Changer d'édition

En finir avec la délinquance dans la capitale
Luxembourg 3 min. 07.05.2021

En finir avec la délinquance dans la capitale

Au-delà de la violence dans le quartier Gare, les forces de police luttent également contre le trafic de drogue.

En finir avec la délinquance dans la capitale

Au-delà de la violence dans le quartier Gare, les forces de police luttent également contre le trafic de drogue.
Photo: Lex Kleren/archives
Luxembourg 3 min. 07.05.2021

En finir avec la délinquance dans la capitale

Suite aux inquiétudes du CSV concernant la criminalité dans la capitale, les députés ont échangé jeudi sur les moyens que l'Etat peut mettre à disposition de la commune pour l'endiguer. Pour Stéphanie Empain, présidente de la commission de la Sécurité intérieure, cela passe par la prévention.

(m.d. avec Jmh) La bourgmestre de Luxembourg n'est pas la seule à s'inquiéter de la sécurité dans la capitale. Les députés du CSV lui emboitent le pas, et ont amené le ministre de la Sécurité intérieure Henri Kox (Déi Gréng), à s'expliquer jeudi devant les commissions de la Sécurité intérieure et de la Justice, notamment au sujet des vols à l'arraché.


Tram, Gare de Luxembourg, Bahnhof Luxemburg
La sécurité du quartier Gare devant la justice
Suite à la décision de Lydie Polfer (DP) de continuer à faire appel à des sociétés de gardiennage privées, deux élus déi Lénk de la capitale ont déposé un recours devant le tribunal administratif. Un autre concerne la ministre de l'Intérieur.

Concernant ces vols avec violences, le ministre et les représentants de la police grand-ducale ont indiqué qu'ils n'avaient été observés que sur des périodes courtes, rapporte le site de la Chambre des députés. Répondant à un député de l'opposition qui lui reprochait son manque de clarté sur les auteurs de ces agressions, Henri Kox a relevé que plusieurs auteurs de ces infractions avaient été identifiés, et deux d'entre eux auraient été interpellés. 

S'appuyant sur les données officielles des quatre premiers mois de 2021, les représentants de la police ont démontré qu'«il n'y avait pas d'augmentation de la délinquance» sur cette période, selon les propos relayés par Stéphanie Empain (Déi Gréng). Seule exception: les affaires liées à la drogue plus nombreuses sur les bureaux des enquêteurs. 

La désescalade plutôt que le bâton 

Si Stéphanie Empain assure comprendre «l'impression que rien ne s'arrange», elle estime que le CSV ne voit que «l'aspect dissuasif des mesures» alors que «l'aspect préventif est tout aussi important». Et dans ce domaine, le recrutement de 200 policiers, l'ouverture d'une nouvelle école de police, ou encore l'installation de caméras supplémentaires pourraient porter leurs fruits dans les mois à venir.

Prévention plutôt que sanction, c'est aussi la ligne qui a été suivie par la police grand-ducale notamment lors des rassemblements non autorisés, comme ceux qui ont eu lieu à la Kinnekwiss il y a une semaine. Et cela selon la stratégie de «désescalade». Ainsi pour ce type de regroupements, les policiers interviennent pour constater les infractions, mais sans disperser en faisant usage de la force. Le but étant d'éviter que les confrontations dégénèrent comme dernièrement en Belgique


Lokales, Sicherheitsbeamter Quartier Gare, Agent de Sécurité, GDL Security, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les patrouilles privées restent sujet de discorde
Trois des quatre partis d'opposition ont déposé une motion au conseil communal de Luxembourg s'opposant aux rondes d'agents de sécurité dans le quartier Gare notamment. Pas de quoi infléchir la position de la bourgmestre, Lydie Polfer.

Une approche à la fois dissuasive et répressive qui ne convient apparemment pas à tous, mais dont la finalité met tout le monde d'accord: il faut renforcer la sécurité dans la capitale.

Pour essayer de résoudre la problématique dans sa globalité à deux ans des élections municipales, un groupe de travail rassemblant pas moins de six ministères (Intérieur, Sécurité intérieure, Justice, Famille, Affaires étrangères et Education nationale) a été mis en place fin 2020. Les conclusions de son travail devraient être présentées «très prochainement» à la Chambre des députés, à en croire Stéphanie Empain.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Suite à la décision de Lydie Polfer (DP) de continuer à faire appel à des sociétés de gardiennage privées, deux élus déi Lénk de la capitale ont déposé un recours devant le tribunal administratif. Un autre concerne la ministre de l'Intérieur.
Tram, Gare de Luxembourg, Bahnhof Luxemburg
Le ministère de la Sécurité intérieure a présenté ce vendredi les chiffres de la délinquance. Si les cambriolages diminuent légèrement, les faits de violence au sein du foyer et le trafic de stupéfiants ont été exacerbés par le covid.
Lokales, Présentation des chiffres de la délinquance en 2020, Police, Polizei, Henri Cox, Donat Donven, Marc Wagner, Jean Louis Bordet,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Trois des quatre partis d'opposition ont déposé une motion au conseil communal de Luxembourg s'opposant aux rondes d'agents de sécurité dans le quartier Gare notamment. Pas de quoi infléchir la position de la bourgmestre, Lydie Polfer.
Lokales, Sicherheitsbeamter Quartier Gare, Agent de Sécurité, GDL Security, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La mort tragique d'un jeune homme de 18 ans, fin janvier, a remis le quartier et ses abords sous les feux des projecteurs. L'insécurité grandissante mobilise les initiatives. Autant de la part des élus, des équipes sociales que des forces de police.
Illustration, CFL, Zugschienen, Rotondes, Bonnevoie, Fussgängerbrücke zwischen Bahnhof und Bonnevoie, CFL   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort