Changer d'édition

En 2019, la route a tué 24 fois
Luxembourg 4 min. 06.01.2020 Cet article est archivé

En 2019, la route a tué 24 fois

Les chocs avec les arbres constituent l'une des principales causes de décès sur la route.

En 2019, la route a tué 24 fois

Les chocs avec les arbres constituent l'une des principales causes de décès sur la route.
Photo: Police grand-ducale
Luxembourg 4 min. 06.01.2020 Cet article est archivé

En 2019, la route a tué 24 fois

Après une "année noire" en 2018, la mortalité sur les routes du Luxembourg fait marche arrière. Les motards et les piétons ont notamment moins été victimes d'accidents fatals durant les douze derniers mois.

(pj avec Maximilian Richard) Selon les relevés de la rédaction du Luxemburger Wort, 24 personnes sont décédées dans 22 accidents sur les routes du Luxembourg au cours des douze derniers mois. Ainsi le nombre de décès en lien avec la circulation routière pourrait atteindre un plancher record. Pas de quoi se vanter toutefois car, selon les calculs de l'Union européenne, le Grand-Duché ne devrait pas compter plus de 16 morts par an sur la route.

Jusqu'alors, le seuil le plus bas avait été enregistré en 2017, avec 25 tués «seulement». En 2018, les statistiques s'étaient brusquement détériorées, pour passer à 36 victimes. Mais l'année 2019 s'est notamment caractérisée par une baisse notable du nombre de motocyclistes mortellement blessés. Les données du Luxemburger Wort évoquent trois motards ayant perdu la vie dans des accidents en 2019, contre neuf en 2018 et sept en 2017.

Il est vrai que le ministère de la Mobilité a multiplié les campagnes de prévention à l'attention des motards. Tout comme il a été procédé à des sécurisations et de nouveaux marquages sur certaines portions de route dangereuse.

Le nombre de décès de piétons a également diminué. L'an dernier, seuls deux passants ont perdu la vie dans un accident. Cela signifie que ce nombre a diminué de 75% en trois ans. En 2016, le nombre de piétons tués dans des accidents plafonnait encore à huit victimes.

Comme par le passé, le nombre de décès sur les routes après des collisions avec des arbres reste cependant élevé. Dix personnes ont perdu la vie dans de tels accidents l'an dernier. Soit le même chiffre qu'en 2018.

L'un des aspects marquants du bilan 2019 reste le fait que de nombreux accidents mortels se sont succédé de manière rapprochée. Trois week-ends se sont ainsi avérés particulièrement meurtriers. Deux accidents se sont produits entre le 3 et le 4 août et trois accidents mortels entre les 27 et 28 septembre et les 6 et 8 décembre. Un tiers des décès de l'an dernier est donc attribuable à ces trois fins de semaine.

Une possible explication de cette moindre mortalité sur la route peut aussi tenir à la présence renforcée des contrôles de police. Comme depuis 2019, les agents disposent d'un deuxième radar mobile de chantier, plus de contrôles de vitesse ont pu être effectués à proximité de ces sites potentiellement accidentogènes. De quoi faire lever le pied à de nombreux usagers... De plus, la police s'est équipée de nouveaux radars particulièrement efficaces pour mesurer la vitesse des deux-roues. Les motards ont donc appris à mieux gérer la poignée des gaz.


Sur le même sujet

22 personnes sont décédées dans des accidents de la circulation l'année dernière au Luxembourg. Il s'agit du total le plus bas jamais enregistré depuis 1978, signe que le Plan national de sécurité routière semble fonctionner.
Avec 22 tués sur les routes en 2019, le Luxembourg affiche une baisse de 40% de la mortalité au volant par rapport à 2018
Les automobilistes n'ont plus qu'à lever le pied sur la N11. A partir de ce vendredi sera activé le premier radar-tronçon du pays sur la N11. Pendant le premier trimestre 2020 les flashes compteront pour du beurre.
Une récente étude des grands axes de circulation a cartographié les zones où les accidents corporels et matériels sont les plus fréquents. L’administration des Ponts et Chaussées a ainsi pu établir un «potentiel de sécurité».
Les sept dispositifs de mesure de vitesse non fixes ont permis à la police d'effectuer 863 contrôles entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019, décelant 63.897 infractions au total, soit une moyenne de 175 par jour, indique mardi le ministère de la Sécurité intérieure.
Les sept radars mobiles luxembourgeois ont effectué en un an 863 contrôles, décelant un total de 63.897 infractions liées au dépassement des limites de vitesse
L'accroissement du nombre d'accidents avec dégâts matériels ou corporels sur l'axe entre Metz et le Luxembourg n'est pas uniquement lié à la hausse de la circulation routière dans ce secteur. Une vérité commune aux autoroutes et routes nationales en direction du Grand-Duché pour 2019.
La densité du trafic sur l'A31 entre Thionville et Metz a crû de 12% depuis 2014 là où le nombre d'accidents a connu une hausse de 36%