretiens d'embauche.

157 jeunes demandeurs d'emploi ont assisté, dans le cadre de la garantie pour la jeunesse, depuis juin 2014 à ces ateliers. Le taux de placement est de 44%.

L'ADEM offre également des programmes de formation principalement destinés aux demandeurs d'emploi les plus qualifiés devant leur permettre, entre autres, de se réorienter et réintégrer le marché de l'emploi.

Ce sont notamment les programmes "Fit4 Entrepreneurship", "Fit4 Relancer ma carrière" et "Fit4 Financial Market".

110 demandeurs d'emploi ont débuté en 2016 le programme "Fit4 Relancer ma carrière" dont 45% ont un niveau de formation supérieur.

Le taux de placement de ces derniers est de 20,41%.






Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un deuxième mois marqué par la baisse du chômage
L'Adem a communiqué ses chiffres concernant le marché de l'emploi pour juin 2020. Comme pour mai dernier, la tendance est à une très légère diminution. Une petite surprise vu le contexte économique difficile lié à la crise du covid-19.
online,fr, Isabelle Schlesser, Direktorin der ADEM, Arbeitslosigkeit Monat Mai  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le master réduit la durée possible du chômage
22% des demandeurs d'emploi sont diplômés de l'enseignement supérieur. Mais si une qualification de bon niveau reste toujours le sésame pour s'ouvrir le marché de l'emploi, plus le diplôme est élevé moins l'inscription à l'ADEM dure longtemps.
ADEM - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le chômage continue de baisser au Luxembourg
Selon l'ADEM, qui a dévoilé son bilan 2017 lundi, la baisse du chômage persiste au Luxembourg, notamment chez les moins de 30 ans. L'agence a mis plusieurs dispositifs en place l'année passée, dans le but de poursuivre dans cette voie et de faciliter l'orientation des salariés handicapés.
En 2017 a été lancé le projet COSP-HR, qui a pour but de faciliter l'orientation et la réorientation des salariés handicapés ou reclassés