Changer d'édition

Échec des négociations chez IBM Luxembourg
Luxembourg 31.03.2021

Échec des négociations chez IBM Luxembourg

38 emplois seraient sur la sellette.

Échec des négociations chez IBM Luxembourg

38 emplois seraient sur la sellette.
Photo: AFP
Luxembourg 31.03.2021

Échec des négociations chez IBM Luxembourg

Au terme de 15 jours d'échange entre direction et syndicat, le LCGB indique mercredi avoir saisi l'office national de conciliation. En cause notamment, le montant des indemnités proposées aux personnes licenciées.

(ASdN) -  Trois semaines après l'annonce d'un plan social, le ton monte entre la direction de IBM Luxembourg et les syndicats. A la fin de la période légale des négociations et en l'absence de «solution acceptable», le LCGB a saisi l'office national de conciliation. Une première réunion se tiendra ce vendredi, dévoile le syndicat chrétien dans un communiqué publié ce mercredi.


Photo: AFP
38 emplois menacés chez IBM Luxembourg
Le LCGB a annoncé mercredi la signature d’un plan social au sein de l'entreprise de services informatiques. Une décision qui ne serait néanmoins pas liée à la pandémie, affirme la direction.

Selon ce dernier, la direction aurait refusé «toute notion de plan de maintien de l’emploi». Les départs volontaires, comme les ajustements préretraite, ont également été mis de côté. Quant aux indemnités accordées aux licenciés, le LCGB les trouve «largement insuffisantes pour compenser le préjudice». 

Un élément d'autant plus important que pour le syndicat, IBM ne serait pas «une entreprise en difficulté financière». IBM Global a ainsi généré un bénéfice net d'exploitation de 7,8 milliards de dollars en 2020, pour un chiffre d'affaires s'élevant à 73,2 milliards, souligne le LCGB qui dénonce une «recherche effrénée du profit au détriment et sans égards aux salariés».

Pour rappel, 38 emplois - sur 313 - se trouveraient sur la sellette au sein de la filiale de l'entreprise de services informatiques. En novembre dernier, un plan social d'ampleur avait également été annoncé de l'autre côté de la frontière. Au total, 1.251 postes seront ainsi supprimés dans les prochains mois en France, soit environ un quart des effectifs de l'Hexagone.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Initiée début mars, la procédure visant à licencier 38 salariés s'est achevée ce lundi par la signature d'un accord entre syndicat et direction. Après tout de même un passage par une procédure de non-conciliation, indique lundi le LCGB.
San Francisco, UNITED STATES: The IBM logo is pictured at the RSA Conference 2007 in San Francisco, 07 February 2007.  AFP PHOTO/GABRIEL BOUYS (Photo credit should read GABRIEL BOUYS/AFP via Getty Images)
Le LCGB a annoncé mercredi la signature d’un plan social au sein de l'entreprise de services informatiques. Une décision qui ne serait néanmoins pas liée à la pandémie, affirme la direction.
Photo: AFP