Changer d'édition

En attendant les autres vaccins anti-covid
Luxembourg 2 min. 04.01.2021

En attendant les autres vaccins anti-covid

En attendant les autres vaccins anti-covid

Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 04.01.2021

En attendant les autres vaccins anti-covid

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Une semaine après le lancement de la campagne de vaccination, la ministre de la Santé a annoncé la quantité des sérums commandée auprès des autres laboratoires.

La date du 28 décembre 2020 a marqué une étape majeure dans la lutte face à l'épidémie covid. Avec les premières injections du vaccin développé par Pfizer/BioNTech, le Luxembourg a débuté la mise en place de son «bouclier sanitaire» via la protection des soignants en priorité. Mais face aux incertitudes de livraison des doses commandées par la Commission européenne, les autorités sanitaires ont reconnu que d'ici fin mars, seules 36.000 personnes pourront être vaccinées avec les produits Pfizer/BioNTech au Grand-Duché.


Lokales, Erste Impfungen, Pfizer, Covid-19, Coronavirus, Kevin Nazzaro, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Top départ lancé pour la campagne de vaccination
Les premiers volontaires ont pu se faire vacciner contre le covid-19, ce lundi matin, au hall Victor Hugo au Limpertsberg. Un démarrage à revivre en images.

Au micro de RTL, ce lundi, la ministre de la Santé a toutefois tenu à rassurer sur ce chiffre de personnes «protégées». Les 6% de la population en question ne sont que la partie qui bénéficierait de la vaccination via le produit distribué par l'usine belge de Pfizer. Mais dans les semaines et mois qui viennent, Paulette Lenert (LSAP) a confirmé que bien plus de monde pourrait recevoir une injection vaccinale.

Tout dépendra en fait de l'accord de l'Agence européenne des médicaments. Le Luxembourg (comme les autres Etats membres de l'UE) se trouve ainsi en position d'attente. Seul l'avis de cette autorité permettra d'avaliser la diffusion des autres formules développées par les laboratoires Moderna ou AstraZeneca. Des vaccins qui, contrairement à leur prédécesseur, ne nécessiteraient pas de rappel. 

Mais d'ores et déjà la ministre de la Santé a révélé quelle était la part réservée pour le Grand-Duché par la Commission européenne auprès de ces deux groupes pharmaceutiques. Du fabricant américain Moderna, le Grand-Duché attend de quoi vacciner 50.000 sujets, à ajouter aux 200.000 vaccins espérés de la part du britannique AstraZeneca. Ce dernier a d'ailleurs été, ce 4 janvier, injecté pour la première fois au Royaume-Uni dans le cadre du plan vaccinal mis en place par Boris Johnson. 

En France, Jean Rottner le président de la région Grand Est a dénoncé lundi «un scandale d'Etat» concernant la stratégie vaccinale. Le gouvernement d'Emmanuel Macron est vivement critiqué pour une trop grande lenteur dans sa campagne de vaccination. Il est vrai qu'au 1er janvier, seules 516 personnes avaient été vaccinées selon le ministère de la Santé français.

A titre de comparaison, en Allemagne, plus de 238.000 personnes ont déjà pu recevoir une injection anti-covid.  Après une semaine test, la Belgique entamera sa campagne de vaccination nationale dès ce mardi 5 janvier (sur la base du volontariat comme au Grand-Duché).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Bien que le vaccin aide à réduire le risque de contagion, le ministère de la Santé n'entend pas lever les mesures d'isolement pour les personnes ayant été en contact avec un cas covid+. La mesure devrait courir tant que le taux de vaccination restera faible.
Si AstraZeneca livre dans les temps sa première cargaison de sérum anti-covid au Luxembourg, la phase 1 de la campagne vaccinale pourrait s'achever en avance, estime Paulette Lenert.
ARCHIV - 27.12.2020, Nordrhein-Westfalen, Emsdetten: Der Infektiologe Burkhard Frase zieht die erste Spritze im St. Josef-Stift in Emsdetten mit dem Impfstoff auf. Dort wurden am 27. Dezember mehr als 90 Bewohner geimpft. (zu dpa: «Vier-Wochen-Impfbilanz: Impfungen in 2000 Heimen - 300 stehen noch aus») Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Déjà 6.897 doses anti-covid ont été injectées dans le pays. La campagne s'adaptant au jour le jour, selon les stocks mis à disposition par Pfizer, Moderna et -qui sait- bientôt AstraZeneca.
A health worker prepares a Moderna Covid-19 vaccine at the vaccination centre Hall Victor Hugo in Luxembourg, on January 21, 2021, during a vaccination campaign aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le pays entend rester lié à la commande de doses anti-covid passée par la Commission européenne, sans signer d'autres contrats d'approvisionnement avec l'un ou l'autre des laboratoires pharmaceutiques.
04.01.2021, Sachsen, Dresden: Eine Mitarbeiterin im Städtischen Klinikum Dresden hält im Impfzentrum für Mitarbeiter ein Injektionsfläschchen mit dem Impfstoff gegen Corona in den Händen. Am Montag haben die Corona-Impfungen mit dem Impfstoff von Biontech/Pfizer im Städtischen Klinikum für medizinisches Personal in den Hochrisikobereichen und den Covid-19-Stationen begonnen. Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Si la campagne officielle a bel et bien démarré ce lundi au Luxembourg, seule une petite partie de la population sera immunisée d'ici la fin du mois de mars. Environ 6%, selon les données du ministère de la Santé.
(de g. à dr.) Kettami Mohand, infirmier au Centre de vaccination ; Dr Pedro Matos, médecin au Centre de vaccination