Changer d'édition

Claude Meisch promet plus de soutiens avant la rentrée
Luxembourg 3 min. 09.06.2021
Education

Claude Meisch promet plus de soutiens avant la rentrée

Le ministre de l'Education n'entend pas revenir sur le port du masque obligatoire en classe, au moins jusqu'aux vacances d'été.
Education

Claude Meisch promet plus de soutiens avant la rentrée

Le ministre de l'Education n'entend pas revenir sur le port du masque obligatoire en classe, au moins jusqu'aux vacances d'été.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 09.06.2021
Education

Claude Meisch promet plus de soutiens avant la rentrée

Le ministère de l'Education proposera à nouveau des cours de soutien et de rattrapage scolaires avant la mi-septembre. Des leçons à suivre en ligne ou auprès d'un encadrant.

(pj avec Michèle GANTENBEIN) Bien malin qui peut dire à quoi ressemblera la situation sanitaire le 15 septembre prochain. Pourtant, ce mardi-là, des milliers d'élèves et d'enseignants devront reprendre le chemin des classes. Mercredi, à la Chambre, le ministre de l'Education ne s'est d'ailleurs pas risqué à un quelconque pronostic. Claude Meisch (DP) se contentant d'espérer une situation «plus détendue» à l'automne.


La pandémie creuse les inégalités entre les élèves
Présentant ce jeudi les résultats des Épreuves standardisées, Claude Meisch (DP) a relevé que le niveau des élèves a été peu impacté par le covid. En revanche, les inégalités déjà existantes ont été exacerbées, notamment dans la maîtrise des langues.

Cela ne serait d'ailleurs déjà pas si mal au vu des deux dernières années scolaires bouleversées par le covid. Deux années qui entre cours à distance, demi-groupes, mise en quarantaine ou crainte des clusters dans la cour de récréation n'a pas été simple à vivre pour les scolaires. Une situation qui n'a pas non plus été favorable au bon suivi des apprentissages à tous les niveaux d'enseignement.

Aussi, comme déjà l'an passé, pas question de laisser des élèves en difficulté sur le bord du chemin. Le ministère renouvellera donc son appel aux enseignants pour qu'ils encouragent écoliers, collégiens ou lycéens qui auraient besoin d'un soutien scolaire à s'inscrire à des cours encadrés et proposés juste avant la rentrée. Forte de l'expérience de l'été dernier, l'Education nationale promet aussi une offre d'apprentissage en ligne plus large. Celle-ci étant destinée aux jeunes souhaitant rattraper un retard pédagogique de façon plus autonome.

Rien ne change jusqu'aux vacances

Sur la question d'une éventuelle continuation des autotests à l'école ou du port du masque en classe, le ministre Meisch ne s'est pas avancé par contre. Trop tôt pour décider quoi que soit. En tout cas, le nouveau texte de loi Covid qui doit être adopté cette semaine ne devrait pas changer la donne en la matière. Et cela jusqu'aux congés d'été donc. 

Pour Francine Closener, porte-parole LSAP sur les dossiers du primaire, il est clair que la rentrée 2020-21 ne signifiera «pas un retour facile à la normale». Pour la députée socialiste, il est d'ailleurs important de veiller à ce que les éventuels retards pris dans les enseignements ou lacunes soient vite comblés. A ses yeux, les deux semaines de cours de soutien proposées s'avèrent d'ailleurs bien trop courtes pour convenir. D'où sa suggestion d'un accompagnement pédagogique sur une période plus longue encore.

Il convient d'ailleurs d'être vigilant sur cette jeunesse dont les écarts éducatifs se sont accentués entre élèves. Les épreuves standardisées de novembre 2020 ont mis en évidence ce phénomène. Mais pour Josée Lorsché (Déi Gréng), l'Education nationale doit aussi se préoccuper de l'état d'esprit des élèves. On sait les petits et les adolescents fortement perturbés par ces longs mois de crise, Claude Meisch doit réagir face aux angoisses nées de l'épidémie ou des troubles liés à l'isolement de certains jeunes.


In der Grundschule setzen die Schüler sich im Zyklus 4.1 mit dem Programmieren auseinander. Im Herbst wird das Coding auf die Zyklen 1 bis 3 ausgeweitet und im Secondaire startet eine Pilotphase zur Einführung des Fachs "Digital sciences".
Les sciences numériques invitées pour la rentrée
Ce sera LA nouveauté de la prochaine rentrée scolaire. Dès septembre, les élèves du secondaire luxembourgeois vont être sensibilisés au digital

Cette préoccupation est d'ailleurs partagée par nombre de députés (et de familles). Ainsi, Sven Clement (Pirate) va jusqu'à prôner une présence plus régulière d'un psychologue dans les écoles. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En quatre rentrées, le nombre d'élèves abandonnant l'enseignement avant l'obtention d'un diplôme ou une qualification a diminué de 250 jeunes par an. Un résultat confirmé même lors du premier épisode covid.
ARCHIV - 28.09.2020, Baden-Württemberg, Leutenbach: Schülerinnen und Schüler nehmen im Klassenzimmer einer 9. Klasse der Gemeinschaftsschule Leutenbach am Geografieunterricht mit Hilfe von Laptops und Tablets teil. (zu dpa/lnw: «Viele Lehrer in Nordrhein-Westfalen wollen in Informatik dazulernen») Foto: Marijan Murat/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Dans le cadre de la campagne #act4support, des adolescents cherchent à sensibiliser leurs pairs sur la nécessité de demander un soutien psychologique. Via une carte postale, distribuée dès lundi, ils veulent leur faire connaître les moyens à leur disposition.
Bientôt, le service de restauration scolaire ne sera plus un simple service de l'Education nationale mais une administration à part entière. Un changement de structure qui se traduira aussi dans les assiettes.
Lokales, Situation der Sekundarschul-Kantinen: Gespräch mit Restopolis-Direktorin Monique Ludovicy, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Si le service de restauration scolaire entend réviser les menus proposés aux écoliers, lycéens et étudiants fréquentant ses établissements, pas question de ne servir que légumes, fruits et produits laitiers (aussi bio et locaux soient-ils).
L'enseignement à distance (obligatoire) pour la première semaine de cours 2021 n'est pas la seule annonce faite par le ministre de l'Education, mardi. Il a aussi été question d'aération, d'examens, de dépistage et de deux nouvelles helplines.
An empty classroom in a primary school in Eichenau near Munich, southern Germany, is pictured on December 18, 2020, amid the ongoing novel coronavirus Covid-19 pandemic. - Long held up as a European success story in the fight against the pandemic, Germany has been hit hard by a second coronavirus wave that has brought record daily infection numbers and deaths. Crisis talks between German Chancellor Angela Merkel and regional leaders saw the country return to a partial lockdown on Wednesday, December 16, 2020, shutting schools and non-essential shops in addition to the existing restrictions, until at least January 10, 2021. (Photo by Christof STACHE / AFP)
Le ministre de l'Education souhaite que les élèves en difficulté, au fondamental et dans les lycées, puissent bénéficier d'un rattrapage scolaire avant la rentrée. Ce sera sans les enseignants du SEW-OGBL.
Lokales,  Schule, Erneuter,  Fieldgen, Schüler, Schülkinder, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort