Changer d'édition

Elle veut prouver qu'elle est la meilleure coiffeuse du pays
Luxembourg 3 min. 27.11.2022
Margot Keiff

Elle veut prouver qu'elle est la meilleure coiffeuse du pays

Margot Keiff s'est déjà imposée face à de nombreux concurrents avec des looks comme celui-ci.
Margot Keiff

Elle veut prouver qu'elle est la meilleure coiffeuse du pays

Margot Keiff s'est déjà imposée face à de nombreux concurrents avec des looks comme celui-ci.
Photo: L'Oréal
Luxembourg 3 min. 27.11.2022
Margot Keiff

Elle veut prouver qu'elle est la meilleure coiffeuse du pays

Nathalie RODEN
Nathalie RODEN
La Française qui travaille à Belval représente le Grand-Duché à la finale Benelux du L'Oréal Style & Colour Trophy.

Depuis le début de sa carrière il y a sept ans, Margot Keiff travaille pour la chaîne de salons luxembourgeoise «Igorance» - d'abord à Bereldange, puis entre-temps à Belval.  Adolescente, Margot Keiff avait pour projet de travailler plus tard «quelque part avec des enfants». Mais elle a réalisé juste à temps qu'en réalité, elle voulait «juste» devenir mère et que le contact professionnel avec les enfants n'était pas vraiment fait pour elle. 


Eurovision Junior: un jeune Mosellan représentera la France
Lissandro Formica, 13 ans, va représenter la France au concours de l'Eurovision Junior le 11 décembre. L'adolescent est originaire de Théding, en Moselle, et s'est révélé dans l'émission The Voice Kids il y a deux ans.

La Française s'est souvenue de ce qu'elle aimait déjà faire quand elle était petite fille, à savoir la coiffure. Heureusement, car si l'on en croit le jury d'experts de l'édition Benelux du L'Oréal Style & Colour Trophy, la jeune femme de 26 ans est plus douée que la moyenne. 

Margot Keiff, comment avez-vous atterri au Style & Colour Trophy ? 

Je suis relativement timide et j'ai toujours eu des problèmes de confiance en moi. Ma patronne m'a donc inscrite à une formation de quatre jours, à la fin de laquelle il y avait un examen. Nos formateurs ont dit que si quelqu'un montrait le niveau et le talent requis, ils lui offriraient un Golden Ticket pour le Style Trophy. Ce ticket m'a donc été attribué et m'a permis d'accéder directement à la demi-finale du concours. 

Entre-temps, vous avez participé à un atelier à Marbella avec vos concurrents. Comment évaluez-vous vos chances ? 

Je suis de nature très stressée, mais après l'expérience de Marbella, je suis relativement confiante dans ma capacité à gagner. 

Vous êtes spécialisé dans quelque chose ? 

J'adore les changements de couleur : les éclaircissements, le french balayage ... 

Quelle est la tendance actuelle en la matière ? 

En ce moment, les blonds chauds font un retour en force, tout ce qui est caramel et cuivre. Et du point de vue des coupes, le carré est définitivement de retour. Mais les coupes shaggy sont également à la mode. 

En revanche, quelle est la coiffure que vous ne pouvez plus voir ? 

La coupe lisse comme une anguille. Je trouve vraiment dommage que quelqu'un ait les cheveux super lisses. Je préfère mettre du mouvement dans tout ça. Cela fait généralement beaucoup plus glamour. 

Que pensez-vous du sens du style et du courage de changer de vos clientes ? 

Je suis très satisfaite des souhaits des Luxembourgeois. Comme partout, il y a des clientes qui restent très simples, mais c'est toujours élégant et glamour. Et puis il y a celles qui aiment vraiment le changement et c'est tout simplement génial pour nous. Là, nous pouvons nous défouler. Et de temps en temps, nous parvenons aussi à faire sortir nos clientes un peu de leur zone de confort et à les convaincre d'oser quelque chose de plus inhabituel. 

Il n'y a pas si longtemps, j'avais une cliente qui se faisait habituellement faire des mèches ordinaires. À un moment donné, elle a admiré mes cheveux rose pastel et je lui ai proposé d'ajouter quelques mèches de cette couleur pour que sa coiffure ait l'air un peu plus spécial. Au début, elle était un peu sceptique, mais au final, elle était ravie. 

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.