Changer d'édition

Durée rallongée pour les bons d'hébergement
Luxembourg 3 min. 17.12.2020

Durée rallongée pour les bons d'hébergement

Le ministre des Classes moyennes devrait détailler, vendredi, les nouvelles mesures de soutien au secteur de l'hôtellerie-restauration.

Durée rallongée pour les bons d'hébergement

Le ministre des Classes moyennes devrait détailler, vendredi, les nouvelles mesures de soutien au secteur de l'hôtellerie-restauration.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 17.12.2020

Durée rallongée pour les bons d'hébergement

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Vous n'aviez pas encore utilisé votre réduction de 50 euros offerte pour une nuitée dans un hôtel, une auberge de jeunesse ou un camping du Luxembourg? Pas de panique, la validité est repoussée.

Au printemps dernier, l'idée était apparue excellente : offrir aux résidents comme aux salariés frontaliers des vouchers pour qu'ils puissent bénéficier d'un séjour à prix réduit dans un site touristique luxembourgeois. Une éclaircie alors que l'horizon des secteurs tourisme et hôtellerie s'assombrissait déjà sérieusement. Et le gouvernement n'avait pas lésiné, distribuant avant l'été 700.000 bons de réduction.


Lokales,Wie kommen Restaurants durch die Covid-Krise,hier: Restauarant "Lea Linster", Louis Linster. Foto: Gerry huberty/Luxemburger Wort
Des aides à la carte pour bars et restaurants
A défaut de pouvoir rouvrir leurs établissements avant le 15 janvier, restaurateurs, cafetiers et hôteliers bénéficieront de soutiens et d'aménagements financiers de la part de l'Etat.

Mais passés les beaux jours, l'attrait pour ces vouchers était quelque peu retombé avaient constaté les professionnels de l'hébergement comme le ministère de l'Economie. Aussi, déjà début novembre, il avait été décidé de prolonger de deux mois la validité de cette promotion inédite. Jeudi, la Chambre a décidé d'aller encore au-delà du 31 décembre 2020, en votant une prolongation sans date-limite pour l'heure.

La proposition avait été faite par le secteur Horesca, intéressé de toucher à plein la manne des 3,5 millions d'euros ainsi investis dans l'initiative par le gouvernement. L'idée avait ensuite été reprise par le député CSV, Marc Spautz. Le parlementaire souhaitait que le dispositif perdure au moins jusqu'en mai 2021; ses collègues ont donc dépassé cette ambition. Mais nul professionnel de ce domaine d'activité ne s'en plaindra tant les carnets de réservations sont au plus bas et les chambres désespérément vides.

Vendredi, le ministre du Tourisme et des Classes moyennes devrait revenir sur cette mesure. Tout comme Lex Delles pourrait détailler par le menu l'ensemble des nouvelles aides que l'Etat pourra mettre en place rapidement pour soutenir les restaurateurs et cafetiers du pays. Ces derniers, à l'arrêt jusqu'au 15 janvier, ayant fait l'objet d'un plan de soutien massif, salué d'ailleurs par les représentants professionnels du secteur.

Une centaine de jours perdus

Si vraiment le ministre DP veut endosser le rôle de Père Noël, l'Horeca a deux suggestions à lui faire. Primo, la mise en place de vouchers de réduction (sous le même mode que les bons d'hébergement) à utiliser à l'occasion d'un repas au restaurant.

Secundo, la mise en place d'une TVA réduite sitôt tables et zinc rouverts au public. Et le secrétaire général de la Fédération Horeca, de justifier ce souhait ainsi : «Nous n'aurions ainsi pas à augmenter nos prix, mais nos marges seraient meilleures. Cela permettrait de soutenir la relance de nombreux établissements qui, dans le meilleur des cas, ont perdu une centaine de jours d'activité cette année». Sachant que, dans l'idéal, il faudrait que ce taux réduit s'applique non seulement sur la partie alimentaire mais aussi sur la vente de boissons, compris alcoolisées. «Car c'est bien celles-ci qui rapportent le plus dans nos commerces. De l'ordre de 35% des ventes dans la restauration traditionnelle et près de 70% dans les cafés», signale François Koepp. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Lorraine compte enfin un 5 étoiles
A deux pas du Grand-Duché et de Thionville, Le Domaine de la Klauss vient de décrocher le graal pour la qualité de sa table et de son accueil. Et dire que l'établissement, niché à Montenach, n'a pas encore cinq ans.
Pas de bons offerts pour soutenir le commerce
Si des vouchers de 50€ ont été proposés pour aider le secteur du tourisme, le ministre des Classes moyennes n'entend pas renouveler l'opération pour assurer le chiffre d'affaires des boutiques du pays.
Lok , Esch/Alzette , PopUpStore Esch/Alzette , Geschäft Denicheuse , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les bons vacances encore valables deux mois
Seulement 11% des vouchers valables pour une réduction de 50€ sur le prix d'une nuitée dans un lieu d'hébergement ont été utilisés. Bonne nouvelle : les bons restent échangeables jusqu'au 31 décembre.
WI,Übernachtungsgutschein.Illu.Bon d'Hébergement.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le rêve hôtelier de Batipart se heurte au covid
A l'été 2019, la société mettait la main sur six établissements de la capitale. Une «première pierre» en vue de l'établissement d'un groupe hôtelier européen. La crise sanitaire est venue freiner les projets.
Wirtschaft, groupe Batipart, Hôtels Novotel, Sofitel, Novotel Suites, Mama Shelter, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les gîtes ruraux espèrent des jours meilleurs
Les nuitées à la campagne ne connaissent pas l'engouement espéré au sortir du confinement. Pourtant, entre la vie au grand air, les bons de 50€ et un accueil à l'écart de la foule, le tourisme rural a des atouts à défendre pour ces vacances.
Tous les bons de 50 euros ont été distribués
Vous n'avez pas reçu votre "voucher touristique" offert par le ministère du Tourisme? Pas de panique, il est encore possible de réclamer le pass donnant droit à une réduction sur une nuitée au Luxembourg.
Urlaub mit dem Wohnmobil