Changer d'édition

Du volcan des Canaries au ciel luxembourgeois
Luxembourg 1 2 min. 25.09.2021
Environnement

Du volcan des Canaries au ciel luxembourgeois

Après cinquante ans de sommeil, le Cumbre Vieja est entré en éruption le 19 septembre.
Environnement

Du volcan des Canaries au ciel luxembourgeois

Après cinquante ans de sommeil, le Cumbre Vieja est entré en éruption le 19 septembre.
Photo : AFP
Luxembourg 1 2 min. 25.09.2021
Environnement

Du volcan des Canaries au ciel luxembourgeois

Le nuage provoqué par l'éruption volcanique de La Palma va s'étendre à l'Europe centrale. Arrivée au-dessus du Grand-Duché sans doute ce samedi après-midi.

Faut-il s'alarmer de l'arrivée du nuage volcanique causé par le réveil du volcan  Cumbre Vieja (sur l'île de La Palma) au-dessus du Luxembourg? Non, selon le ministère de l'Environnement qui n'a d'ailleurs émis aucune alerte à ce sujet. Pas d'alarme mais les particules liées aux éruptions devraient bien circuler dans l'air du pays ce samedi dès le début d'après-midi.

Ainsi, l'éruption qui a débuté voilà une semaine au cœur de l'archipel des Canaries aura bien un impact sur le pays, et plus généralement toute l'Europe centrale. Logique : les fines poussières de cendres et de soufre émises par le volcan ne se localisent pas seulement au-dessus de l'Atlantique. Au gré des courants d'air observés, elles remontent vers le Nord Est du continent. Cependant, le service d'observation Copernicus de l'Union européenne indique ainsi que l'impact sur la qualité de l'air au sol sera «probablement très faible».

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

La plupart de ces particules devraient en effet voyager à une altitude d'environ cinq kilomètres au-dessus du Grand-Duché et des régions voisines. Tout juste si le nuage pourra être visible par les habitants, sous la forme d'une légère brume dans le ciel. 

Actuellement, le Cumbre Vieja rejette chaque jour entre 6.000 et 11.500 tonnes de dioxyde de soufre dans l'atmosphère, selon l'Institut volcanique des îles Canaries (Involcan).

 Sur place, le plan d'urgence volcanique des Canaries (Pevolca) a augmenté le niveau d'urgence de 1 à 2 et a ordonné l'évacuation de trois municipalités  vendredi matin en raison d'une «intensification du phénomène explosif» et d'une «augmentation de la gamme de matière volcanique». Jusqu'ici, la lave a déjà détruit 390 bâtiments et recouvert 180,1 ha sur l'île dont la principale activité économique est la culture de bananes. Plus de 6.100 personnes ont dû être évacuées, dont 400 touristes.

La vitesse des coulées de lave qui ont dévasté une partie de l'île ces derniers jours a nettement ralenti et les autorités ne sont plus en mesure de prédire si et quand elles pourraient arriver dans l'océan Atlantique. La rencontre entre la lave et la mer est redoutée en raison de l'émission de gaz toxiques qu'elle pourrait provoquer. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.