Changer d'édition

Des fonctionnaires européens discriminés au Luxembourg
Luxembourg 3 min. 02.08.2021
Écart avec Bruxelles

Des fonctionnaires européens discriminés au Luxembourg

Selon la Cour des comptes européenne, basée au Luxembourg, l'écart du coût de la vie entre Bruxelles et Luxembourg se situe «autour de 15%» et non à 10,5% comme l'assure la dernière étude de la Commission, datée de 2019.
Écart avec Bruxelles

Des fonctionnaires européens discriminés au Luxembourg

Selon la Cour des comptes européenne, basée au Luxembourg, l'écart du coût de la vie entre Bruxelles et Luxembourg se situe «autour de 15%» et non à 10,5% comme l'assure la dernière étude de la Commission, datée de 2019.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 02.08.2021
Écart avec Bruxelles

Des fonctionnaires européens discriminés au Luxembourg

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Si le nombre d'agents de la fonction publique européenne au Grand-Duché a augmenté au cours des cinq années, le besoin de mettre en place un coefficient correcteur apparaît comme «une nécessité» pour la Cour des comptes européenne qui évoque «des problèmes d'attractivité» par rapport à Bruxelles.

L'optimisme affiché la semaine dernière par le gouvernement quant à l'attrait du Luxembourg sur les fonctionnaires et agents des institutions européennes se trouve quelque peu mis à mal par la Cour des comptes européenne. Si le ministre des Affaires étrangères faisait état d'une croissance «considérable» du nombre d'agents actifs au sein des institutions européennes implantées au Grand-Duché entre 2015 et 2020, le secrétaire général de l'institution en charge du contrôle des dépenses de l'UE fait état d'une toute autre réalité.


Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone - bvd Kennedy - Kirchberg -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Des personnels européens finalement plus nombreux
Alors que la question de l'attractivité du Luxembourg par rapport à Bruxelles est posée depuis plusieurs années, le ministère des Affaires étrangères affirme jeudi que les agents travaillant au service de l'UE ont «considérablement» augmenté au cours des cinq dernières années.

Dans une lettre envoyée début juin à la Commission européenne et repérée ce lundi par nos confrères du Luxembourg Times, Zacharias Kolias soulève «des problèmes palpables» d'attractivité du Grand-Duché qui se traduisent par «des difficultés dans le recrutement et le maintien des équipes, particulièrement face à Bruxelles», mais aussi par «une situation d'inégalité de traitement» que le haut fonctionnaire qualifie de «discrimination».

Au cœur de cette «situation injuste», le fameux article 64 du statut de la fonction publique européenne qui stipule, pour l'heure, qu'«aucun coefficient correcteur n'est appliqué en Belgique et au Luxembourg», malgré l'écart d'évolution du coût de la vie entre les deux pays. Une différence d'«environ 15%», selon la Cour des comptes, qui va donc bien au-delà des 10,5% évoqués par la Commission dans une enquête datée de 2019. Tendance «qui devrait se détériorer davantage à l'avenir» en lien notamment avec la flambée des prix de l'immobilier.

Sans surprise, cette absence impacterait particulièrement «les agents contractuels» appartenant aux groupes et aux fonctions les moins élevés dont les salaires «se situent en dessous du niveau du salaire minimum au Luxembourg», précise la Cour des comptes européenne. Des personnels qui gagneraient donc «plusieurs centaines d'euros de moins» que les 2.642,32 euros mensuels prévus par la loi luxembourgeoise pour les salariés qualifiés.

Plaidant pour «un coefficient correcteur spécifique au Luxembourg», Zacharias Kolias souhaite s'inspirer des politiques salariales mises en place dans d'autres institutions internationales présentes au Grand-Duché, telles que l'OTAN «qui paie 15% de plus ses salariés au Luxembourg que ceux basés à Bruxelles». Une idée qui ne pourra toutefois pas devenir réalité avant mars 2022, date de remise au Parlement européen et au Conseil d'un rapport spécifique de la Commission.


Pol, Ursula von der Leyen, Xavier Bettel,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Xavier Bettel, défenseur des fonctionnaires européens
À l'occasion de la première visite de la nouvelle présidente de la Commission européenne, le Premier ministre n'a pas hésité, lundi, à s'opposer à l'idée de réduire la voilure dans la fonction publique. Une idée pourtant accueillie positivement au sein de la plupart des autres pays membres.

Lors de sa dernière visite au Luxembourg, en octobre 2020, Johannes Hahn, commissaire européen au Budget et à l'Administration, avait été reçu par Xavier Bettel (DP) et Jean Asselborn (LSAP). Tous deux lui avaient alors rappelé les engagements pris pour le «renforcement des pôles juridique, financier et numérique» du Grand-Duché via notamment «le transfert de personnels de la Commission et la création de postes». Quelques mois plus tôt, le commissaire autrichien avait pour sa part assuré que «la Commission reste pleinement attachée à sa présence à Luxembourg (...) et continuera de le faire».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Deux mois après avoir fait état d'une progression «significative» du nombre d'agents des institutions européennes au Luxembourg, le gouvernement persiste et signe. Car la question, hautement politique, soulève la question de l'attrait du Luxembourg.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone  - Plateau du Kirchberg -   Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Alors que la question de l'attractivité du Luxembourg par rapport à Bruxelles est posée depuis plusieurs années, le ministère des Affaires étrangères affirme jeudi que les agents travaillant au service de l'UE ont «considérablement» augmenté au cours des cinq dernières années.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone - bvd Kennedy - Kirchberg -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
A l'occasion de la visite, lundi, du commissaire européen au Budget, Xavier Bettel et Jean Asselborn ont rappelé les engagements pris par l'exécutif européen en 2015 qui visait à ancrer ses services au Grand-Duché. La création d'un coefficient correcteur pour les fonctionnaires a été évoquée.
Luxembourg ville - Kirchberg - Photo : Pierre Matgé
Le ministre des Affaires étrangères entend non seulement conserver la Chafea sur le sol luxembourgeois, mais aussi renforcer sa présence. Car les enjeux du départ annoncé de cette dernière vont au-delà du simple déménagement vers Bruxelles.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone  - Plateau du Kirchberg -   Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'agence exécutive de la Commission en charge des programmes sur les droits des consommateurs, la santé, l'agriculture et la sécurité alimentaire (Chafea) va déserter son site de Gasperich pour Bruxelles. Environ 80 personnes sont concernées par ce déménagement qui doit survenir début 2021.
Lokales, Foto: Drapeaux, Flaggen, Drapeau, Flagge, Flag, Europe, Europa. Chris Karaba/Luxemburger Wort