Changer d'édition

«Le télétravail à 100% ne sera pas possible»
Luxembourg 2 min. 16.06.2021
Elio Di Rupo

«Le télétravail à 100% ne sera pas possible»

Pour Elio Di Rupo, ministre-président de la Région wallonne, le monde post-covid devra notamment bénéficier d'une mobilité «plus fluide» de part et d'autre de la frontière.
Elio Di Rupo

«Le télétravail à 100% ne sera pas possible»

Pour Elio Di Rupo, ministre-président de la Région wallonne, le monde post-covid devra notamment bénéficier d'une mobilité «plus fluide» de part et d'autre de la frontière.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 16.06.2021
Elio Di Rupo

«Le télétravail à 100% ne sera pas possible»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
En visite officielle ce mercredi au Luxembourg, le ministre-président de la Région wallonne s'est dit favorable au passage de 24 à 48 jours de la limite imposée aux frontaliers belges, mais rappelle que «des déplacements devront avoir lieu». Et plaide pour une mobilité «harmonieuse».

Venu pour «parler de choses concrètes» et «trouver des solutions pour le fonctionnement post-covid», Elio Di Rupo (PS) aura principalement fait des déclarations d'intention ce mercredi lors de sa visite officielle au Luxembourg. Car si le ministre-président de la Région wallonne a indiqué avoir évoqué avec Xavier Bettel (DP) un vaste éventail de dossiers, allant de la filière bois aux collaborations dans le domaine spatial en passant par l'énergie, aucun accord concret n'est venu conclure la rencontre.


12.05.05 Foto fuer Terminseite, Haus, Holz, photo: Marc Wilwert
Les constructions en bois gagnent du terrain
Identifié comme un moyen d'accélérer la construction de nouveaux logements et de lutter contre le réchauffement climatique, le recours au bois se heurte toutefois à des difficultés au Luxembourg. Que ce soit la flambée des prix ou le flou réglementaire en vigueur.

Seule l'annonce de la mise sur pied «d'une ligne du temps pour des rencontres avec le Premier ministre et son cabinet auxquelles sera associé le ministre-président d'OstBelgien» est venue ponctuer l'échange. Maigre butin pour une visite au cours de laquelle l'ancien Premier ministre belge aura aussi rencontré Franz Fayot (LSAP), ministre de l'Economie, et qui met fin à pratiquement deux ans d'absence d'échange officiel entre hauts responsables luxembourgeois et wallons. 


Illustration, Bahnhof, Linie Luxemburg-Brüssel, Luxembourg-Bruxelles, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
La ligne Bruxelles-Luxembourg peine à accélérer
Ce n'est plus une liaison ferroviaire, c'est un serpent de mer. Des années que le trafic des trains tourne au ralenti sur ces 226 km. Jeudi, les ministres des Transports belge et luxembourgeois ont réaffirmé leur attente d'aides européennes. Mais quand arriveront-elles?

Emboîtant le pas à Xavier Bettel (DP) qui réitérait une fois encore sa volonté de «faire avancer le dossier de la liaison Bruxelles-Luxembourg» pour «éviter qu'elle ne devienne le triangle des Bermudes des connexions entre capitales européennes», Elio Di Rupo a défendu «le besoin d'appuyer les démarches entreprises au niveau fédéral auprès de la Commission afin de mettre des moyens sur la table». Et a mis en avant sa volonté de mettre en place «une mobilité harmonieuse et plus fluide» entre les deux territoires. Ce qui se traduirait notamment par «le besoin de reprendre le dossier du parking de délestage de Viville» qui constitue «un investissement qui du sens».


Prolongation des accords sur le télétravail belge
Ce vendredi, le Luxembourg et la Belgique ont arrêté deux nouvelles dates concernant les télétravailleurs frontaliers belges: le 31 décembre pour l'affiliation à la sécurité sociale et le 30 septembre en matière fiscale. Des négociations seraient en cours sur les mêmes sujets avec la France et l'Allemagne.

Car pour le ministre-président, «le télétravail à 100% ne sera pas possible». Référence aussi bien aux «conséquences physiques et psychologiques» de ce mode de fonctionnement qu'à son impact fiscal. Raison pour laquelle le ministre-président se dit favorable au passage de 24 à 48 jours pour la limite imposée aux frontaliers belges chaque année. Soit l'équivalent d'un jour par semaine, limite maximale imposée par l'OCDE. Un accord entre gouvernements belge et luxembourgeois pourrait d'ailleurs intervenir dans les prochaines semaines et devrait être évoqué lors de la prochaine rencontre à la Gaichel, prévue le 7 juillet prochain.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Initialement prévue le 7 juillet prochain, la rencontre entre le Premier ministre Alexander De Croo et son homologue luxembourgeois sera reportée à la fin août, indiquent jeudi les autorités belges. La célébration du centenaire de l'UEBL, qui devait se tenir à la même date, aura lieu début septembre.
Ce vendredi, le Luxembourg et la Belgique ont arrêté deux nouvelles dates concernant les télétravailleurs frontaliers belges: le 31 décembre pour l'affiliation à la sécurité sociale et le 30 septembre en matière fiscale. Des négociations seraient en cours sur les mêmes sujets avec la France et l'Allemagne.
Ce n'est plus une liaison ferroviaire, c'est un serpent de mer. Des années que le trafic des trains tourne au ralenti sur ces 226 km. Jeudi, les ministres des Transports belge et luxembourgeois ont réaffirmé leur attente d'aides européennes. Mais quand arriveront-elles?
Illustration, Bahnhof, Linie Luxemburg-Brüssel, Luxembourg-Bruxelles, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Alors que le Premier ministre russe sera en visite au Luxembourg ces mardi 5 et mercredi 6 mars, l'ambassade américaine du pays a publié un communiqué lundi matin appelant Xavier Bettel à prendre position par rapport à la Crimée.
(de g. à d.) Xavier Bettel, Premier ministre, ministre dÉtat ; Dmitri Medvedev, Premier ministre de la fédération de Russie ;