Changer d'édition

Differdange veut chouchouter ses athlètes
Luxembourg 3 min. 12.06.2018 Cet article est archivé

Differdange veut chouchouter ses athlètes

En septembre 2020, lorsque les travaux seront achevés, un nouveau centre de diagnostic aura pris place à Differdange.

Differdange veut chouchouter ses athlètes

En septembre 2020, lorsque les travaux seront achevés, un nouveau centre de diagnostic aura pris place à Differdange.
Graphisme: Enzio Alleva Architectes
Luxembourg 3 min. 12.06.2018 Cet article est archivé

Differdange veut chouchouter ses athlètes

À partir de 2020, le centre national de diagnostic d'Oberkorn sera capable d'analyser les mouvements des athlètes de haut niveau, sous tous les angles. Il s'attellera également à la recherche sportive.

Après son «creative HUB», Differdange disposera désormais d'un «HUB sportif». Cela ne signifie pas qu'à l'avenir, les chaînes de montage de la Cité du Fer produiront des athlètes de haut niveau en guise de poutres en acier: derrière ce nom se cache un laboratoire sportif ultramoderne, rattaché à la salle de sport d'Oberkorn.

Les sportifs à la loupe

Ce laboratoire, qui prendra également le nom de «centre de diagnostic», sera construit dans le sous-sol de l'extension. Entre ses murs, des caméras enregistreront les plus petits mouvements des athlètes. Des plaques analyseront leur façon de prendre appui au sol, avant d'effectuer un saut par exemple. Une piste d'une longueur de 50 mètres sera entre autres construite, afin de mener à bien ces recherches.

Le centre de diagnostic sera rattaché à la salle de sport.
Le centre de diagnostic sera rattaché à la salle de sport.
Photo: Anouk Antony

Claude Meisch: «Nous croyons en la recherche dans le domaine du sport»

Le centre aura pour but d'aider les athlètes de haut niveau dans leur préparation physique, comme l'a rappelé le ministre des Sports, Romain Schneider, lors de la pose de la première pierre. Les résultats des analyses devraient permettre aux sportifs de maximiser leurs performances lors des compétitions.

En outre, le laboratoire mènera également des recherches dans le domaine du sport: des travaux en matière de prévention des blessures, par exemple, pourraient y être menés, selon le ministre.

Claude Meisch, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a confirmé ces dires, soulignant que la recherche s'appliquerait au sport populaire comme au sport de haut niveau. «Nous croyons en la recherche dans le domaine du sport», a-t-il insisté.

Une salle de sport à rénover

Les bureaux du Luxembourg Institute for High Performance In Sports (LIHPS), récemment créé et dirigé depuis le premier juin par l'ancien nageur de haut niveau Alwin De Prins, sont également en cours de reconstruction.

La salle de sport sera également rénovée, mais les travaux ne commenceront qu'une fois la nouvelle salle de Niederkorn achevée.

Tom Ulveling, conseiller municipal de Differdange, a expliqué qu'une entrée vers cette salle de sport serait construite dans l'extension. Un bar verra également le jour au premier étage, avec vue sur la salle.

En septembre 2020, le site accueillera le nouveau HUB sportif de Differdange.
En septembre 2020, le site accueillera le nouveau HUB sportif de Differdange.
Photo: Anouk Antony

Trop tôt pour Tokyo

La construction du centre devrait débuter en septembre 2018, pour s'achever en septembre 2020: à peine quelques mois trop tard pour les jeux olympiques de Tokyo, qui auront lieu du 24 juillet au 9 août 2020. Les athlètes, en revanche, auront tout le loisir de se préparer pour les jeux de 2024 à Paris.

Roberto Traversini, bourgmestre de Differdange, a déclaré que le projet coûterait neuf millions d'euros et serait préfinancé par la ville. L'État remboursera les frais engagés dans le centre de diagnostic, mais pas dans la salle de sport.

Selon Romain Schneider, cela était prévu dans le plan quinquennal, qui doit être voté au parlement le 26 juin. Ce dernier prévoit des dépenses totales de 220 millions d'euros.

L'université Lunex, spécialisée dans le sport, devait initialement faire partie du projet, ce qui n'est finalement pas le cas. Cependant, il n'est pas impossible que des synergies se tissent à l'avenir entre l'université et le centre.

Les travaux ne débuteront qu'en septembre 2018, mais la pose symbolique de la première pierre a déjà eu lieu, le lundi 11 juin.
Les travaux ne débuteront qu'en septembre 2018, mais la pose symbolique de la première pierre a déjà eu lieu, le lundi 11 juin.
Photo: Anouk Antony

Un nouveau chapitre dans l'Histoire du sport

«Nous avons replacé Differdange sur la carte», a fièrement annoncé Roberto Traversini, pour qui sa commune «ose» s'engager dans quelque chose de nouveau. Selon ses dires, avec l'avènement de ce nouveau centre de diagnostic, c'est un nouveau chapitre de l'Histoire du sport qui serait en train de s'écrire.

(NA, trad JV)

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Differdange dans les starting-blocks pour lancer une école sportive
La ville de Differdange a présenté il y a peu, les premiers plans d'un nouveau stade d'athlétisme à vocation régionale et de la première école primaire du Luxembourg, consacrée au sport. Les deux seront intégrés à un parc qui doit être créé à proximité d'un nouveau quartier résidentiel à Woiwer.