Changer d'édition

En avril, Bettel ne se découvre pas d'un fil
Luxembourg 4 min. 16.04.2021

En avril, Bettel ne se découvre pas d'un fil

Cette semaine, le Premier ministre a multiplié les visites de terrain auprès des acteurs de lutte anti-covid. Mais pas un mot confié sur la prochaine version de la loi covid...

En avril, Bettel ne se découvre pas d'un fil

Cette semaine, le Premier ministre a multiplié les visites de terrain auprès des acteurs de lutte anti-covid. Mais pas un mot confié sur la prochaine version de la loi covid...
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 4 min. 16.04.2021

En avril, Bettel ne se découvre pas d'un fil

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A 15h ce vendredi, le Premier ministre luxembourgeois devrait annoncer de très légères levées de restrictions. Même si les dernières données sur la contamination semblent favorables, variants et doutes sur les vaccins freinent les enthousiasmes.

Moins de cas d'infection signalés par jour, une diminution des hospitalisations en lien avec le covid, une campagne vaccinale plus massive, une présence du virus moins sensible dans les eaux des stations d'épuration. Voilà un beau début de printemps, non. D'ailleurs, voilà autant de signes positifs sur lesquels Xavier Bettel va sans doute s'appuyer pour décider si l'heure n'est pas venue d'alléger les restrictions sanitaires dans le pays. La réouverture des terrasses, depuis le 7 avril, aurait ainsi donné le signal de ce «retour à la normalité» dont chacun rêve depuis des mois.


Lokales,  Inauguration du nouveau commissariat, Kommissariat de Police au Kirchberg, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
360 verbalisations pour non-respect des règles covid
L'heure n'est pas au relâchement dans l'application des limitations de déplacement et de réunion en lien avec l'épidémie. Ces deux dernières semaines encore, les procès-verbaux n'ont pas manqué.

Ce vendredi, le Premier ministre prendra la parole (15h). A l'issue d'un conseil de gouvernement (toujours sans la ministre de la Santé), il dévoilera ce que devrait être le quotidien du Luxembourg passé le 25 avril, date de fin de l'actuelle loi covid. Alors oui, il y a fort à parier que Xavier Bettel délivrera quelques bonnes nouvelles. Sans doute est-il encore trop tôt pour relancer pleinement l'activité des bars et cafés, mais d'autres activités pourraient bien retrouver un peu de souffle. On pense au secteur des sports et des loisirs.

Avec le retour des beaux jours, sans doute un peu plus de tolérance pourrait être aussi accordée aux rassemblements privés (la recommandation reste fixée à deux hôtes accueillis). Pour les regroupements sur l'espace public, sans doute, faudra-t-il encore patienter pour les rencontres de masse. Trop risqué alors que les variants britannique, brésilien ou sud-africain restent particulièrement menaçants sur le pays.

Pas question non plus d'en finir avec le couvre-feu. Mise en place depuis fin octobre 2020, la limitation des sorties nocturnes (23h-6h) évite encore bien des attroupements festifs qui pourraient faciliter la circulation du virus. 

Du côté scolaire, le ministre de l'Education nationale a déjà donné, jeudi, la ligne de conduite : un recours massif aux autotests sitôt le retour en cours après ces congés de Pâques. Une prévention, facile et rapide, dont le Premier ministre pourrait annoncer le déploiement également en entreprises. On sait en effet que l'activité professionnelle reste l'un des principaux points de contamination. 

Mais Claude Meisch (DP) a aussi annoncé la reprise des sorties pédagogiques. Il faudra juste se limiter à des sorties par classe, à l'intérieur du Luxembourg et avec port du masque obligatoire pour l'ensemble des participants. 

Aux alentours

Mais il est certain que Xavier Bettel et ses ministres vont encore devoir jouer la carte de la prudence. Le virus reste virulent (785 décès à ce jour) et les incertitudes sur l'efficacité des vaccins ou l'approvisionnement en doses demeurent bien trop pesantes. Mais maintenant que le pays est doté de cinq centres de vaccination opérationnels, l'exécutif pourrait envisager des injections selon de nouveaux créneaux, en soirée ou le weekend comme le pratiquent déjà certains Etats voisins

Des pays à la porte du Grand-Duché dont la situation covid reste d'ailleurs loin d'être maîtrisée. Si la Belgique a quelque peu desserré l'étau de ses restrictions cette semaine, l'Allemagne au contraire a fait machine arrière et la France vient de passer le cap symbolique des 100.000 morts en lien avec le coronavirus. Rien n'est donc bien stable dans la Grande Région.

Enfin, le récent décès d'une septuagénaire qui venait d'être vaccinée constituera également un élément qui pèsera lourd dans la balance des choix annoncés. Sans doute que le dicton «en mai fais ce qu'il te plaît» ne s'appliquera pas ce printemps encore...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le virus s'invite derrière les barreaux
Quinze détenus ayant été dépistés covid positif, le centre pénitentiaire de Luxembourg se retrouve confiné. Certains contacts ne sont plus autorisés, mais les visites restent possibles jusqu'au rétablissement de la situation sanitaire.
Gefängnis Schrassig , Centre pénitentiaire de Schrassig , strafvollzug , Prison , Justice , Justiz  - Prisonnier - Gefangener  - Détention provisoire - einzelhaft - Gefängniswärter - gardien de prison - gefängnisstrafe - prisong -   - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Luxembourg garde confiance en Johnson & Johnson
Même si sa distribution en Europe a été stoppée par le laboratoire, le Grand-Duché poursuit sa campagne de vaccination avec les 2.400 doses déjà livrées. A défaut d'un contrordre de l'Agence européenne des médicaments.
(FILES) This file photograph taken on April 9, 2021, shows vials of the Pfizer/BioNTech Covid-19 vaccine at a vaccination centre set up at an exhibition hall in Nantes, western France. - The EU is turning more heavily to BioNTech/Pfizer to make up for suspended Johnson & Johnson vaccine doses and for longer-term needs to fight the mutating coronavirus, European Commission chief Ursula von der Leyen said April 14, 2021. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
Le CTIE dans l'ombre de la crise covid
Il n'y a pas que le digital dans la vie du Centre des technologies de l'information de l'Etat. C'est d'ailleurs sur ce service que repose notamment tous les envois de courriers papier de la campagne de test ou de vaccination.
WO fr , Bettel et Hansen visitent le CTIE , envoi lettres Large Scale Testing et Flyers Covid , Corona , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Un premier «vaccidrive» s'ouvre en France
Italie et Etats-Unis ont déjà adopté ce mode d'injection, mais voilà que près de Montpellier les automobilistes et leur passager peuvent bénéficier d'un vaccin anti-covid sans quitter leur voiture.
A nurse makes an injection of the Pfizer-BioNTech vaccine to a man in his car at a drive-in vaccination centre in Montpellier, on April 13, 2021, amid the sanitary crisis linked with the Covid-19 pandemic. (Photo by Pascal GUYOT / AFP)
Même les chevaux manquent de vaccins
Au Luxembourg, comme ailleurs en Europe, une épidémie de rhinopneumonie sévit dans les écuries. Et les vétérinaires ont bien des difficultés à se procurer les sérums protecteurs pour les montures.
Horses stick their heads out of stables as actors and media, not seen, walk by, after a press conference to present a new TV reality show called "La fattoria" (The farm) in Concorezzo, near Milan, Italy, Monday, April 5, 2004. (AP Photo/Luca Bruno)
Sortie de crise... Quelqu'un a parlé de sortie?
Pas de doute, l'impatience guette au terme de cette troisième semaine de confinement. Mais, vendredi soir, le Premier ministre a douché tous les espoirs: l'heure n'est pas à la levée des restrictions de déplacements. Et quand sonnera l'heure de la sortie, cela se fera pas à pas.
Lokales, Centre Medical Avancé, Luxexpo The Box, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort