Changer d'édition

Doutes sur la campagne de vaccination interne au CHdN
Luxembourg 01.03.2021

Doutes sur la campagne de vaccination interne au CHdN

Face aux doutes d'une utilisation non conformes des doses de vaccin mises à disposition du personnel médical au CHdN, le Prof Dr Hans-Joachim Schubert a été chargé «d’intensifier les mesures de surveillance des procédures de vaccination».

Doutes sur la campagne de vaccination interne au CHdN

Face aux doutes d'une utilisation non conformes des doses de vaccin mises à disposition du personnel médical au CHdN, le Prof Dr Hans-Joachim Schubert a été chargé «d’intensifier les mesures de surveillance des procédures de vaccination».
Photo: Nico Muller/archive
Luxembourg 01.03.2021

Doutes sur la campagne de vaccination interne au CHdN

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Le conseil d'administration du Centre hospitalier du nord annonce lundi avoir déposé plainte contre X après les déclarations de Paulette Lenert évoquant, ce week-end, des «rumeurs» quant à de mauvaises utilisations des vaccins dans les hôpitaux du pays.

Après les hôpitaux Robert-Schuman et la vaccination de trois membres de son conseil d'administration, c'est au tour du Centre hospitalier du Nord (CHdN) de questionner la mise en place de la campagne de vaccination pour les personnels soignants. Dans un communiqué publié lundi, le CHdN indique que son conseil d'administration «a décidé à l’unanimité de déposer une plainte contre X auprès du parquet» après que «d'éventuelles irrégularités dans la campagne de vaccination interne» lui ont été signalées.


Itv Paulette Lenert Ministre de la Santé Luxembourg le 12/01/2021 photo ©Christophe Olinger
Paulette Lenert revient sur la vaccination en cours
La ministre de la Santé reconnait qu'il faut revoir à la baisse l'objectif de personnes vaccinées d'ici fin mars. En cause les aléas de livraisons plus que l'organisation de la campagne de protection des résidents et des soignants.

Comprenez la possible utilisation des doses mises à disposition par le ministère de la Santé pour les personnels soignants afin de mettre en place un premier «bouclier sanitaire». Cette réaction fait suite aux propos tenus samedi par Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé, qui évoquait sur les ondes de la Radio 100,7 «des rumeurs» liées à l'utilisation de vaccins «pour des membres de la famille des personnels soignants ou de personnels non actifs».

Dans son communiqué, la direction du CHdN indique vouloir «écarter toute irrégularité future des administrations de vaccins» et «garantir le strict respect des consignes du ministère de la Santé». Et annonce s'engager à «mettre en place des mesures concrètes», indiquant que le Prof Dr Hans-Joachim Schubert, directeur général de l'établissement, a été chargé «d’intensifier les mesures de surveillance des procédures de vaccination».

Contacté lundi, le ministère de la Santé indique que cette décision de la direction du CHdN intervient «après la demande à tous les hôpitaux de la liste de toutes les personnes vaccinées» et réfute toute «modification des consignes données aux hôpitaux en ce qui concerne la campagne de vaccination pour les personnels soignants». Référence à la ligne de défense adoptée par Jean-Louis Schiltz, président du conseil d'administration des hôpitaux Robert Schuman, qui évoquait «l'absence de clarté» des instructions.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

24 vaccinations suspectes connues des autorités
Le ministère de la Santé affirme avoir été informé d'une vingtaine de personnes ayant reçu les injections anti-covid alors qu'elles ne faisaient pas partie des résidents invités à se faire vacciner.
A medical worker holds a vial of the AstraZeneca vaccine against the coronavirus (Covid-19) at the Northern Kurzeme Regional Hospital in Ventspils, Latvia, on March 30, 2021. (Photo by Gints Ivuskans / AFP)
A son tour, le Luxembourg suspend AstraZeneca
Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
«Passeport vaccinal» non, «pass sanitaire» peut-être
Jusqu'alors fermement opposé à l'introduction de tout dispositif qui autoriserait les personnes vaccinées à avoir plus de droit que les autres, le Luxembourg met un peu d'eau dans son vin en évoquant, vendredi, sa volonté de «poursuivre les réflexions».
Paulette Lenert revient sur la vaccination en cours
La ministre de la Santé reconnait qu'il faut revoir à la baisse l'objectif de personnes vaccinées d'ici fin mars. En cause les aléas de livraisons plus que l'organisation de la campagne de protection des résidents et des soignants.
Itv Paulette Lenert Ministre de la Santé Luxembourg le 12/01/2021 photo ©Christophe Olinger
Les hôpitaux Robert-Schuman contre-attaquent
Objet de vives critiques depuis une semaine pour avoir vacciné de manière précoce trois membres de leur conseil d'administration, l'institution réaffirme son bon droit. Et n'entend pas présenter ses excuses pour ce qu'elle considère comme nécessaire pour éviter «un cluster».
PK Hôpitaux Robert Schuman im Alvisse Parc Hôtel in Dommeldingen: Jean-Louis Schiltz (Präsident des Aufsichtsrates. Foto: Alain Piron
Robert-Schuman (trop) généreux sur ses vaccins
Le centre hospitalier a-t-il eu raison d'administrer des doses anti-covid à certains membres de son conseil d'administration? La question peut se poser, même si l'éventuelle entorse aux règles est loin d'être scandaleuse.