Changer d'édition

Du retard dans les travaux du nouveau stade national
Luxembourg 13 2 min. 03.04.2019

Du retard dans les travaux du nouveau stade national

Dans un peu plus d'un an les travaux du nouveau stade national de football et de rugby seront achevés de l'autre côté de l'A6

Du retard dans les travaux du nouveau stade national

Dans un peu plus d'un an les travaux du nouveau stade national de football et de rugby seront achevés de l'autre côté de l'A6
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 13 2 min. 03.04.2019

Du retard dans les travaux du nouveau stade national

Les travaux du futur stade national de football et de rugby tournent à plein régime à Kockelscheuer. Mais la construction a pris du retard. Les premières balles ne fuseront probablement pas sur sa pelouse avant le second semestre 2020.

(MF avec Nadine Schartz) – Les travaux de ce nouveau temple sportif devraient s'achever le 1er mai 2020. Mais les premières balles ne seront pas distribuées pour autant. Après les contrôles de conformité, ce ne sera probablement pas le cas avant le second semestre de l'année. C'est ce qui a été souligné ce mercredi matin lors de la visite de la future arène.


Hier das Gelände, auf dem das Stadion gebaut wird. Neben der Straße links entsteht das Stadion. Rechts daneben ein Parkplatz mit Stellplätzen für Offizielle. Und daneben, wo momentan noch Grünfläche ist, kommt das Gebäude für den "Service des sports".
Lancement officiel: Le terrain du futur stade national prend forme
Il aura fallu 10 ans pour trouver l'endroit idéal où construire le nouveau stade national: pas à Differdange, mais bien entre la Cloche d'or et Kockelscheuer, dans la ville de Luxembourg. Le premier "coup de pelle" officiel a été lancé lundi soir sur le chantier.

A l'origine, il était prévu que les premiers matches auraient lieu en octobre de cette année. Mais les conditions météorologiques hivernales en ont décidé autrement et ont retardé la construction. Du coup, à ce stade des travaux, le premier coup de sifflet ne retentira pas avant un an du côté de Kockelscheuer.

Les tribunes sont fixées, la construction du toit est en cours d'achèvement et la pelouse hybride doit encore être posée en ce mois d'avril.
Les tribunes sont fixées, la construction du toit est en cours d'achèvement et la pelouse hybride doit encore être posée en ce mois d'avril.
Photo: Lex Kleren

95% du gros oeuvre est terminé

Pourtant, depuis le début des travaux en septembre 2017, la construction a bien progressé. Entre-temps, 95% des travaux de gros œuvre ont été achevés, la pose des installations techniques bat son plein et les travaux de façade ont commencé au début de la semaine.

Même si les sièges n'ont pas encore été vissés, les tribunes, qui pourront accueillir 9.385 visiteurs à terme, n'ont plus rien en commun avec celles du stade Josy Barthel. Le toit rectangulaire du stade, qui se compose de 51 poutres en acier blanc brillant, marque déjà le panorama à la sortie de la capitale.

Fin avril et début mai, sera posé le gazon hybride. C'est une surface de gazon naturel renforcée de fibres artificielles. L'éclairage devrait être installé en septembre et les sièges prendront place sur les tribunes en janvier 2020.

Plus cher que prévu


Stade national: il coûtera 60 millions d'euros
En 2014, le budget annoncé pour la construction du nouveau stade national s'élevait à 30 millions d'euros. Quatre ans après, le budget a doublé et se fixe à hauteur de 60 millions d'euros.

La construction, réalisée selon les plans du cabinet d'architectes allemand Gerkan Marg + Partner et du bureau luxembourgeois Beng, devrait dépasser le budget initial, comme l'a annoncé mercredi la bourgmestre de Luxembourg, Lydie Polfer. «J'ai l'impression que ce projet coûtera plus cher au final», a-t-elle lancé. Sans toutefois annoncer dans quelle mesure.

Lors de sa séance du 5 décembre 2016, le conseil communal avait voté un budget de 61,15 millions d'euros. Le ministère des Sports finance le projet à hauteur de 70 % et de 40 millions d'euros au maximum.

Selon le ministre des Sports, Dan Kersch, ce sont des investissements plus que justifiés pour créer des infrastructures sportives nécessaires au Luxembourg. Il ajoute en plaisantant : «Quand le Portugal a joué contre le Luxembourg, il y avait un joueur sur le terrain qui valait trois fois plus que ce stade».