Changer d'édition

Du changement dans vos voitures pour 2021
Luxembourg 22.02.2019 Cet article est archivé

Du changement dans vos voitures pour 2021

Du changement dans vos voitures pour 2021

Photo: Shutterstock
Luxembourg 22.02.2019 Cet article est archivé

Du changement dans vos voitures pour 2021

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Un texte visant à réduire drastiquement le nombre de morts sur les routes au sein de l'Union européenne a été approuvé «à une très large majorité», jeudi au Parlement européen. Et présente des mesures phares.

«Très heureux car ce matin, nous avons voté un texte sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois et qui permettra de sauver 25.000 vies sur 16 ans et de diminuer de près de 140.000 le nombre de blessés graves sur nos routes».

Marc Tarabella, député belge européen, ne cache pas sa joie sur Twitter en annonçant l'approbation par le Parlement européen d'une nouvelle réforme de la sécurité routière, jeudi 21 février.

Débattue en commission "Marché intérieur – protection des consommateurs", cette loi devra désormais passer en séance plénière avant d'être mise en pratique dans les pays membres. 

«La commission s'était engagée en 2010 à réduire de moitié le nombre de morts sur nos routes. Neuf ans plus tard, même si ce nombre a considérablement baissé dans chaque pays de l'UE, nous n'allons pas assez vite», explique Emmanuel Foulon, en charge de la communication du Parlement européen.

De nouveaux systèmes de sécurité obligatoires

Pour accélérer la cadence, cette loi prévoit donc des nouvelles mesures techniques obligatoires dans chaque véhicule d'ici 2021:

  • un freinage d’urgence automatisé
  • une adaptation intelligente de la vitesse
  • une surveillance de la somnolence et de l’attention du conducteur
  • une reconnaissance de distraction
  • une détection des piétons et des cyclistes pour les camions
  • une facilitation de l’installation d’un éthylomètre antidémarrage
  • une surveillance de la pression des pneus

Ces sept mesures seront ainsi obligatoires pour tous les véhicules neufs commercialisés une fois la législation adoptée dans les pays membres.

«Les marques automobiles ont été informées en temps voulu pour pouvoir s'adapter, cela ne tombe pas du ciel. Et surtout, cela n'entraînera aucun coût pour les acheteurs», précise Emmanuel Foulon, ajoutant: «nous ferons en sorte qu'aucun contournement ne soit possible».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet