Changer d'édition

Du logement abordable, même au Kirchberg
Luxembourg 4 min. 04.12.2020 Cet article est archivé

Du logement abordable, même au Kirchberg

En principe, les appartements seront réservés aux primo-accédants des deux projets à venir sur le secteur du Réimerwee.

Du logement abordable, même au Kirchberg

En principe, les appartements seront réservés aux primo-accédants des deux projets à venir sur le secteur du Réimerwee.
Photo Archives : Gerry Huberty
Luxembourg 4 min. 04.12.2020 Cet article est archivé

Du logement abordable, même au Kirchberg

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Dans le quartier d' affaires où le prix du m2 dépasse habituellement les 12.000 euros, deux projets vont permettre la réalisation de 136 appartements à tarif accessible. La vente vient de démarrer.

D'un côté Baumeister-Haus, de l'autre Tralux Immobilier et au milieu le secteur du Réimerwee, au Kirchberg. C'est là que les deux promoteurs vont démarrer la construction de deux projets résidentiels à coût abordable. Le Fonds Kirchberg mettant à disposition les terrains nécessaires pour l'édification de 82 habitats pour le premier, et 54 unités pour le second. Et c'est ce vendredi qu'a débuté la possibilité pour les futurs acquéreurs de postuler.


A plus grands pas vers du logement accessible
Face à la difficulté croissante de trouver de quoi se loger au Luxembourg, une vingtaine d'associations et syndicats organisent, samedi, une manifestation à Luxembourg. But : pousser les politiques à faire plus, et plus vite.

Il est prévu que le Fonds Kirchberg, chargé de l'aménagement du quartier, se rende propriétaire d'une douzaine d'appartements (sur les 136). Ceux-ci seront ensuite gérés par la SNHBM (Société nationale des habitations à bon marché) qui se chargera d'en assurer la location abordable. Tout le reste est à la libre disposition du public. Et cela «sans aucun critère de revenu et de fortune», mais selon des profils déterminés à l'avance. A savoir :  

  • Travailler sur le secteur Luxembourg-ville ou environs (Strassen, Sandweiler, Niederanven et Hesperange) 
  • Ne pas être propriétaire au Luxembourg et/ou à l’étranger lors de la signature de l’acte ou ne plus être propriétaire au cas échéant dans les 3 mois après la remise des clés.
  • Habiter soi-même le logement pour une utilisation principale, permanente et personnelle.
  • Toute location future du bien sera interdite.

Il va de soi que ces sept nouveaux immeubles s'inscrivent dans la volonté du Fonds Kirchberg non seulement de gagner plus d'habitants sur cette partie de la ville (+ 20.000 en 20 ans), mais aussi de faciliter l’accession dans un contexte difficile de pénurie de logements et où les tarifs immobiliers s'envolent. Mission qui tient aussi à coeur le ministre du Logement, Henri Kox (Déi Gréng) qui compte faire des acteurs publics des exemples en la matière.


Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone - bvd Kennedy - Kirchberg -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Kirchberg se veut plus abordable
Le Ministère du Logement entend se servir des espaces gérés par le Fonds Kirchberg pour développer non seulement plus d'habitats, mais surtout des logements à tarifs accessibles. Que ce soit pour la location ou la vente. A terme, le quartier pourrait donc compter près de 27.000 habitants mais surtout une bonne mixité sociale.

A terme, le Kirchberg (qui compte aujourd'hui un peu plus de 7.000 habitants) espère abriter près de 27.500 personnes et accueillir 66.700 salariés à l'horizon 2040. Des chiffres confirmés par le nouveau directeur, Marc Widong. Population au profil social mixte si possible, d'où ce choix affirmé de créer plus de logements abordables sur le quartier d'affaires.

Pas de spéculation

Henri Kox, soutenu par le ministre des Travaux publics François Bausch, a donc mandaté le Fonds Kirchberg pour que, avant 2023, 757 appartements abordables soient mis en vente dans les secteurs Réimerwee et Domaine Kiem, par exemple. D'ici 2026, 1.038 logements devront sortir de terre aussi bien du côté de l'ancien bâtiment Eurocontrol que sur Grünewald Ouest, le long du boulevard Adenauer ou sur le site Laangfur. Sans oublier les 3.127 logis prévus sur les 24 hectares du Kuebebierg, la dernière grande réserve foncière encore inexploitée.

Afin d'éviter que les 136 appartements à prix bas au départ ne viennent alimenter le marché spéculatifs, il a été convenu que ces biens seront cédés par bail emphytéotique, et non en pleine propriété. «Les acquéreurs ne pourront pas faire de plus-value significative puisque le Fonds dispose d’un droit de rachat selon des critères tarifaires précis.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Présenté à l'été, le projet de loi visant à combler le vide juridique actuel prend peu à peu forme. Jeudi, le ministre du Logement a levé le voile sur un concept voué à clarifier les droits et les devoirs entre propriétaires et occupants d'un bien.
Après Belval, au tour des friches d'Esch-Schifflange de changer de destination. Le ministre de l'Aménagement du territoire, Claude Turmes, rappelle l'esprit de ce futur quartier d'habitat, favorisant les mobilités publiques et les espaces de vie.
So sieht das Areal aus der Luftperspekptive aus.
Alors que la deuxième vague de covid-19 bat son plein, le gouvernement a décidé, vendredi, de maintenir l'interdiction d'augmenter les loyers à usage d'habitation jusqu'au 30 juin 2021.
Mietpreise in Luxemburg, Immobilien, Bau, Logement, Ban de Gasperich, Foto: Guy Wolff/Luxemburger wort
Situés en bordure de la frontière française, les 10,5 hectares de l'ancienne friche industrielle doivent se transformer en nouveau quartier écologique. Les premiers des 3.000 habitants attendus à deux pas du centre-ville d'Esch-sur-Alzette, doivent emménager d'ici 2024-2025.
Le conseil communal a approuvé, lundi, la construction du lotissement «Guddebierg». Un projet comprenant 99 maisons unifamiliales et 311 logements collectifs. Au moins 10% étant réservés pour du logement à coût modéré.
Futur lotissement Guddebierg - Cessange -   - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Avec un budget gonflé de 11% pour le ministère du Logement et un paquet de mesures annoncées, le gouvernement se donne plus de moyens pour faire face à la pénurie d'habitats abordables. «De l'affichage», gronde l'opposition.
Picture shows an empty construction area in Burgos on March 30, 2020, on the day that all non-essential activities were ordered to halt trying to contain the coronavirus spread. - Spain, already struggling with high unemployment and debt, is bracing for the impact of the government's decision to put the country's economy into "hibernation" to fight the spread of coronavirus. Grappling with Europe's second-worst outbreak of the disease after Italy, the government on March 14 imposed a lockdown and yesterday it went even further, banning all non-essential work for two weeks in the nation of around 47 million people. (Photo by CESAR MANSO / AFP)
Face à la difficulté croissante de trouver de quoi se loger au Luxembourg, une vingtaine d'associations et syndicats organisent, samedi, une manifestation à Luxembourg. But : pousser les politiques à faire plus, et plus vite.
Le Fonds Kirchberg recherche l'investisseur qui voudra miser sur son nouveau projet d'habitat, Kiem 2050. Un concept de 155 appartements (dont bon nombre en colocation) avec ateliers bricolage, chambres d'amis ou de vastes espaces de réception à partager entre occupants.