Changer d'édition

Emplois saisonniers: pénurie dans certains secteurs
Luxembourg 4 min. 04.07.2022
Luxembourg

Emplois saisonniers: pénurie dans certains secteurs

Le secteur de l'hôtellerie-restauration est en proie à des difficultés de recrutement, pour des saisonniers mais surtout pour des emplois à temps plein.
Luxembourg

Emplois saisonniers: pénurie dans certains secteurs

Le secteur de l'hôtellerie-restauration est en proie à des difficultés de recrutement, pour des saisonniers mais surtout pour des emplois à temps plein.
Photo : Pierre Matgé/Archives
Luxembourg 4 min. 04.07.2022
Luxembourg

Emplois saisonniers: pénurie dans certains secteurs

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Les vacances scolaires approchent, période propice pour les jeunes, les étudiants en particulier, pour occuper un emploi saisonnier. Mais, à l'image du marché global du travail, certains secteurs d'activités peinent à recruter pour l'été.

Sitôt les livres et cahiers fermés et les ordinateurs éteints, nombre de jeunes enchaînent sur un emploi saisonnier, pour se faire de l'argent de poche ou financer leurs études. De nombreuses communes, en tête desquelles Luxembourg, y ont recours, pour des postes d'animateurs par exemple. Les entreprises privées sont également enclines à proposer des emplois durant la période estivale. Mais, selon les secteurs d'activités, cette année 2022 est parfois synonyme de difficultés pour recruter. 


Le secteur de la restauration cherche en vain du personnel
Les restaurateurs sont désespérés : après les clients, ce sont maintenant les serveurs et les cuisiniers qui font défaut.

Illustration la plus criante dans l'hôtellerie-restauration, où de nombreux établissements cherchent du personnel. «Tout le monde est le bienvenu», résume, diplomate, le secrétaire général de l'Association des hôteliers, restaurateurs et cafetiers (Horesca), François Koepp, un peu lassé de répéter ce message.

Mais la difficulté du secteur à recruter est réelle, et le dirigeant ne dissocie pas l'emploi saisonnier de la situation globale du marché du travail dans l'hôtellerie-restauration. Comme dans de nombreux autres pays, la crise sanitaire, les confinements, les restrictions ont fait des dégâts, de nombreux salariés s'étant détournés de ce secteur au Luxembourg. «Il y a beaucoup d'opportunités, surtout pour des emplois à temps plein. La tendance est toujours là.»

«Nous sommes confrontés à un manque de candidats»

Au-delà du cas de l'hôtellerie-restauration, cette situation existe aussi à l'échelle du marché du travail luxembourgeois. Si le taux de chômage ne cesse de baisser (4,6% au mois de juin), les postes vacants n'ont jamais été aussi nombreux au Grand-Duché. Selon les données publiées par l'Adem (Agence pour le développement de l'emploi), on en recensait ainsi plus de 13.000 au 31 mai dernier.

Mais revenons aux emplois saisonniers. Souvent, les entreprises ont recours à des agences d'intérim pour trouver des candidats. Ces agences rencontrent-elles aussi des difficultés pour recruter ? «Comme toutes les sociétés !», lance-t-on sans ambages chez Lux Intérim. Si cette agence propose des emplois dans le secteur tertiaire, elle est surtout spécialisée dans le nettoyage industriel. «On fait travailler beaucoup d'étudiants en été, indique-t-on. Mais depuis le covid, c'est plus compliqué. Nous sommes confrontés à un manque de candidats. Tous n'acceptent pas de faire du nettoyage industriel, et il y a aussi un problème de mobilité car les sites où ils doivent intervenir sont parfois éloignés de Luxembourg-Ville.»

Beaucoup de choses ont changé avec le covid.

Linda Gedink, secrétaire générale de Camprilux

Peut-être moins contraignants que le nettoyage industriel, les emplois saisonniers dans les campings semblent moins souffrir de cette pénurie de main-d'œuvre même si, là aussi, la situation a évolué depuis 2020. «Nous arrivons encore à motiver les étudiants pour des jobs d’été», confie Linda Gedink, secrétaire général de l'ASBL Camprilux, qui fédère des campings et hébergements privés au Luxembourg et fait le lien entre les candidatures, via son site Internet, et les postes disponibles.


Vor allem Holzarbeiten verzögern sich derzeit, aber auch andere Materialien haben zurzeit lange Lieferzeiten.
L'artisanat en souffrance
Après la crise sanitaire, le conflit en Ukraine a aussi des impacts négatifs sur l'activité des entreprises artisanales du pays. La Chambre des Métiers dresse un état des lieux morose dans son dernier rapport.

Néanmoins, «le problème du recrutement du personnel est actuellement le même que pour toutes les autres branches. Beaucoup de choses ont changé avec le covid : nouvelles carrières, autre planning de famille, balance travail-vie privée, etc», poursuit-elle. Pour la secrétaire générale de Camprilux, une solution serait de revoir le statut des étudiants qui souhaitent travailler les week-ends (hors vacances scolaires). «Il serait utile de revoir les modalités des contrats, car s’ils doivent être engagés en CDD, ils perdent leurs allocations familiales et leur affiliation auprès du CNS par le biais des parents, ce qui n’est pas utile», soutient-elle.

Soleil sur le Parc Merveilleux

Comme les campings, le Parc Merveilleux de Bettembourg ne semble pas être trop confronté à cette pénurie de saisonniers rencontrée dans d'autres secteurs. Mais il faut dire que le mode de fonctionnement diffère un peu, et la notion de saisonnier dépasse le cadre estival.


Lokales, Visite Parc Merveilleux de Bettembourg, saison 2022, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le Parc Merveilleux sans restrictions
La semaine prochaine, le parc d'attractions entamera sa nouvelle saison. Celle-ci devrait se dérouler dans des conditions normales après deux ans de pandémie.

«Nous faisons signer des CDD de 6 mois, de fin mars à début octobre. Il se peut que, d'une année sur l'autre, un saisonnier trouve un CDI ailleurs ou ne veuille pas revenir, mais nous arrivons à le remplacer. Nous n'avons pas rencontré de difficulté cette année et avec le temps qu'il fait en ce moment, je peux vous dire que ça va très bien !», sourit Ruth Herber, responsable du développement touristique. Un rayon de soleil qui contraste avec un marché du travail nuageux.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministre Lex Delles a indiqué dans une réponse parlementaire qu'il sera possible dans certains restaurants de commander une carafe d'eau, mais contrairement à la France, cela ne sera pas forcément gratuit.
Démotivation, fatigue, envie de changements professionnels : la crise covid se traduit chez les salariés par de nombreuses remises en question. Après la houle virale, l'économie luxembourgeoise doit-elle craindre une vague de départs?
ILLUSTRATION - Zum Themendienst-Bericht vom 12. November 2020: Alles gleichgültig: Haben Mitarbeiter innerlich gekündigt, braucht es oft ein klärendes Gespräch mit der Führungskraft, um den Ursachen auf die Spur zu kommen. Foto: Klaus-Dietmar Gabbert/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Malgré l'attraction qu'exerce le Luxembourg au sein de la Grande Région, l'équilibre entre offre et demande sur le marché du travail n'existe pas. Que cela vienne du faible nombre de candidats sur certains postes ou l'inadéquation entre les attentes et les profils disponibles.
Lokales,Verkaufsoffener Sonntag /Stimmungsbericht. Geschäfte,Einkaufen,Shopping in Coronazeiten, hier: Fussgängerzone am Samstag. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort