Changer d'édition

Du mieux du côté des stations d'épuration
Luxembourg 2 min. 09.03.2021 Cet article est archivé

Du mieux du côté des stations d'épuration

L'ensemble des stations analysées ont vu les concentrations en SARS-CovV2 diminuer. A confirmer maintenant.

Du mieux du côté des stations d'épuration

L'ensemble des stations analysées ont vu les concentrations en SARS-CovV2 diminuer. A confirmer maintenant.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 09.03.2021 Cet article est archivé

Du mieux du côté des stations d'épuration

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La 55e étude hebdomadaire du LIST sur la charge covid repérée dans les eaux usées des ménages luxembourgeois affiche une légère baisse des concentrations.

Alors qu'il y a un an, le pays était à deux doigts de vivre son premier confinement, le covid est toujours présent. Mais les chercheurs du Luxembourg Institute of Science & Technology (LIST) ont adressé une bonne nouvelle dans leur dernier rapport Coronastep en date. Selon leurs analyses, semaine 10, la présence du virus dans les eaux de stations d'épuration s'est faite plus discrète. Restant toutefois à des «toujours détectable en grande quantité». Mais la tendance baissière est une première en un mois.


Politik, online, Paulette Lenert,Xavier Bettel besuchten die Test Covid-Station Park&Ride, Bouillon Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les asymptomatiques aussi contagieux que les autres
Qu'un individu présente ou non des signes d'infection au covid, il dispose de la même capacité à transmettre le virus. C'est un des faits mis en avant par la première campagne de dépistage massif au Luxembourg.

Ainsi, le LIST note que la «prévalence diminue légèrement», et cela dans l'ensemble de la douzaine de points de prélèvement répartis sur le pays. Alors que l'épidémie compte désormais 663 victimes, les chercheurs modèrent toutefois les enthousiasmes : «Il n’est pas encore possible de dire s’il s’agit d’un renversement de tendance». 

Le résultat de la semaine prochaine est donc particulièrement attendu. D'autant plus que le gouvernement vient de signaler qu'il pourrait alléger les restrictions sanitaires dès le 2 avril prochain. Si les données Coronastep venaient encore à diminuer, cela pourrait inciter les autorités sanitaires à se montrer plus souples. A voir donc.

Malgré les variants

La baisse pourrait aussi traduire les premiers signes de l'efficacité de la campagne vaccinale anti-covid engagée depuis le 28 décembre dernier. Le pays a, depuis, déjà administré 46.709 doses (et 14.118 personnes ont reçu les deux doses recommandées). Cela traduirait également le faible impact sanitaire des nouveaux variants. Vendredi, la ministre de la Santé se satisfaisait d'ailleurs de constater que, malgré la présence de plus en plus significative de la souche britannique, le nombre de nouveaux cas positifs n'explosait pas

Sur ces sept derniers jours, le Luxembourg a toutefois dépisté 1.166 résidents positifs au virus, et 4.957 en un mois.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au lendemain de l'annonce par le Premier ministre de menaces de mort proférées à son encontre, le directeur de la Santé indique vendredi être la cible de «messages de plus en plus agressifs», signe d'une crispation depuis les annonces autour du futur régime CovidCheck.
Digitaler Impfpass, Impfung, Corona, München, Bayern, Deutschland
Pétange, Wiltz ou Troisvierges : tels sont les trois sites de prélèvements où le LIST a enregistré les plus hautes concentrations de coronavirus ces derniers jours. Mais la hausse est généralisée à tout le pays.
Lokales, Visite Kläranlage Schifflingen - Coronastep, List, Labor, Laboratoire, Coronavirus, Covid-19, Sivec, Gewässeranalyse, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La ministre de la Santé s'est félicitée mercredi de l'amélioration de la situation sanitaire, due selon elle à la vaccination. Mais les retards de livraison d'AstraZeneca et Johnson & Johnson pourraient freiner ce progrès.
Politik, Covid-Situation, Paulette Lenert und Dr. Jean-Claude Schmit Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Depuis bientôt un an, les chercheurs du LIST traquent le covid dans les eaux usées des ménages du pays. De quoi repérer l'évolution de l'épidémie avant même que le dépistage ne signale une évolution.
Um die gesammelten Proben zu analysieren, müssen sie ins Labor gebracht werden. In Schifflingen übernahm vergangene Woche Projektleiter Henry-Michel Cauchie (r.) selbst diese Aufgabe. Das LIST wird beim Transport der Proben aber unter anderem auch von Mitarbeitern des Wasserwirtschaftsamts unterstützt.