Changer d'édition

Dix mois impactés par une mortalité forte
Luxembourg 2 min. 04.12.2020 Cet article est archivé

Dix mois impactés par une mortalité forte

Sur les 330 décès directement liés au virus, 169 ont été dénombrés lors du mois de novembre. Soit plus de la moitié.

Dix mois impactés par une mortalité forte

Sur les 330 décès directement liés au virus, 169 ont été dénombrés lors du mois de novembre. Soit plus de la moitié.
Photo: LW / archives
Luxembourg 2 min. 04.12.2020 Cet article est archivé

Dix mois impactés par une mortalité forte

Alors que la mortalité avait tendance à diminuer au cours des dernières années, la pandémie a fait grimper le nombre de décès durant les dix premiers mois de l'année. En novembre, ce chiffre a même presque doublé par rapport à 2019.

(ASdN) - 3.601. Tel est le nombre de personnes décédées durant les dix premiers mois de 2020. Si la mortalité était en baisse ces dernières années, force est de constater que l'apparition du covid-19 a fait repartir les chiffres à la hausse. Avec 3.498 décès au cours de la même période en 2019, le pays enregistre en effet une augmentation de 2,9%, souligne le Statec dans son étude Regards publiée ce vendredi.

Novembre noir

Et à en croire les chiffres, le virus n'y serait pas pour rien. En effet, si la situation début 2020 est comparable aux deux dernières années, les autres mois de l'année ont en revanche été plus mortels. Et notamment au mois d'avril. 70 décès de plus que la moyenne 2018/2019 ont ainsi été comptabilisés et ce, malgré les mesures de confinement alors toujours en vigueur.

Sans surprise, l'arrivée de l'hiver n'est pas venue améliorer la situation. En novembre, le Statec a enregistré une hausse des décès de 42% en comparaison aux autres années. Un pourcentage qui ne pourra néanmoins être confirmé «qu’une fois l’ensemble des décès enregistrés» pour le onzième mois de l'année, souligne l'étude. 

Au cours de ce mois-ci, le covid-19 a été particulièrement meurtrier. Parmi le total des 330 décès directement liés au virus, 169 ont été dénombrés lors du mois de novembre. Soit plus de la moitié.

Les 65 ans et plus restent les plus touchés. Tous sexes confondus, ils représentent 82,3% des décès. Soit près de quatre morts sur cinq. Si ce pourcentage est similaire aux autres années, la part des seniors de plus de 85 ans a, elle, augmenté, note l'institut statistique.    

    

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les décès en lien avec le covid-19 ont représenté 10,8% des 4.649 morts officiellement enregistrées l'an passé. Selon le Statec, il faut remonter à une quarantaine d'années pour retrouver des chiffres aussi morbides.
Daniel Cadena works at the Litomex steel coffin factory in Ecatepec, Mexico state, Mexico on January 26, 2021. - The chilling increase in deaths from the pandemic has overwhelmed the country's hospitals, funeral homes, cemeteries and crematoriums. The coronavirus has killed at least 158,536 people in Mexico by the end of January 2021 since the outbreak emerged in China in December 2019. (Photo by Alfredo ESTRELLA / AFP)
Alors que la mortalité avait tendance à diminuer au cours des dernières années, le nombre de décès est en hausse durant les onze premiers mois de l'année avec un pic en novembre. Un taux record qui serait étroitement lié au covid-19.
TOPSHOT - An employee of the Chaudoir funeral house adjusts a Christian cross on a coffin of a person who died of the COVID-19 at the company's morgue in Namur on April 20, 2020 before the funeral ceremony while relatives will not attend the burial for sanitary reasons. (Photo by JOHN THYS / AFP)
Trois nouvelles victimes viennent s'ajouter au bilan du covid au Grand-Duché au dernier bilan officiel. Plus réconfortant : moins de 200 malades infectés sont actuellement pris en charge.
Healthcare workers listen as Chief of Staff Doctor Joseph Varon talks to them in the Covid-19 ward at United Memorial Medical Center in Houston, Texas on December 4, 2020. - Joseph Varon, a doctor treating coronavirus patients at a Texas hospital, was working his 252nd day in a row when he spotted a distraught elderly man in the Covid-19 intensive care unit (ICU). Varon's comforting embrace of the white-haired man on Thanksgiving Day was captured by a photographer for Getty Images and has gone viral around the world. (Photo by Mark Felix / AFP)
Voilà une statistique a priori surprenante. Alors que l'épidémie de coronavirus a déjà fauché 96 personnes au Luxembourg, le nombre total de décès enregistrés entre le 1er janvier et le 31 mars est moindre qu'en 2019 et 2018 pour la même période. La tendance s'inverse toutefois après le 15 mars.
Alors que le covid-19 continue de faire des morts au Grand-Duché, le crématorium de Luxembourg s’adapte pour s’occuper de ces défunts, mais aussi pour se préparer au scénario le plus sombre.
Von den mehr als 51.000 Menschen, die seit der Eröffnung des Krematoriums in Hamm eingeäschert wurden, gehörten rund 14.840 der Flamma an.
Prise en charge des dépouilles avec protections de rigueur, contact restreint avec les familles, obsèques en petit comité : les employés en charge des convois mortuaires ont vu leur métier bouleversé par l'épidémie de covid-19.
An undertaker wearing a face mask and overalls unloads a coffin out of a hearse on March 16, 2020 at the Monumental cemetery of Bergamo, Lombardy, as burials of people who died of the new coronavirus are being conducted at the rythm of one every half hour. (Photo by Piero Cruciatti / AFP)